Emirates Team New Zealand impressionne pour ses premiers entrainements aux Bermudes

Une nouvelle cession d’entrainement a débuté aujourd’hui aux Bermudes, à 32 jours du début de la compétition. Cinq des six équipages engagés parcourent le Great Sound depuis de longues semaines, mais le dernier arrivé impressionne déjà.

Emirates Team New Zealand n’a en effet rejoint les Bermudes que très récemment et vient juste de débuter ses navigations sur le site de la prochaine Coupe de l’America. Les premières vidéos des kiwis sont impressionnantes, le catamaran kiwi semblant très stable en vol avec très peu de posés lors des manoeuvres, l’équipage parvient également à enchainer les foiling tacks et jibes alors que les autres équipages semblent limiter au maximum ses manoeuvres. L’utilisation de cadres de vélos et l’utilisation des membres inférieurs plutôt que celle des membres supérieurs et les traditionnels moulins à café semble très intéressant.

Leurs premières sorties étaient d’ailleurs scrutées par leurs adversaires.

De nombreuses vidéos des navigations aux Bermudes sont disponibles sur la chaine Youtube MyislandhomeBDA.

Côté français, les entrainements continuent, l’équipage cherchant à pallier son retard de navigation, comme l’explique Bertrand Pacé, coach du Groupama Team France, dans une interview sans langue de bois pour le Télégramme.

Nouveau record de vitesse en GC32, l’intégralité des étapes du Racing Tour dévoilée

  • Les étapes du GC32 Racing Tour sont désormais toutes connues. La saison débutera sur le lac de Garde dans trois semaines, puis se poursuivra en Sardaigne et en Espagne. Les équipages des GC32 se déplaceront ensuite pour la première fois en Corse, avec une étape à Calvi grâce au sponsoring des eaux Orezza. La saison se conclura à Marseille dans le cadre du Marseille One Design.
    Le calendrier 2017 GC32 Racing Tour
    11-14 mai – GC32 Riva Cup / Riva del Garda, Italie
    28 juin-1er juillet – GC32 Villasimius Cup / Villasimius, Sardaigne, Italie
    2-5 août – 36e Copa del Rey / Palma de Majorque, Espagne
    13-16 septembre – GC32 Orezza Corsica Cup, Calvi, France
    12-15 octobre – Marseille One Design / Marseille, France

    Une dizaine d’équipages sont de nouveau attendus sur le circuit, quelques uns sont déjà officiellement confirmés, comme Armin Strom Sailing, Realteam, Engie ou Malizia/Yacht Club de Monaco. Argo devrait également être présent tout comme le Team Tilt. Iker Martinez avec un sponsor espagnol seraient également de la partie, tout comme un équipage argentin.

  • Flavio Marazzi et son équipage ont battu un nouveau record de vitesse en GC32 cette semaine lors d’un entrainement sur le lac de Garde, Armin Strom a atteint la vitesse de 41,6 noeuds (77km/h) dans une rafale.

    Baptiste Morel/Voile-Multicoques.org

America’s Cup, des dégâts pour Artemis racing et Oracle Team USA

  • L’AC45 Turbo du team suédois Artemis racing  a suvi une casse sur la plate forme la semaine dernière, ce qui a entrainé la chute de l’aile et des dégâts sur celle-ci. Il semble que cette aile était la seconde aile construite pour la prochaine Coupe de l’America, elle était en test sur l’AC45T au moment de la casse. Les suédois possèdent cependant leur plate forme (l’AC50) et leur première aile en parfait état. Ils ont d’ailleurs battu Oracle Team USA lors d’un entrainement jeudi dernier.
  • Autre équipe, autres dégâts, le defender américain, Oracle Team USA a chaviré lors d’un entrainement dans une quinzaine de noeuds de vent. James Spithill et ses équipiers avaient déjà failli chavirer la semaine dernière. Cette-ci leur AC50 a fini sur la tranche, les dégâts semblent minimes, les américains devraient être de retour sur l’eau cette semaine.

A noter, sur la vidéo publiée par Oracle Team USA le floutage des foils de dernière génération, bien visibles sur la vidéo précédente.

  • L’équipe kiwi Emirates Team New Zealand devrait bientôt être opérationnelle, une partie du team était déjà sur place aux Bermudes. Leur AC50 a pris la direction de l’archipel la nuit dernière, dans un avion cargo de leur sponsor. Les kiwis devraient donc naviguer en fin de semaine dans le Great Sound.
  • Côté français, l’équipe ne semble pas connaitre de gros soucis techniques et passe beaucoup de temps sur l’eau. Franck Cammas et ses hommes ont pu tester leur deuxième paire de foils, au profil optimisé.
    Le skipper semble satisfait et note une progression notable au niveau des manoeuvres :
    « Pas question pour nous de rater l’occasion de nous jauger par rapport aux autres. Il est important de nous confronter, de manœuvrer en régates afin de bien nous coordonner au sein de l’équipage. Il faut répéter nos gammes encore et encore. Lors de la session précédente qui s’est déroulée il y a une semaine, nous avions couru 7 matchs sur 2 jours. Nous avons pu voir nos faiblesses, notamment sur la phase de départ ou encore sur les transitions. Mais, nous avons aussi pu constater qu’on avait une très bonne base de vitesse. C’est vraiment intéressant aussi de regarder les allures et voir les vitesses et les angles des autres. Tout cela est riche et ces phases sont de véritables accélérateurs d’enseignements.

    Nous avons reçu nos foils dernière génération la semaine passée. Ils sont bien nés et nous ont permis dès la première sortie de réaliser un « Foiling Tack », c’est-à-dire un virement en volant, sans toucher l’eau. Ce sont des profils optimisés des foils que nous avons testés à Lanvéoc. Nous avons aussi travaillé pas mal sur la surface de carénage pour améliorer encore l’aérodynamisme… A date, nous sommes satisfaits de toutes nos avancées. Nous pensons que nous avons pris les bonnes directions dans les choix qu’on a effectués. Après, nous ne sommes pas à l’abri de soucis techniques et on voit bien que c’est pareil pour toutes les équipes. »


    ©Eloi Stichelbaut

Le Maxi Edmond de Rothschild dévoilé par le Gitana Team

Le Gitana Team a dévoilé en grande partie son nouveau trimaran, le Maxi Edmond de Rothschild, qui sera mené par Sébastien Josse.

Celui-ci est actuellement en chantier chez Multiplast à Vannes, le multicoque a été dessiné par l’architecte naval  Guillaume Verdier  en collaboration avec le bureau d’études Gitana.

Le trimaran bénéficie des recherches faites par l’équipe de Guillaume Verdier sur la dernière Coupe de l’America’ (l’architecte avait dessiné le catamaran d’Emirates Team New Zealand, finaliste de l’America’s Cup), la coque centrale et des flotteurs sont fins et leurs carènes présentent une forme en U afin de favoriser le planning, et le vol.
L’objectif du Gitana Team étant de disposer du premier trimaran océanique capable de voler au large, pour se faire l’équipe avait déjà grandement fait évoluer le MOD70 du team (qui navigue aujourd’hui sous les couleurs de Maserati), qui a servi de laboratoire pour le développement des appendices.
Comme sur le Multi70′, le Maxi Edmond de Rothschild disposera de foils en L et de safrans à plans porteurs, qui permettront au trimaran de décoller, ils ne seront dévoilés que lors de la mise à l’eau en juillet.
Le skipper espère des vitesses proches des 40 noeuds en mode archimédien, et probablement quelques noeuds de plus en mode « aérien ».

Un soin particulier a également été porté à l’aérodynamisme de la plate forme avec des carénages de bras et un cellule de vie profilé en forme de goutte d’eau intégrant l’emplanture du mât, ainsi que la cellule de vie et le poste de manoeuvre, qui offrira au skipper un espace protégé pour mener son trimaran.

Initialement prévu avec une taille de 33m de long pour 23 de large, le trimaran ne mesurera finalement que 32m de long, afin de coller aux mesures maximales du Collectif Ultim. Reste la question de l’asservissement des appendices sur lequel le Gitana Team travaille depuis plusieurs années, celui-ci est jusqu’ici interdit par le Collectif. Cependant il est probable que ce point puisse être rapidement revu afin d’intégrer le Maxi Edmond de Rothschild au groupe.

Le programme de Gitana 17 comprend la Transat Jacques Vabre en novembre 2017(Sébastien Josse embarquera Thomas Rouxel pour le seconder), en 2018 il sera sur la ligne de départ de la Route du Rhum puis  sur celle du tour du monde en solitaire en course à l’automne 2019.

En dehors des innovations technologiques, le Gitana Team innove aussi du côté artistique avec une décoration adaptée par Jean-Baptiste Epron au trimaran d’après une oeuvre originale de Cleon Peterson.

Le Team Phaedo intègre le D35 Trophy

Le programme du D35 Trophy ne changera pas cette année avec six grands prix et les deux classiques lémaniques, à savoir la Genève-Rolle-Genève et Bol d’Or Mirabaud.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.org

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.org

Le support reste le D35 pour la quatorzième année du circuit.

Quelques mouvements notables au sein de la flotte, le Team Tilt qui se concentre sur la préparation de la Youth America’s Cup quitte le circuit après de beaux résultats sur les dernières années. SUI5 a donc été vendu à Lloyd Thornburg, déjà propirétaire du MOD70 Phaedo 3, le britannique engage donc Phaedo2, qui sera mené par Brian Thompson.

Autre absent notable, Ladycat powered by Spindrift racing, vainqueur du D35 Trophy l’année dernière, ne disputera pas la saison. Le catamaran de Dona Bertarelli ne sera aligné que sur le Bol d’Or Mirabaud.

Concernant les mouvements d’équipage, pas de changement sur Zen Too, Racing Django et Alinghi. Billy Besson intègre l’équipe d’Okalys.  Realteam accueille Nathalie Brugger qui vient également du Nacra 17, Esteban Garcia renforce également son équipage avec l’arrivée de Lucien Cujean du Team Tilt. Jérémy Bachelin, également de Team Tilt naviguera sur Swisscom.
Corentin Horeau rejoint Mobimo

Le D35 Trophy perd donc un concurrent pour cette saison 2017, le premier rendez-vous aura lieu le 5 mai prochain à la SNG pour le Grand Prix BMW Emil Frey Genève Accacias.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.org

Le programme 2017

5 au 7 mai 2017-Grand Prix BMW Emil Frey
20 au 21 mai 2017-Open de Versoix
10 juin 2017-Genève-Rolle-Genève
9 et 11 juin 2017-Grand Prix Realstone 
17 juin 2017-Bol d’Or Mirabaud
2 et 3 septembre 2017-Grand Prix Alinghi de Crans
9 et 10 septembre 2017-Open du Yacht Club
22 et 23 septembre 2017-Grand Prix de Clôture

La flotte de l’America’s Cup quasi au complet aux Bermudes

Groupama Team France a mis à l’eau son AC50 il y a un peu plus d’une semaine,  et navigue depuis le 16. L’équipage de Franck Cammas a rejoint le challenger Oracle Team USA et trois des challengers, Land Rover BAR, Artemis Racing et Softbank Team Japan dans les eaux du Great Sound aux Bermudes.

© ACEA 2017 / Photo Austin Wong

Il reste désormais un peu plus de deux mois avant le premier match des Qualifiers, les équipes présentent sur place enchainent donc les journées de navigation, afin de parfaire les automatismes sur leurs catamarans.
Il ne manque plus qu’Emirates Team New Zealand, qui devrait rejoindre ses concurrents dans les semaines à venir.
Les kiwis qui ont développé pour le grinders un système de vélos afin de fournir l’énergie hydraulique nécessaire au réglage des appendices et de l’aile du catamaran.


©Eloi Stichelbaut

Franck Cammas, skipper de Groupama Team France :

« Pour une première, c’est plutôt une réussite, d’autant qu’il y avait pas mal de vent, 18 nœuds avec des rafales à 20 au début !  Tout l’équipage est content. Nous avons eu de bonnes sensations. Nous y sommes allés crescendo et avons petit à petit tiré sur notre Groupama Team France jusqu’à faire des bords rapides tant au portant qu’au près. Cependant, nous n’avons pas utilisé, sur cette première, toute la puissance du bateau, même si nous avons atteint les 37 nœuds à un moment.
Nous avons réellement navigué 1h15 à toutes les allures. Nous n’avons pas travaillé les manœuvres mais avons préféré ré-apprivoiser notre catamaran en ligne droite. Le fait qu’il soit plus grand, aide à gagner en stabilité.
Les coques mesurent 1 mètre 50 de plus que celles de notre bateau test. Nous allons assez vite et, tout de suite, dès les premiers bords, un bon équilibre a été atteint. Le bateau est vraiment très agréable.
Il y a pas mal d’évolutions à mettre en place avant d’arriver au potentiel maximum du Class AC Groupama Team France. Il nous faut encore une quinzaine de jours. Mi-avril, nos foils dernière génération vont arriver. Encore une étape en perspective ! En attendant, l’objectif est d’exploiter toutes les minutes possibles sur l’eau ! »

http://www.youtube.com/watch?v=DEYoehR8q8M

 

Oman Air remporte le GC32 Championship devant Alinghi et SAP Extreme Sailing

Au terme des cinq jours de régates, l’équipage d’Oman Air, mené par Phil Robertson, s’est imposé face aux dix autres équipages engagés sur ce premier championnat GC32.
Les « locaux » de l’étape n’auront jamais été réellement menacé au classement général. Alinghi et SAP Extreme Sailing Team ont bataillé pour la seconde place, l’équipage suisse a pris le meilleur sur les danois et s’impose à la seconde place au général devant SAP.
Une belle performance pour l’équipage mené par Ernesto Bertarelli, qui a barré son catamaran sur une bonne partie de ce championnat.
Red Bull Sailing Team prend la quatrième place devant les jeunes de Team Tilt et le Team ENGIE.
Là aussi, la performance est satisfaisante pour l’équipage du jeune team suisse, qui a nettement dominé les équipages qu’ils rencontreront lors de la prochaine Red Bull Youth America’s Cup.

Les équipages des différents GC32 vont désormais se répartir sur les différents circuits.
Oman Air, Alinghi, SAP Extreme Sailing Team, Red Bull Sailing Team, Land Rover BAR Academy seront de nouveau présents sur ce circuit, rejoint par le team néo-zélandais Tawera Racing.
Les équipes de Team ENGIE et du team Tilt ont été invité par les organisateurs des ESS afin de participer à la première étape des ESS.
Ce principe de wildcard devrait être de nouveau proposé sur chaque étape afin de pallier au plateau réduit et encourager l’émergence d’équipes locales.

Le plateau du GC32 Racing Tour (circuit européen) devrait être un peu plus fourni avec une dizaine d’équipages espérés.

Arnaud Psarofaghis, barreur d’Alinghi :
« En 3ème position ce matin, nous avions 7 points de retard sur SAP et 14 sur Oman Air. Etant donné les prévisions annonçant peu de vent, et donc peu de courses possibles, c’était assez difficile de viser la première place.
Mais on s’est dit qu’il fallait tout tenter dès la 1ère manche alors nous sommes partis à l’opposé de la flotte, ce qui a très bien payé puisque nous la gagnons avec une belle avance.
Lors de la 2ème course, nous avons tenté d’exécuter le même plan. Avec un peu moins de réussite sur le départ, nous trouvons une belle ligne au près qui nous fait passer en tête à mi parcours. Puis, la direction du vent a tourné vers la droite…-rires d’Arnaud-…et on s’est un peu manqué sur le moment exact où il fallait lancer la dernière manœuvre pour aller au plus vite couper la ligne d’arrivée. Oman Air en a profité pour nous rafler la victoire de manche d’une seconde ! »

Yves Detrey , n°1 d’Alinghi :
« C’était globalement une belle semaine de compétition. Un peu de vent nous a manqué sur deux des cinq journées mais nous sommes satisfaits de cette reprise avec une bonne vitesse au près et au portant et une très belle 2ème place au classement général ce soir.
Nous avons commencé la semaine sur le podium et n’en sommes jamais descendus. C’était important d’être régulier sur ce type de long championnat. Si on regarde les 16 courses en détail, notre plus mauvais score est une place de 7ème, quand nos adversaires ont réalisé des 8ème, 10ème ou dernière place pour disqualification au départ.
Alors certes nous avons ponctuellement moins figuré aux avant-postes que nos concurrents directs, mais au final ça paye puisque nous terminons devant eux au classement général ! Team Tilt et Engie remportent chacun deux courses mais terminent 5ème et 6ème ce soir. SAP en gagne quatre, termine trois fois 2ème, trois fois 3ème mais monte sur la dernière marche du podium.
En tous cas, je tiens à adresser une mention spéciale à Ernesto qui, appliqué et super concentré, n’a rien lâché. Après un an d’absence à la barre du GC, il a su, comme le disait Nico hier, assimiler en quelques heures d’entrainement ce que nous avons appris sur plusieurs mois. Chapeau !
Place maintenant à un jour de repos sans navigation, avant de reprendre les entrainements et d’en découdre à nouveau sur le plan d’eau de Muscat dès mercredi. »

© Loris von Siebenthal

Jocelyn Keller, régleur de Team Tilt :
« Nous avons eu des conditions plus difficiles les deux derniers jours avec moins de vent, et sommes déçus de ne pas avoir réussi à jouer avec les premiers jusqu’au bout. Nous avons beaucoup appris et nous réjouissons de continuer cette semaine sur les Extreme Sailing Series, on est à fond ! »

Sébastien Schneiter, skipper de Team Tilt :
« On a commencé assez fort en gagnant des manches, et terminant dans les trois premiers, on était satisfait de notre niveau de navigation. On a plus de difficultés sur la fin mais on a beaucoup appris et terminons cinquièmes, un résultat correct vu le niveau général. C’était génial avec l’équipage jeune, on a tout donné et avons pu tourner l’équipe à bord. On est vraiment dans une phase d’apprentissage, on a énormément appris et on se réjouit d’utiliser cela dans quelques jours sur les Extreme Sailing Series ! »