Historique des championnats ORMA et MOD70

Le championnat MOD 70

Le Multi One Championship a eu lieu en 2012, il succédait au défunt championnat ORMA.
Ce nouveau championnat a été couru sur des trimarans de 70′ monotypes, il est né grâce à l’association de Marco Simeoni qui a financé la construction des cinq premiers bateaux, de Franck David, directeur exécutif, et de Stève Ravussin, directeur technique et skipper du 1er bateau, Race for Water.

Le championnat devait initialement comprendre un tour de l’Europe annuel (alternant courses de ralliement et régates dans les villes étapes : parcours côtiers et bananes), des courses océaniques et un tour du monde par étapes tous les 3 ans, la flotte devait regrouper 12 monotypes avec un numérus de 4 bateaux maximum par pays afin de favoriser l’internationalisation.

La signature de trimarans fut dès le départ aléatoire avec notamment la signature d’un conglomérat immobilier marocain qui ne rejoindra jamais le circuit.

Les bateaux s’étaient confrontés une première fois en 2011 sur les Krys Match à la Trinité sur Mer. Ce warm up réunissait les trois premiers bateaux mis à l’eau, à savoir Race for Water (Stève Ravussin), Foncia (Michel Desjoyaux) et Véolia Environnement (Roland Jourdain). Etait également invité le trimaran de 77′ Groupe Edmond de Rothschild, le Gitana Team étant à l’époque en attente de la livraison de son montype de 70′. Race for Water s’était imposé devant Vélia Environnement et Foncia, Groupe Edmond de Rothschild n’était pas intégré au classement « officiel ».

2011 KRYS MATCH - 6/8 OCT 2011 La Trinite sur Mer (FRA)

©Th.Martinez/Sea&Co/MOD S.A

La 1ère course officielle s’est déroulée en juillet 2012, il s’agissait d’une transatlantique, la Krys Ocean, qui ralliait New York à Brest.

Le premier coupe de théâtre avait eu lieu avant le début de cette première course avec le retrait de Véolia Environnement. Cependant Spindrift racing et Oman Sail étaient présents pour cette première saison.

La saison s’est poursuivi par un tour de l’Europe en septembre qui a fait étape en Allemagne, en Irlande, au Portugal (Cascais), à Marseille et en Italie, cette épreuve alternait courses de ralliement entre les différentes villes étapes et des city races, à l’image de la Oops Cup.

Voile-Multicoques.com/Baptiste Morel

Voile-Multicoques.com/Baptiste Morel

Cinq équipes étaient engagées sur cette première saison : Race for Water (Stève Ravussin), Groupe Edmond de Rothschild (Sébastien Josse), Spindrift racing (Yann Guichard), Foncia (Michel Desjoyaux) et Oman Sail/Musandam (Sidney Gavignet).

La Krys Ocean Race a été remportée par Spindrift racing en un temps express de moins de cinq jours devant Groupe Edmond de Rothschild et Foncia.

Foncia remportait le Tour de l’Europe devant Spindrift racing et Groupe Edmond de Rothschild, les écarts aux étapes de ralliement étaient très serrés, tout comme les régates dans les villes étapes.

Voile-Multicoques.com/Baptiste Morel

Voile-Multicoques.com/Baptiste Morel

Le Multi One Championship était finalement remporté par Spindrift racing devant Foncia et Groupe Edmond de Rothschild.

L’ex Véolia Environnement rejoignait les Etats Unis, où il participe désormais à quelques courses sur la côte ouest.
En 2013, le circuit MOD 70 est mis en stand-by. Virbac Paprec rejoignait la flotte avec Jean Pierre Dick à la barre.  Les équipages ne s’alignant que sur le tour de l’Europe organisé par Prince de Bretagne, qui était  également ouvert aux autres classes de multicoques (Ultimes et 50′). Celui-ci était remporté dans la classe MOD70 par Groupe Edmond de Rothschild devant Oman Air Musandam et Spindrift racing, Virbac Paprec récemment arrivé sur le circuit se classait 4ème.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques

Baptiste Morel/Voile-Multicoques

Seuls deux MOD70 ont ensuite participé à la Transat Jacques Vabre en novembre (victoire de Groupe Edmond de Rothschild devant Oman Air Musandam), Virbac Parprec et Spindrift racing étaient forfaits suite à des chavirages.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques

Baptiste Morel/Voile-Multicoques

L’organisateur MOD SA a annoncé l’annulation de la Krys Ocean Race prévue en 2014 et son report en 2016.

L’avenir de la classe semble très compromis, certains bateaux ont été modifiés (Gitana XV et Oman Air), sortant de ce fait de la classe, il est très probable qu’aucune course ne soit désormais dédiée aux MOD 70.

Début 2015, l’ex Foncia quittait le hangar de Mer Agitée et rejoignait les Antilles. Spindrift racing n’a aucun programme sur ce support, Paprec Recyclage devrait continuer à naviguer pour des opérations de relations publiques, Musandam Oman Sail devrait naviguer sur quelques classiques et Race for Water débute en mars un tour du monde pour sensibiliser le public à la pollution des océans par le plastique.

Le Gitana Team continue le développement du bateau débuté en 2014, après les safrans en T, le trimaran devrait être équipé de fois en L et devrait donc « voler » dans certaines conditions.

© Yvan Zedda/Gitana S.A.

 


Les championnats des 60′ ORMA

 

  • Le championnat ORMA (1996-2005)

Les 60’ sont apparus suite aux restrictions de longueur de l’Ostar et de la Route de Rhum dans les années 1986-1990, ils ont ensuite courus quelques courses, l’apogée restant la Route du Rhum.

En 1995 apparaît la classe ORMA (Ocean Racing Multihulls Association) et un championnat, celui-ci est basé sur des courses océaniques (en solitaire : Route du Rhum, The Transat ; en double : Transat Jacques Vabre ; ou en équipage : Transat Québec Saint-Malo, Course des Phares, Challenge Mondial Assistance… selon les saisons) et sur des grands prix (organisés par Royale Production).

De 1995 à 2000, le plateau se compose de 4 à 6 bateaux avec des sponsors engagés sur la durée : Primagaz, Banque Populaire, Fujicolor, Biscuits la Trinitaine etc.

Le premier sponsor étranger, Belgacom, fait son entrée en 2000 avec Jean Luc Nélias à la barre.

L’année 2001 est marquée par l’arrivée de nouveaux bateaux, Bonduelle skippé par Jean Le Cam, Fila skippé par Giovanni Soldini, un nouveau Belgacom pour Nélias et Fujifilm de Loick Peyron.

En 2002 la perspective de la Route du Rhum augmente sensiblement le plateau et les mises à l’eau se succèdent : Bayer CropScience – Frédéric Le Peutrec, Foncia – Alain Gautier, Géant – Michel Desjoyeaux, Gitana X – Lionel Lemonchois, Sergio Tacchini – Karine Fauconnier, Sodebo – Thomas Coville, Sopra Group – Philippe Monnet. La course rassemble une flotte de 1! bateaux, du jamais vu dans la classe.

Mais la course se déroule dans des conditions difficiles de mer et de vent qui décime une très grande partie de la flotte. Seuls 3 bateaux sont à l’arrivée sur les 18 au depart.

La saison 2003 est animée avec 9 à 12 bateaux sur les lignes de départ.

Bayer, La Trinitaine et Belgacom se retirent de la compétition en 2004, Belgacom passe sous les couleurs de Gitana avec Frédéric Le Peutrec (ancien skipper de Bayer) à la barre.

Franck Cammas met à l’eau Groupama 2 pour les deux derniers grands prix de la saison, il s’agira du dernier bateau construit dans la jauge ORMA, il dominera très largement la plupart des grands prix.

En 2005, la situation s’aggrave avec de nouveaux retraits : Banque Covefi, Sopra Group, Sergio Tacchini et Sodebo, le plateau se réduit à 6 bateaux (7 en méditerranée, Soldini sur TIM-Projeto Italia ne disputant faute de budget que les épreuves proches de l’Italie et les courses océaniques).

Palmarès des championnats ORMA

1996 : Loïck Peyron sur Fujicolor II
1997 : Loïck Peyron sur Fujicolor II
1998 : Laurent Bourgnon sur Primagaz
1999 : Loïck Peyron sur Fujicolor II
2000 : Franck Cammas sur Groupama
2001 : Franck Cammas sur Groupama
2002 : Loïck Peyron sur Fujifilm
2003 : Franck Cammas sur Groupama
2004 : Franck Cammas sur Groupama II
2005 : Pascal Bidegorry sur Banque Populaire

 

 

  • la Multi Cup Café Ambassador 2006

Elle remplace en 2006 le championnat ORMA qui rassemblait les 60’ de 1995 à 2005, cette nouvelle formule est née sous l’impulsion du Baron Benjamin de Rothschild, armateur des Gitana (11 et 12) avec le soutien de Gilles Cambournac, président de la classe ORMA et Jean Pierre Champion, président de la Fédération Française de Voile.

Les différentes courses se déroulaient uniquement en équipage dans le but d’internationaliser la classe franco-française. Ce changement par rapport à l’ancien système excluait donc les courses en solitaire ( Route du Rhum et The Transat, ancienne Ostar ou Transat Anglaise) et les courses en double (Transat Jacques Vabre), cependant le calendrier de la Multicup permettait aux skippers qui le souhaitaient de s’aligner sur ces épreuves.

Ce championnat était composé de cinq grands prix (Trophée des Alpes-Maritimes Nice, Grand Prix d’Italie Trapani, Grand Prix de Marseille, Grand Prix du Portugal Portimao, Grand Prix de Fécamp), qui se déroulaient sur 4 jours, le jeudi était consacré aux entraînements, les vendredis, samedis et dimanches aux régates (type parcours bananes et un parcours côtier) ; et d’une course au large (Londres-Nice).

Ce nouveau championnat était né après de nouvelles défections de la part des sponsors, Thomas Coville se consacrant aux records en solitaire et aux courses en double et en solo sur Sodebo, tout comme Yvan Bourgnon qui avait racheté l’ancien Sergio Tacchini rebaptisé Brossard, Tim avait été abandonné en mer après son chavirage lors de la Transat Jacques Vabre 2005, Foncia qui avait pourtant effectué de grosses modifications sur le bateau pour la saison 2005 se retirait également de la compétition et ne participait en 2006 qu’à la seule Route du Rhum.

Cette formule ne sera pas reconduite pour 2007, un nombre insuffisant de bateaux s’étant déclaré.

Les épreuves de la MultiCup 60 :

Le parcours banane :

2 à 3 tours autour de 3 bouées, les concurrents effectuent une remontée au près pour atteindre la 1ère bouée en tirant des bords, ensuite ils s’engagent sur le dog-leg ou bord de dégagement qui permet d’éviter des croisements entre bateaux leaders au portant et bateaux retardataires au près, sur ce court bord, le vent étant de travers. La 2nde bouée marque le passage sur le bord de portant, ,les concurrents rejoignent alors la 3ème bouée pour le 2nd tour.

Le parcours côtier :

D’une quarantaine de miles le parcours est effectué aussi près que possible du rivage pour être suivi autant que possible par le public, tout en tenant compte des différents effets de côtes, courants… pour favoriser l’aspect tactique de la course

La course océanique :

Le parcours de cette unique année de championnat Multicup avait été donné de Londres et l’arrivée se situait à Nice. Le programme de la saison 2007 prévoyait Londres-Marseille puis une course Bordeaux-Europe du Nord.

Palmarès de la Multicup 2006 :

1-Groupama 2-Franck Cammas (1er+1er+1er+1er+1er+1er) 32,5 points
2-Géant-Michel Desjoyaux (3ème+2ème+2ème+2ème+3ème+3ème) 22 points
3-Gitana 11-Fred Le Peutrec/Loïck Peyron (4ème+3ème+3ème+3ème+2ème+2ème) 19,5 points
4-Banque Populaire IV-Pascal Bidégorry (2ème+4ème+DNC+DNC+DNC+DNC) 13 points
5-Gitana 12-Thierry Duprey du Vorsent (5ème+5ème+DNC+4ème+4ème+4ème) 9,5 points

 

Course Londres-Alpes Maritimes : départ le 8 mai 2006 (coefficient 2)

©Yvan Zedda pour Multicup SA www.zedda.com

©Yvan Zedda pour Multicup SA
http://www.zedda.com

Epreuve inaugurale de la nouvelle formule du championnat ORMA, la course partait de la City au coeur de Londres vers Nice avec 6 concurrents en lice : Banque populaire, champion ORMA en titre après sa victoire dans la Transat Jacques Vabre en 2005, Groupama 2 de Franck Cammas 4 fois champion ORMA, Géant de Michel Desjoyaux, certainement le plus beau palmarès des courses en solitaire, les deux Gitana, le 11 mené par Frédéric Le Peutrec après un gros chantier hivernal qui avait permis de changer tout le fond de coque (partie sous la ligne de flottaison), le 12, ex-Bonduelle acheté par le Team Gitana pour remplacer le Gitana X peu performant. Le bateau avait été sensiblement amélioré pendant le chantier hivernal et devait pouvoir rivaliser avec ses concurrents malgré un équipage jeune avec Thierry Duprey du Vorsent à la barre, enfin dernier trimaran Sopra Group mené par le jeune Antoine Koch, ce bateau et son équipage avaient été invité par l’organisation de la Multicup et ne participaient donc pas au reste de la saison.

La course voyait deux leaders s’échapper dès la 1ère nuit, en effet Banque Populaire et Groupama 2 partaient vers les côtes anglaises, tandis que les deux Gitana partaient vers les côtes françaises, Géant empruntant une route médiane. Les bateaux du Gitana Team étaient contraints de tirer des bords pour passer le cap de la Hague suite à une rotation de vent, ils perdaient rapidement du terrain. Les deux leaders profitaient des courants de marée pour accroitre leur avance, celle-ci ne fit qu’augmenter dans le Golfe de Gascogne avalé à hautes vitesses. Géant et les deux Gitana avaient une centaine de milles de retard. Les 3 poursuivants refaisaient néanmoins une bonne partie de celui-ci au niveau de Cadix.

Géant et Groupama 2 passaient le détroit de Gibraltar à vue, après le ralentissement au large du Portugal, le comité de course décidait de réduire le parcours, qui prévoyait de contourner les Baléares, la Corse et la Sicile. Les concurrents pouvaient donc faire route directe vers Nice. Géant tenta une option le long des côtes espagnoles, tandis que les deux Gitana choisissaient l’est pour rejoindre les leaders. L’option médiane étant finalement la bonne, Groupama 2 et Banque Populaire se livrant à un match racing jusque dans la Baie des Anges avec au final 23 minutes entre les deux premiers après 6 jours et 21 heures de course. Géant complètait le podium suivi des deux Gitana pris dans les calmes de la baie à la nuit tombée. Sopra Group relégué en queue de peloton dès le départ accusera 400 miles de retard au détroit de Gibraltar et ne finira pas la course étant donné le dépassement de temps, l’équipage se dirigeait alors directement vers des opérations de relations publiques sur la Côte d’Azur.

Franck Cammas et son équipage remportaient donc la course. Une première pour le trimaran mis à l’eau en 2004 en hauturier après son abandon lors de l’IB Group Challenge sur avarie structurelle en 2005 et le chavirage dans la Transat Jacques Vabre.

 

Classement de la course :

1. Groupama 2 (Franck Cammas) en 6 jours 21 heures 3 minutes et 4 secondes
2. Banque Populaire (Pascal Bidegorry) à 23’32 »
3. Géant (Michel Desjoyeaux) à 2h30’18 »
4. Gitana 11 (Fred Le Peutrec) à 7h10’59 »
5. Gitana 12 (Thierry Duprey du Vorsent) à 8h08’38 »

Sopra Group (Antoine Koch) non classé

Trophée des Alpes Maritimes : 20 et 21 mai (coefficient 0,5)

©Yvan Zedda pour Multicup SA www.zedda.com

©Yvan Zedda pour Multicup SA
http://www.zedda.com

Après une première course sans problème, ce grand prix commençait mal avec le démâtage de Gitana 12 à l’entrainement, dans un vent d’une quinzaine de noeuds, la cloison d’étai s’est arrachée, déchirant le pont sur 2 mètres, le mât était alors tombé sur le bras arrière du bateau se cassant en deux, ne faisant heureusement aucun blessé.

Samedi, un parcours côtier était lancé, le vent d’une quizaine de noeuds était alors tout à fait maniable devant Nice. Mais il forcissait à 20-25 noeuds avec des rafales à 35-40 noeuds (70-80 km/h). Banque Populaire IV sous  1 ris-solent enroulait la 1ère marque de parcours en tête, la mer était difficile, courte et avec des creux de 3 mètres, le bateau de Pascal Bidégorry était talonné par Gitana 11. Il entamait le bord de portant sous 1ris-trinquette avant de renvoyer son solent pour conserver son avantage, puis empannait pour se rapprocher de la côte et trouver des vents moins violents et une mer moins agitée mais dans une rafale, le bateau enfournait et sancissait (chavirage par l’avant). Gitana 11 s’arrêtait à côté du bateau retourné, l’équipage était pris en charge par les semi-rigides de l’organisation et des différentes équipes. Les deux autres concurrents affalaient la plus grande partie de leurs voiles, et finissaient à vitesse réduite. Après réclamation Gitana 11 se classait 2nd à égalité avec Groupama 2, Géant remportant la manche.
On déplorait deux blessés sur Banque Populaire, fracture d’une vertèbre cervicale pour Frédéric Pautier, wincheur, et luxation de l’épaule pour Jacques di Russo, régleur des voiles d’avant. Le bateau était remorqué puis remis à l’endroit, puis rapatrié à Lorient pour un long chantier.

Une autre manche sera courue le dimanche, Groupama 2 sortait vainqueur, Géant second. Gitana 11 était contraint à l’abandon suite à la casse des lattes de grand voile lors d’un empannage, les concurrents restèrent relativement sur la défensive pour cette ultime manche, sous trinquette lors du dernier bord de portant, bord néanmoins réalisé avec une vitesse d’environ 30 noeuds.

Le règlement prévoyait que le coefficient est divisé par 2 si le nombre de manches lancées est inférieur à 3, ce trophée passait donc à un coefficient 0,5

 

Classement du Trophée des Alpes Maritimes :

1-Franck Cammas (Groupama 2) 11 points (2ème+1er)
2-Michel Desjoyeaux (Géant) 11 points (1er+2ème)
3-Frédéric Le Peutrec (Gitana 11) 6 points (2ème+DNF)
4-Pascal Bidégorry (Banque Populaire IV) 1 point (DNF+0)
5-Thierry Duprey du Vorsent (Gitana 12) 0 point (DNC+DNC)

Grand Prix d’Italie, Trapani (Sicile) : du 2 au 4 juin (coefficient 1)

Les conditions de vent (30 à 40 noeuds) et de mer ne permettaient pas aux trois trimarans présents de courir le vendredi, les équipages organisaient donc des visites des bateaux pour un public nombreux et curieux.

La 1ère manche était donc lancée le lendemain avec un vent plus maniable (15 à 20 noeuds) mais avec une mer courte, Géant coupait la ligne de départ en tête, suivi de Gitana 11 et Groupama 2. Gitana 11 perdait sa 2ème place au profit de Groupama 2 dans le 2ème tour, malgré un superbe bord de portant, Frédéric Le Peutrec finissait 3ème dans le tableau arrière de Groupama 2.

Lors de la 2ème manche, Franck Cammas prenait le meilleur départ et ne quitta plus la place de leader, Géant et Gitana 11 se battaient pour la seconde place finalement acquise par Michel Desjoyaux.

Fred le Peutrec prenait le meilleur départ de la 3ème manche dans un vent mollissant suivi de Groupama 2, Géant déventé se voyait contraint de virer de bord. Grâce à de meilleures manoeuvres et un meilleur cap, Franck Cammas et son équipage prenaient la tête de la manche qu’ils gagnaientt, Michel Desjoyaux payait son mauvais départ par une 3ème place.

Dimanche, lors de la 1ère manche de la journée, Groupama 2 prenait le meilleurs départ suivi de Gitana 11. Géant partait en second rideau vers la droite du plan d’eau, ce côté ne semblait pas favorable puisque Michel Desjoyaux passait en 3ème position à la bouée au vent. Lors du second bord de près les deux leaders partaient à droite, Géant pour se défaire du marquage de Gitana 11 partait à gauche, Michel Desyaux arrivait à s’intercaler entre ses deux adversaires et contrôlait ensuite Gitana 11 pour conserver sa 2nde place.

Pour la dernière manche, le meilleur départ était pris par Géant, Franck Cammas arrivait néanmoins à prendre la tête dès le 1er bord de près. Au portant Gitana 11 passait Géant, qui ne reprenait la 2ème place sur le près suivant. Groupama 2 connaissait des soucis à la fin du portant sur l’enroulage de gennaker et l’envoi de trinquette, Fred le Peutrec en profitait pour prendre la tête et ce jusqu’à la fin de la manche, devant Géant et Groupama 2 qui remportait malgré cet écueil ce Grand Prix d’Italie.

Classement du Grand Prix de Trapani:

1.Franck Cammas (Groupama 2) 27 points (2ème+1er+1er+1er+3ème)
2. Michel Desjoyeaux (Géant) 25 points (1er+2ème+3ème+2ème+2ème)
3. Fred Le Peutrec (Gitana 11)23 points (3ème+3ème+2ème+3ème+1er)

 

Grand Prix de Marseille : du 23 au 25 juin (coefficient 1)

Fred le Peutrec était démis de ses fonctions de skipper quelques jours avant le Grand Prix, il était remplacé à la barre par Loick Peyron. Il restait malgré tout tacticien sur Gitana 11 pour ce grand prix.

©Yvan Zedda pour Multicup SA www.zedda.com

©Yvan Zedda pour Multicup SA
http://www.zedda.com

Le 1er départ était serré entre Groupama 2, Gitana 11 et Géant. Gitana 12 faisait son retour à la compétition et partait de l’autre côté du plan d’eau, bon choix puisqu’il s’intercaleait en 3ème position derrière Groupama 2 et Gitana 11, les positions restaient figées pendant les deux premiers tours, pour le 3ème Michel Desjoyaux partait à gauche provoquant une réaction en chaine, chacun cherchant à couvrir son adversaire direct, cependant les positions restèrent inchangées jusqu’à l’arrivée.

La seconde manche était moins disputée, le vent étant plus stable, Géant arrivait à suivre Groupama 2 sur deux tours, puis il se concentrait sur son adversaire direct Gitana 11, Groupama 2 remportait cette manche sans difficulté.

La 3ème manche était gagné par Franck Cammas et son équipage qui n’avaint eu qu’à se défaire de Géant. Gitana 11 volant le départ et Gitana 12 se retrouvant bloqué avant la ligne, Loick Peyron réussissait à passer son coéquipier Thierry Duprey sur le 2nd portant.

Le premier parcours du samedi était un côtier d’une quarantaine de milles, Groupama 2 prenait le meilleur départ devant Gitana 11, Géant partait babord amures et réussissait à prendre la tête dès le 1er bord de près. Sur le long portant un lutte s’engageait entre Gitana 11 et Groupama 2, Fred le Peutrec à la tactique choisissait les bons empannages et positionnait parfaitement le bateau du Baron de Rothschild pour croiser devant Franck Cammas. Géant grâce à une option le long de la côte possèdait une confortable avance sur ses poursuivants. Géant remportait le côtier devant Gitana 11, Groupama 2 et Gitana 12.

Pour la 5ème manche, Géant prenait le meilleur départ suivi des deux Gitana et de Groupama 2 qui était le seul à partir bâbord amure vers le large. A la 1ère bouée Géant était toujours en tête suivi de Groupama 2 et de Gitana 11 et 12. A la sortie du dog-leg un trou de vent permettait un regroupement. A la bouée suivante Michel Desjoyaux repartait vers la terre, permettant à Franck Cammas de le passer. Une nouvelle molle à la 2ème bouée au vent permettait à Géant de reprendre la tête un cours instant. En effet sur le portant Groupama 2 prenait le large et Loick Peyron profitait d’ennuis de grand voile sur le bateau de Michel Desjoyaux pour le passer, malgré des soucis de gennaker sur le dernier portant Loick Peyron conservait sa seconde place devant Géant et Gitana 12.

 

©Yvan Zedda pour Multicup SA www.zedda.com

©Yvan Zedda pour Multicup SA
http://www.zedda.com

Dimanche une seule manche était courue, le vent se renforçant en début d’après midi. Lors de cette ultime manche, Michel Desjoyaux prenait le départ le plus rapide. Mais Groupama 2 mieux positionné, au vent des autres bateaux, passait la 1ère bouée en tête. Le vent était très changeant passant de quelques noeuds à 17- 20 selon la position sur le plan d’eau, il variait aussi en direction.

Loick Peyron 3ème en faisait les frais sur le dernier tour, voulant rattraper Géant, il se replaçait vers le centre du plan d’eau et se retrouvait arrêté dans une molle. Gitana 12 en profitait pour le passer, à la faveur d’une dernière molle, Thierry Duprey réussissait à accrocher le tableau arrière de Géant sans pouvoir le dépasser avant la fin de la manche.

Franck Cammas et l’équipage de Groupama 2 remportaient ce Grand Prix grâce à leurs 5 victoires de manches.

 

Classement du Grand Prix de Marseille :

1-Franck Cammas (Groupama 2) 34 points (1er+1er+1er+3ème+1er+1er)
2-Michel Desjoyeaux (Géant) 28 points (4ème+2ème+2ème+1er+3ème+2ème)
3-Loïck Peyron (Gitana 11) 26 points (2ème+3ème+3ème+2ème+2ème+4ème)
4-Thierry Duprey (Gitana 12) 20 points (3ème+4ème+4ème+4ème+4ème +3ème)
5- Pascal Bidégorry (Banque Populaire IV) 0 point (DNC)

Grand Prix du Portugal, Portimao : du 13 au 16 juillet (coefficient 1)

Ecrasante domination de Franck Cammas qui gagnait toutes les manches de ce grand prix peu venté, Géant et Gitana 11 jouant de leur côté pour la place de dauphin. Thierry Duprey du Vorsent sur Gitana 12 étant souvent relégué en queue de peloton dans ces conditions molles.

Fred Le Peutrec ayant quitté le Gitana Team, Yann Guichard le remplaçait à la tactique.

Classement du Grand Prix de Portimao :

1- Franck Cammas (Groupama 2) 36 points (1er+1er+1er+1er+1er+1er)
2- Loïck Peyron (Gitana 11) 29 points (2ème+3ème+2ème+2ème+2ème +2ème)
3- Michel Desjoyeaux (Géant) 25 points (3ème+2ème+3ème+3ème+3ème+3ème)
4- Thierry Duprey  (Gitana 12) 18 poins (4ème+4ème+4ème+4ème+4ème+4ème)

5- Pascal Bidégorry (Banque Populaire IV) 0 point (DNC)

 

Grand Prix du Port de Fécamp :du 8 au 10 septembre (coefficient 1)

La première journée de cette dernière épreuve était favorable à Gitana 11. Loick Peyron empochait les trois manches courues dans la brise, cependant une erreur de parcours sur la première lui coûtait une disqualification, de même pour Géant. Cette erreur profitait à Franck Cammas qui se replaçait à égalité de points avec les deux Gitana à la fin de cette première journée sous les falaises normandes. Ceci malgré son abandon suite à des problèmes techniques lors de la 3ème manche. Cette journée musclée avait permis de s’assurer que la supériorité outrageante du trimaran vert n’existait plus dès que le vent forcissait.

Franck Cammas et son équipage reprenaient la main dès le lendemain avec une victoire sur le parcours côtier et sur la banane. Les deux adversaires directs Gitana 11 et Groupama 2 prenaient le meilleur départ sur le côtier, le trimaran vert récupérait l’avantage sur le premier bord de près et ne quitta plus la tête de la course. Loick Peyron réussissait à prendre assez d’avance pour ne pas être rejoint par ses poursuivants. Gitana 12 et Géant se livraient à un duel qui tournait à l’avantage de Michel Desjoyaux se classait troisième.  La banane était aussi remportée par Groupama 2 qui faisait à le break dès le 1er près. La lutte s’organisait alors entre les poursuivants. Gitana 11 arrivait à passer Géant au portant, qui n’était pas à la fête sur cette manche puisque Gitana 12 revenait fort, et passait Michel Desjoyaux et s’adjugeait la troisième place.

La dernière journée de ce grand prix et de la saison débutait dans des vents erratiques, 3 à 8 noeuds et un courant de plus de 3 noeuds. Le meilleur départ était pris par Loick Peyron, Michel Desjoyaux passait ensuite en tête grâce à de meilleurs virements. Le portant était favorable à Franck Cammas qui reprenait la tête, le deuxième près ne changeait rien. Mais lors du dernier portant Gitana 11, troisième, partait au large tandis que les autres bateaux se dirigeaient vers les falaises, joli coup, qui lui permet de prendre la deuxième place à Géant.

 

Michel Desjoyaux et son équipage gèrait parfaitement la dernière manche réduite à un tour, prenait l’avantage dès le début de course.

Classement général du Grand Prix du port de Fécamp (sept manches) :

1- Franck Cammas (Groupama-2) 1er+2ème+DNF+1er+1er+1er+2ème = 35 points
2- Loïck Peyron (Gitana 11) DSQ+1er+1er+2ème+2ème+2ème+3ème = 31 points
3- Michel Desjoyeaux (Géant) DSQ+3ème+2ème+3ème+4ème+3ème+1er = 26 points
4- Thierry Duprey du Vorsent (Gitana 12) 2ème+4ème+3ème+4ème+3ème+4ème+4ème = 25 point

Le nom du skipper étant amené à prendre la barre du Gitana 11 sur la Route du Rhum était connu, il s’agissait de Lionel Lemonchois, qui revenait au sein du Gitana Team après 3 ans d’absence.

 

  • Championnat 2007

Retour à un format plus classique en 2007, suite à l’arrêt de la Multicup, avec alternance de courses au large et de grand prix et la transat Jacques Vabre pour clore la saison.

Le championnat débutait par une course en équipage sur un parcours Lorient–La Corogne–le Fastnet-Lorient (coefficient 3), puis un grand prix à Lorient. Suivait le trophée SNSM sur le parcours Saint-Nazaire-Saint-Malo (coefficient 2), les équipages repartait ensuite sur un grand prix avec Le Défi-Record Penn Ar Bed.

La Rolex Fastnet Race (coefficient 2) devait être la cinquième épreuve du championnat ORMA. Suite au report du départ pour préserver les plus petites unités, les skippers renonçaient à prendre le départ. Les conditions annoncées  des vents de 35-40 noeuds avec une mer très dure (4 à 5 mètres de creux). Ils préféraient garantir la sécurité de leurs équipages et leur participation à la Transat Jacques Vabre qui clôturait la saison avec un coefficient 5.

Palmarès de la saison 2007 :
1. Groupama 2 (Franck Cammas) – 70 points
2. Gitana 11 (Lionel Lemonchois) – 50 points
2. Banque Populaire IV (Pascal Bidégorry) – 45 points
4. Sopra Group (Antoine Koch) – 27 points
5. Brossard (Yvan Bourgnon) – 15 points

AS Lease Challenge
Equipage: 6 membres
Coefficient Championnat ORMA: 3

Le parcours : 1400 milles pour un triangle celtique (Lorient-Fastnet-La Corogne-Lorient)

Un parcours triangulaire au départ de Lorient Au retour, les concurrents devaientt effectuer des allers-retours en Belle-Ile, Groix ou Yeu. Ceci afin de permettrreaux organisateurs de déterminer l’heure précise d’arrivée des multicoques permettant ainsi des opérations de relations publiques ou commerciales.

 

Le départ était reporté d’une journée du fait des conditions météos. Avec des prévisions de 30-35 noeuds de secteur sud-ouest à la mi-journée, puis un renforcemement à 40-45 noeuds dans la nuit et 5 à 8 mètres de creux dans le Golfe de Gascogne (5 à 8 mètres de creux), les organisateurs temporisainet donc de 24 heures et annulaient également le parcours côtier prévu initialement.

Le départ éta donc donné au large de Lorient dans de conditions plus maniables que la veille, avec un vent de nord ouest entre 18 et 20 noeuds. Les trimarans s’élançaient sous 1 ris-trinquette. Le jeune équipage de Sopra Group prenait le meilleur départ devant Groupama 2, Banque Populaire IV et Gitana 11. A la bouée de dégagement située à 2 milles, Franck Cammas et son équipage avaient déjà repris la tête devant Banque Populaire qui suivait à quelques longueurs puis Sopra Group et Gitana 11. Les bateaux metttaient ensuite le cap sur la Corogne située à 300 milles, le vent forcissait dans la nuit et la mer devenait plus difficile avec des creux de 4-5 mètres au large.
Banque Populaire connaissait des problèmes d’électronique et cèdait du terrain sur le leader. Les trimarans suivaient une route identique avec un décalage en latéral de quelques milles.
Le vent mollissait à l’approche des côtes ibériques, deux duos sétaient formés : Banque Populaire IV et Sopra Group restés au large pour bénéficier d’une brise plus soutenue et Groupama 2 et Gitana 11 partis à la côte dans un vent plus faible mais sur une route plus directe.
Au final aucune des deux options n’avait permis de creuser un écart significatif. Franck Cammas et ses équipiers passaient la bouée Océanographe de la Corogne en tête, suivi de Sopra Group puis Gitana 11 et Banque Populaire IV.
Les quatre multicoques prenaient ensuite un cap au nord en direction du Fasnet, seconde marque de parcours, dans un vent fraichissant de secteur sud ouest.
Pascal Bidégorry et son équipage sur Banque Populaire IV avaient réussi la belle opération pendant la seconde journée de course en passant Groupama 2. Gitana 11 se situait alors à quelques milles au vent des deux bateaux de tête, Sopra Group qui avait de nouveau connu des soucis d’hydraulique durant la nuit pointait à 40 milles du leader. Les vitesses restaient élevées malgré une mer difficile.
La remontée vers le Fastnet se faisait dans une mer courte qui avait entrainé plusieurs avaries : première victime Antoine Koch et son jeune équipage sur Sopra Group qui annoncaient à 10h15 qu’ils abandonnaient la course. En effet la partie basse de la dérive s’était arrachée ainsi que 2,5 mètres de trimmer. L’équipage mettait donc le cap sur Lorient pour réparer ces soucis et être en mesure de participer au Trophée prévu le week end suivant. Loick Peyron avait aussi fait part d’avaries lors de la vacation, là aussi un problème de dérive, mais également une grand voile déchirée qui obligeait l’équipage de Gitana 11 à naviguer avec 2 ris dans la GV.
Dernière victime, Banque Populaire IV alors leader et en approche du Fasnet. Pascal Bidégorry annonçait également aussi son abandon au comité de course suite à la découverte d’une fissure sur le carénage du bras arrière tribord.

Ces abandons réduisaient le plateau à deux bateaux, Franck Cammas et son équipage sur Groupama 2 franchissaient le Fasnet à 14h45,  suivis de Lionel Lemonchois et ses hommes sur Gitana 11 vers 16 heures. Les deux rescapés se dirigaient vers Lorient à vive allure (environ 30 noeuds) grâce à un vent d’ouest nord-ouest de 25 à 30 noeuds, cette traversée rapide de la Manche était suivie d’une boucle autour de Groix et Belle-Ile.

Franck Cammas et son équipage (Yvan Ravussin, Bruno Laurent,Bruno Jeanjean, Romain Attanasio, Damian Foxall)  coupaient la ligne d’arrivée en tête à 7 heures 08 ce matin, la direction de course avait pris la décision de réduire le parcours, le vent forcissant à plus de 30 noeuds.
Gitana 11 (Lionel Lemonchois, Loick Peyron, Ronan Le Goff, Yann Guichard, François Denis, Jean Baptiste Le Vaillant) se classait second à 1 heure 44 minutes du vainqueur. Le trimaran du Baron Benjamin de Rothschild avait à priori heurté un OFNI puisque le foil et le safran bâbord étaient abimés à son arrivée à Lorient.
Classement de l’AS Lease Challenge
1. Groupama 2 (Franck Cammas) en 2 jours 11 heures 8 minutes et 45 secondes
2. Gitana 11 (Lionel Lemonchois) à 1h44’09 »
Abandons: Banque Populaire IV (Pascal Bidégorry), Sopra Group (Antoine Koch)

19-20 mai: Trophée des multicoques (Lorient)
Equipage: 8 membres à bord
Coefficient Championnat ORMA: 1

Premier grand prix de la saison à l’issue de la course au large.
La première manche, un parcours triangulaire d’une vingtaine de milles débutait dans une brise d’Ouest 10-12 nœuds, et la flotte se scindait rapidement en deux groupes : à gauche du plan d’eau, du côté de l’île de Groix, Franck Cammas prenait le meilleur départ en « chassant » Pascal Bidégorry (qui portait réclamation,), tandis que Lionel Lemonchois les suivait. De l’autre, Antoine Koch virait rapidement pour partir du côté du continent. Et à la première marque, Sopra Group arrivait dans le tableau arrière de Groupama 2, alors que Banque Populaire IV et Gitana 11 étaient à la lutte.
La bataille était rude pour l’octroi de la seconde place, car Franck Cammas créait rapidement l’écart et ne faisait qu’augmenter son avance pour terminer avec 5’49 de marge sur Pascal Bidégorry.

La deuxième manche à suivre, sur un parcours triangulaire de seize milles et dans une brise de 15-18 nœuds, était tout de suite sans appel pour les concurrents de Franck Cammas et son équipage qui déroulaient la manche. Pascal Bidégorry et Antoine Koch étaient trop prompts sur la ligne de départ et devaient revenir la passer tandis que Lionel Lemonchois était légèrement en retrait. Groupama 2 naviguait avec sérénité sur la totalité de parcours car Gitana 11 peinait à revenir dans le match. Banque Populaire IV effectuait un retour spectaculaire. Antoine Koch devait abandonner sur avarie mineure alors qu’il tenait le rythme sur le premier bord de près.

Une dernière régate était lancée en milieu d’après-midi dans une brise plus soutenue qui avait tourné légèrement à gauche pour 18 nœuds, soit juste les conditions limites pour tenir le foc-solent. Antoine Koch choisissait d’ailleurs de passer sous trinquette pour cette ultime manche. Un départ très disputé mais encore une fois, Franck Cammas prenait la pole position en restant sous le vent de Pascal Bidégorry tout en bloquant Lionel Lemonchois. La flotte se scindait encore en deux, mais cette fois en deux groupes sur une même trajectoire : Groupama 2 et Banque Populaire IV se disputaient la première place, Sopra Group et Gitana 11, la troisième avec un demi mille d’écart. Le Comité de Course avait choisi un nouveau parcours où le débridé était à l’honneur, faisant lever les coques centrales à plus de 25 nœuds…
Le trimaran vert de Franck Cammas confirmait sa domination en remportant cette ultime manche avec le trimaran bleu de Pascal Bidégorry dans son tableau arrière.

A l’issue de cette première journée du Trophée des Multicoques, Groupama 2 était largement en tête avec trois victoires successives, démontrant une nouvelle fois qu’il était particulièrement à l’aise dans ces conditions. Banque Populaire IV était, quant à lui, bien installé à la seconde place. Gitana 11 n’était pas toujours percutant tactiquement

Le dimanche, Franck Cammas n’avait laissé aucune chance à ses camarades Pascal Bidégorry, Lionel Lemonchois ou Antoine Koch. et remportait le trophée.

Classement du Trophée des Multicoques de Lorient
1-Franck Cammas (Groupama 2) 1+1+1 = 3 points
2-Pascal Bidégorry (Banque Populaire IV) 2+2+2 = 6 points
3-Lione Lemonchois (Gitana 11) 3+3+3 = 9 points
4-Antoine Koch (Sopra Group) 4+5 (DNF)+4 = 13 points

26 juin: Trophée SNSM
Equipage: 6 membres à bord
Saint-Nazaire-Saint-Malo (284 milles)
Coefficient Championnat ORMA: 2
Le départ de la 3ème épreuve de la saison a été reporté du fait des conditions météos musclées. La confrontation a rapidement tourné au duel entre Banque Populaire IV (Pascal Bidégorry) et Groupama 2 (Franck Cammas). C’est finalement le trimaran bleu de Pascal Bidégorry qui s’impose sur ce sprint devant Groupama 2 qui coupait la ligne d’arrivée deux minutes après le vainqueur. Sopra Group (Antoine Koch) arrivait 1h30 après le 1er, et complètait le podium. A noter l’abandon de Gitana 11 suite à une avarie de balcon avant…
Classement du Trophée SNSM
1. Banque Populaire IV (Pascal Bidégorry) 16h13
2. Groupama 2 (Franck Cammas) à 2′
3. Sopra Group (Antoine Koch) à 1h33
Abandon: Gitana 11 (Lionel Lemonchois) – avarie de balcon avant

13-15 juillet: Le Défi-Record Penn Ar Bed
Equipage: 8 membres à bord
Douarnenez
Coefficient Championnat ORMA: 1

La 4 ème épreuve du championnat ORMA se déroulait du 13 au 15 juillet dans le cadre du Défi Douarnenez, cette épreuve était affectée d’un coefficient 1. Les équipages se confrontaient sur des parcours côtiers avec départ à l’anglaise, Franck Cammas et ses 7 équipiers s’adjugaient à nouveau toutes les manches.

©François Van Malleghem / DPPI / IDEC

©François Van Malleghem / DPPI / IDEC

La première journée s’était déroulée avec une mer belle et un flux de 12 noeuds le matin, montant progressivement à 25 noeuds l’après midi, Groupama 2 s’imposait sur le premier côtier après une belle bataille (Banque populaire IV et Gitana 11 se partageant la tête sur une partie du parcours). La seconde manche est également remportée par Franck Cammas et son équipage qui mènaient dès le départ, l’après midi était reservée aux runs de vitesse. Idec 2 ouvrait le spectacle, mais les 60′ ORMA qui se montraient les plus rapides que le maxi trimaran avec près de 32 noeuds de moyenne pour Gitana 11, 31 pour Groupama 2 et 30,5 pour Banque Populaire IV.

Pétole samedi, les 60′ ORMA prenaient le départ du côtier dans un vent de 3 noeuds, Groupama 2 s’imposait à nouveau devant Banque Populaire, Gitana 11 et Sopra Group.

Retour du vent le dimanche, pour la dernière journée du Défi Douarnenez, Groupama 2 remportait à nouveau le côtier, les runs de l’après midi ne permettaient pas d’améliorer les chronos du premier jour. Le Défi de vitesse était donc remporté par Gitana 11 devant Groupama 2 et Banque Populaire IV.
Côté championnat ORMA : Groupama 2 remportait l’épreuve devant Banque Populaire IV, Gitana 11 et Sopra Group.
Classement du Défi Penn Ar Bed
1. Groupama 2 – 24 points
2. Banque Populaire – 20 points
3. Gitana 11 – 16 points
4. Sopra Group – 10 points

12 août: Rolex Fastnet Race
Equipage: 6 membres à bord
Cowes-Fastnet-Plymouth (608 miles)
Coefficient Championnat ORMA: 2
Epreuve annulée

Les quatre trimarans engagés avaient rejoint Cowes, lieu de départ de la course, mais le comité de course annonçait la veille du départ un report de 25 heures. Cette mesure avait pour but de protéger les petites unités engagées sur la course, mais envoyait les rapides multicoques au coeur de la dépression dans des vents de 35-40 noeuds avec une mer très dure (4 à 5 mètres de creux). De plus le vent de travers sur ce parcours rendait la course très périlleuse avec un risque non négligeable de chavirage. Les skippers préféraient renoncer pour des raisons de sécurité et ne pas compromettre leur participation à la course phare de l’année : la Transat Jacques Vabre dont le départ était donné  2 mois plus tard.

4 novembre: Transat Jacques-Vabre
Equipage: transat en double
Le Havre-Salvador de Bahia (4500 milles)
Coefficient Championnat ORMA: 5

19/11/07 : Antoine Koch et Grégory Gendron sur Sopra Group se classent 5ème de cette Transat Jacques Vabre à 1 jour 10 heures du vainqueur.
L’ensemble de la flotte des trimarans de 60′ ORMA a battu le record de 2001 qui était de 11j 23h et 10min, les vitesses moyennes sur l’ensemble de la transat ont été de 18 noeuds pour les vainqueurs sur Groupama 2 et de 16 noeuds pour Sopra Group.
A noter le record de Pascal Bidégorry et d’Yvan Ravussin sur Banque Populaire IV : 666,9 milles en 24h (le record est en attente d’homologation par le WSSRC) soit près de 28 noeuds, après homologation le bateau détiendra la 6ème place mondiale pour la distance en 24 heures.

Dans la classe 50′ Open, le duo Escoffier/Fauconnier devrait en terminer demain matin avec cette transat, ce qui constituera une victoire de plus pour Crèpes Wahou, sauf rebondissement son dauphin sera le duo Errusard/Dahirel sur Laiterie de Saint-Malo, pour la troisième place rien n’est acquis, Anne Caseneuve et sa fille rencontrent des difficultés pour s’extirper du Pot au Noir et Lalou Roucayrol et Pierre Van Den Broek sur NiM Interim sont en embuscade à 100 milles du duo mère-fille, si la course devait se finir par un sprint de vitesse, Croisières Anne Caseneuve devrait prendre l’avantage sur NIM Interim.

15/11/07 : Victoire de Franck Cammas et Steve Ravussin sur Groupama 2 hier, ils battent le record de la course en 10 jours 38 minutes et 43 secondes à la vitesse moyenne de 19,2 noeuds. Ils ont probablement acquis leur victoire aux Canaries où ils passent en tête, puis au Cap Vert où Banque Populaire est contraint d’effectuer une escale technique.
Leurs dauphins sont Lionel Lemonchois et Yann Guichard sur Gitana 11 qui ont traversé l’Atlantique en 10 jours 9 heures et 42 minutes, handicapés par la perte d’un foil, ils avaient été contraint à un arrêt technique aux Canaries, ils avaient ensuite repris la seconde place à Banque Populaire au niveau du Cap Vert puis creusé l’écart sur leur poursuivant direct.
Pascal Bidégorry et Yvan Ravussin terminent troisième sur Banque Populaire IV, in extremis, en effet les deux hommes ont vu l’étrave du trimaran s’arracher sans raison apparente à 50 milles de la ligne d’arrivée, heureusement, le mât malgré l’étai de solent arraché est resté debout, l’eau a rapidement envahi le compartiment avant, mais les deux coéquipiers ont bien franchi la ligne et finissent donc troisième de cette course a rebondissement. Pour Pascal Bidégorry cette avarie est dûe à l’usure des matériaux.
Yvan Bourgnon et Jacques Vincent sur Brossard finissent à la 4ème place en 11 jours 1 heure et 15 minutes.
Antoine koch et Grégory Gendron sur Sopra Group sont attendus dans quelques heures à Bahia.

Pas de changement dans la classe 50′ Open, Crèpes Wahou est entré dans le Pot au Noirmenant toujours la flotte de sa classe mais aussi la meute des 60′ IMOCA, Victorien Erussard et Fred Dahirel sur Laiterie Saint-Malo profitent de l’effet tampon que sublit son leader pour réduire l’écart à 150 milles, Anne Caseneuve et sa fille complètent le trio de tête mais à 400 milles du leader, sauf grosse surprise le classement devrait rester le même jusqu’à Bahia.

13/11/07 : Peu de changements pour cette fin de course, la victoire est acquise à Franck Cammas et Steve Ravussin sur Groupama 2, qui devraient couper la ligne d’arrivée demain après midi. Rien de nouveau  chez les  poursuivants, sauf avaries le podium est constitué, Gitana 11 devrait prendre la seconde place et Banque Populaire pointé 120 milles derrière la 3ème place, la seule incertitude persistante étant pour la 4ème place, pour l’instant avantage à Brossard mais Antoine Koch et Grégory Gendron sur Sopra Group ne sont pointés qu’à 40 milles. En classe 50′ Open, aucun changement de classement, cependant, Laiterie de Saint Malo prend en avantage non négligeable sur Crosières Anne Caseneuve avant le Cap Vert puisque désormais 100 milles séparent les seconds et les troisièmes.

12/11/07 : Coup de théatre le 10/11, Banque Populaire est contraint à une escale technique au Cap Vert pour réparer le safran tribord abimé suite à un choc avec un poisson, cet arrêt à relancer la course à la deuxième place, Gitana 11 a donc repris l’avantage sur le bateau de Bidégorry/Ravussin, derrière la 4ème place est aussi disputée puisque Sopra et Brossard sont pointés à 50 milles d’écart, concernant la tête de la course, Groupama 2 a fait une traversée express du Pot au Noir et en est sorti ce matin avec plus de 300 milles d’avance sur le duo de poursuivants, sauf avarie ou chavirage Franck Cammas et Steve Ravussin ont désormais course gagnée, l’ETA à Bahia étant prévu dans la nuit de mardi à mercredi, Banque Populaire et Gitana 11 sont eux dans la zone de convergence, entre pétole et grains violents, chacun essaie de se positionner au mieux pour sortir du Pot en premier, avantage pour l’instant à Gitana qui pointe devant Banque Populaire, si Lemonchois/Guichard arrivent à en sortir avant Bigéorry/Ravussin, ils seront très difficile à rejoindre étant donné le potentiel de leur bateau au reaching.
En 50′ Open pas de changement dans le classement, Crèpes Wahou approche du Cap Vert, Laiterie Saint-Malo et Croisières Anne Caseneuve pointent respectivement à 360 et 390 milles du leader, un autre duo bataille pour la 4ème place Négocéane et NIM Intérim à 600 milles du leader

09/11/07 : Mi-course pour les 60′ ORMA, et belle journée pour Groupama 2 qui parcourt plus de 500 milles en 24h, Banque Populaire solide second suit de peu avec 484 milles, et se trouve à environ 80 milles du trimaran vert qui s’est recadré sur le route de son poursuivant. Gitana 11 est pointé à 200 milles du duo Cammas/Ravussin. Ces trois bateaux devraient passer l’archipel du Cap Vert cette nuit. En queue de peloton Sopra Group est toujours pointé quelques dizaines de milles devant Brossard.
Du côté des 50′, peu de changements là aussi. Crèpes Wahou mène toujours la danse et continue à creuser un écart qui devient considérable. Le duo Escoffier/Fauconnier pointé au niveau des Canaries est en passe de dépasser les premiers 60′ IMOCA, derrière pas de changement au classement, Laiterie de Saint-Malo est à 245 milles du leader, Croisières Anne Caseneuve à 325 milles.

08/11/07 : 4ème jour de course pour les multicoques, en classe 50′ Open, pas de changement, Crèpes Wahou est solide leader, et le scénario prévu semble se réaliser, sauf incident technique le bateau mené par le duo Escoffier/Fauconnier devrait continuer à faire sa course, alors que le reste de la flotte se battra pour les deux places restantes sur le podium. Les Mieux placés sont sans aucun doute Laiterie de Saint-Malo à 175 milles du leader et Croisières Anne Caseneuve à 45 milles du second. Ensuite Négocéane semble le mieux placé parmi les poursuivants, les trois bateaux restant se tenant en 15 milles.
Concernant les 60′ ORMA, cette journée était particulièrement intéressante, les équipages et leurs routeurs ont du décider de la route à suivre pour passer les Canaries la nuit dernière, Banque Populaire a tenté une option entre les côtes mauritaniennes et Fuerteventura, Bidégorry et Ravussin y ont trouvé un vent soutenu, mais ca n’a pas suffi pour dépasser Groupama 2, les deux hommes y ont même perdu une cinquantaine de milles sur le leader de la flotte, Franck Cammas et Steve Ravussin ont « coupé » entre Gran Canaria et Fuerteventura, comme lors du record Cadix-San Salvador qu’ils avaient réalisé en mai sur Groupama 3, ils ont réussi à échapper au dévent de l’île et sont repartis en tête de la flotte, Lionel Lemonchois et Yann Guichard ont suivi  la même route mais avec un arrêt forcé à Gran Canaria, pour changer le foil, l’arrêt a duré moins de 2 heures et le Gitana Team en a profité pour changer le gennaker du trimaran, les deux marins ont quitté le port à 17h15 et sont repartis en 3ème position avec 100 milles de retard sur le leader, mais avec un bateau qui a retrouvé tout son potentiel. L’équipage de Brossard paye son option est et pointe à la dernière place, Antoine Koch et Grégory Gendron sur Sopra Group sont toujours devant avec 50 milles d’avance, les deux bateaux devraient passer les Canaries en milieu de nuit.
Pour la suite de la course, l’alizé semble bien établi, les trimarans devraient donc glisser vers les îles du Cap Vert qui pourraient être atteintes samedi, ensuite le Pot au Noir apparait assez peu actif, le record de 2003 pourrait donc tomber…

Après près de 3 jours de course, les premières avaries commencent, Artemis, un 60′ IMOCA a démâté au large du cap Finistère dans des conditions de mers difficiles et un vent fort, du côté des multicoques, l’équipage de Gitana 11 a annoncé qu’ils allaient effectuer un pit-stop pour changer le foil tribord qui a été perdu la première nuit de course, cet appendice est depuis plusieurs années indispensable sur les 60′ ORMA tant au niveau de la performance que de la sécurité. Le pit-stop devrait être effectué à Madère dans les heures qui viennent, au niveau classement le trio de tête reste inchangé, à savoir Gitana 11 devant Groupama 2 et Banque Populaire IV, Sopra continue à suivre le rythme environ 60 milles derrière le trio de tête, Brossard n’étant pas localisé. L’arrêt de Gitana 11 devrait faire perdre du terrain à Lionel Lemonchois et Yann Guichard, les deux hommes repartiront certainement en queue de peloton.
Dans la classe 50′ Open, Crèpes Wahou fait course en tête, 70 milles devant Laiterie de Saint Malo, ensuite au niveau du cap Finistère un groupe de 3 bateaux se tient en 50 milles : Anne Caseneuve devant les deux nouveaux de la classe Avocet 50 et NIM Interim.
22h : Changement incessant de leader depuis ce matin, à midi Brossard pointait en tête, avant de rétrograder en se recalant à l’est, puis Groupama 2 a repris le leadership de la flotte suivi de Banque Populaire et de Gitana 11, l’arrêt semble inévitable pour Lionel Lemonchois et Yann Guichard, cependant le lieu de celui-ci est encore inconnu : Madère, les Canaries?
Soucis de foil toujours, mais pour Banque Populaire cette fois, le bateau a heurté un requin la nuit dernière, le foil babord et son puit sont abimés, mais à priori rien de catastrophique, Pascal Bidégorry et Yvan Ravussin n’envisagent pas d’arrêt pour réparer.
Premier abandon dans la classe 50′ Open, Avocet 50′ se dirige vers la Corogne suite à une avarie de safran.

05/11/07 : Après 1 journée de course, deux options s’opposent pour les 4 concurrents de la flotte ORMA, Groupama 2, Banque Populaire IV et Sopra Group ont tenter de faire le moins de route possible en restant plus près des terres, cette option a été payante jusqu’à ce soir puisque les 3 multis occupaient la tête du classement, mais changement de leader ce soir, Gitana 11 prend la pôle position grâce à son option nord, dans une moindre mesure, en effet le bateau du Baron de Rothschild semble avoir trouvé un vent plus frais et devrait pouvoir creuser une petite avance sur ses poursuivants, Brossard en position intermédiaire devrait lui aussi profiter de ce retour du vent par le nord pour rattraper son retard, le bateau d’Yvan Bourgnon étant toujours pointé en dernière position.
Dans la classe 50′ Open, le cavalier seul de Crèpes Wahou a commencé, le bateau du malouin Franck Yves Escoffier ayant compté jusqu’à 70 milles d’avance, celle-ci s’est réduite de moitié ce soir, en embuscade, on retrouve Anne Caseneuve et sa fille, Laiterie de Saint Malo, et plus étonnant Victorinox qui semble à l’aise dans ces airs légers.
Classement
1. Groupama 2 (Franck Cammas-Stève Ravussin) 10 jours, 38 minutes et 43 secondes
2. Gitana 11 (Lionel Lemonchois-Yann Guichard) à 9h10’23 »
3. Banque Populaire (Pascal Bidégorry-Yvan Ravussin)
4. Brossard (Yvan Bourgnon-Jacques Vincent)
5. Sopra (Antoine Koch-Grégory Gendron)

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Nokia Oops Cup (2001 puis 2003-2006) : des trimarans en ville

La 1ère Oops Cup s’est déroulée en 2001, il s’agit d’un championnat de 60′ ORMA en Europe du Nord (Norvège, Suède, Danemark, Finlande…) sur une courte période, environ 2 mois et demi ; les concurrents alternaient des City Races, composées de régates entre 2 bouées et de courses de vitesse, le plus souvent très près des quais des différents ports visités pour une meilleure visibilité, et des courses offshores (tour de l’ile de Gotland et étapes de ralliement entre les différentes villes accueillants les City Races).

© Roman Wróblewski

© Roman Wróblewski

Les bateaux étaient des anciens concurrents du championnat ORMA français.

 

© Hans Berggren

© Hans Berggren

http://www.oopscup.com/

Palmarès :
2006 : Klabbe Nylöf sur HIQ Sailing Team
2005 : Bruno Peyron/Steve Ravussin sur Stena Sovcomflot
2004 : Knut Frostad sur Team Academy
2003 : Klabbe Nylöf sur HIQ Sailing Team
2001 : Mange Olsson sur Toshiba

 

© Hans Berggren

© Hans Berggren

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s