Les séries multicoques monotypes : Extreme Sailing Series/D35 Trophy/ GC 32

Extreme Sailing Series

LeS bateauX  :

L’Extreme 40 (2005-2015)

Le catamaran était l’oeuvre des ex tornadistes Yves Loday et Mitch Booth, la classe était monotype, tous les concurrents disposaient donc du même bateau et de voiles identiques, permettant aux équipages de mettre en avant leurs qualités tout en limitant les budgets puisque les équipes n’avaient aucun développement à faire sur le bateau.

IMG_8092+$28640x427$29
Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Les explications de Herbert Dercksen, PDG de TornadoSport sur la genèse du bateau : “C’est le Tornado, catamaran olympique, qui est à l’origine des Extrême 40. L’architecte Yves Loday est médaillé olympique de Tornado. Quant à Mitch Booth et à moi-même, qui avons participé à l’aventure depuis le départ, nous avons également beaucoup navigué dans cette classe. En fait, l’Extrême 40 est une version agrandie du Tornado. Il est deux fois plus grand et il est incroyablement rapide ».

L’objectif initial était d’animer les étapes de la Volvo Ocean Race 2005-2006, les bateaux étaient donc démontables et remontables rapidement ; le catamaran était conçu pour être transporté avec son équipement dans un container de 40′, son mât était ainsi construit en deux parties.

Caractéristiques :
Longueur: 12.19m (40 pieds)
Largeur : 7.92m (26 pieds)
Hauteur de mât : 18.9m (62 pieds)
Poids : 1400 kg
SURFACE DE VOILE :
Grand voile 75m2
Foc 25m2
Gennaker 78m2
VITESSE MAXI (théorique) : 40 nœuds
Construction : carbone/nid d’abeille
Prix : environ 400000€
Equipage de 4 personnes : le barreur, le régleur de grand voile, le régleur de voiles d’avant et le n°1, un invité prenait place sur le bateau quand les conditions météos et de mer le permettaient

Le GC32 (à partir de 2016)

L’organisateur après avoir étudié la possibilité de créer un nouveau bateau choisi finalement un catamaran existant. Le choix se porte sur le GC32, un catamaran de 32′ à foils ayant déjà fait ses preuves. Le catamaran a été dessiné par l’architecte Martin Fisher.

Photo by Xaume Olleros / OC Sports

 

 

Historique :

La classe Extreme 40 avait été lancée en 2005 pour animer les étapes de la Volvo Ocean Race, course autour du monde en équipage avec escales sur monocoques. 5 catamarans prenaient part à la compétition.
En 2007, iShares, leader mondial de fonds indiciels côtés, décidait de prendre le relais et de créer un championnat pour ces bateaux, le première saison connaissait un succès relatif qui incitait le sponsor à reconduire son partenariat avec la classe. Les régates se déroulaient en Europe.
En 2008, les régates étaient encore plus âprement disputées et le circuit bénéfiçiait d’une couverture médiatique accrue étant donné l’engagement d’Alinghi, le défender de l’America’s Cup et de Team Origin, challenger déclaré pour cette même compétition.
En 2009, des teams français faisaient leur entrée sur le circuit pour l’intégralité de la saison, Groupama (Franck Cammas), Gitana (Yann Guichard), Luna (Erik Marris). Cette saison était très disputée avec un magnifique final à Almeria et la victoire de Masirah (Oman Sail) devant Gitana Extreme (Gitana Team) et Renaissance (Oman Sail).

Durant l’hiver 2009-2010, OC Events lançait une nouvelle compétition en Asie, les Extreme Sailing Series Asia qui faisaient étape à Singapour, Hong Kong et Oman. Ce circuit était appelé à se pérenniser durant les années suivantes.

iShares, le sponsor du circuit européen  faisait part de son retrait, ce qui ne remettait pas en cause la saison 2010 qui se déroulait sous le nom d’Extreme Sailing Series.

La saison était de nouveau très disputée avec un final haletant à Almeria où était sacré le jeune équipage de Paul Campbell James sur The Wave Muscat, Yann Guichard sur Groupe Edmond de Rothschild terminait de nouveau second devant Ecover, l’équipage anglais enregistrait une belle progression par rapport à la saison précédente.

L’année 2011 marquait l’internationalisation du circuit avec, outre les étapes européennes (Cowes, Trapani, Nice, Almeria), deux étapes en Asie (Singapour, et une en Chine), une étape aux Etats Unis (Boston), une à Oman et à Istambul. Le vainqueur était de nouveau sacré lors du dernier Act de cette saison, et c’était de nouveau Paul Campbell James qui s’imposait, cette fois-ci sur Luna Rossa, devant Groupe Edmond de Rothschild et Emirates Team New Zealand.

En 2012, les équipages du sultanat d’Oman trustaient les podiums et s’adjugeaint les deux premières places du podium, lors de l’ultime événement à Rio, après une belle lutte avec Groupe Edmond de Rothshild, mené par Pierre Pennec qui complètait le podium, le Gitana Team quittait la série à l’issue de cette saison 2012.

En 2013, The Wave Muscat restait à la lutte avec Alinghi jusqu’à l’ultime manche, l’équipage omanais remportait une fois de plus le championnat, devant les suisses. A noter la belle 3ème place du Red Bull Sailing Team lors de cette saison.

En 2014, Alinghi faisait cavalier seul en tête avec 5 victoires, deux 3èmes places et une 2nde place sur les huit acts, l’équipe suisse remportait logiquement la compétition devant The Wave, Muscat assez constant sur la saison. Realteam, l’autre équipage suisse terminait à une belle 3ème place devant Emirates Team New Zealand et JP Morgan BAR, deux équipes engagées sur la 35ème America’s Cup. Le team français Groupama, mené par Franck Cammas terminait à une décevante 10ème place sur 11 bateaux engagés.

En 2015, aucune équipe française n’était engagée, toutes les équipes représentant des syndicats de l’America’s Cup avaient quitté la compétition. Alinghi, vainqueur en 2014 et Realteam, 3ème quittaient également le circuit qui peinait à recruter des nouveaux équipages.Les grands favoris étaient les teams évoluant sur le circuit depuis plusieurs années, notamment The Wave Muscat et Red Bull.

En 2016, les Extreme Sailing Series changaient de support, après une étude, les organisateurs choisissaient finalement un support déjà existant, le GC32, catamaran à foils. Alinghi s’imposait sur Oman Air lors du dernier act , Red Bull Sailing Team finissait 3ème.

IMG_8297Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Le concept : “Le concept des Extrême SAILING SERIES est de faire venir la voile vers le public, et non pas l’inverse »

Des courses courtes (une quizaine de minutes) sur des catamarans strictement monotypes, au plus prêt de la côte sur lac (comme à Lugano en 2008), sur mer (la majorité des étapes) voir en pleine ville (Amsterdam en 2008 et Venise en 2009). Priorité au spectacle et au public grâce à ces bateaux rapides et spectaculaires (chavirages et collisions ne sont pas rares) menés par des équipages de haut vol.

En 2011, les courses se déroulaient selon un mode un peu différent, avec une majorité de course en flotte au plus près du public, mais également des raids côtiers, des matchs races (déjà expérimentés à Almeria en 2010), des course de vitesse etc. Ce format n’était pas repris pour les saisons suivantes
Des ajustements peuvent être fait en fonction des conditions météos et de la configuration du lieu des régates avec une flotte scindée en deux en cas de fort coup de vent et d’étroitesse de la zone de régates.

IMG_8030+$28640x427$29Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Palmarès :

2016

1. Alinghi SUI (Ernesto Bertarelli/Arnaud Psarofaghis) 101 points
2. Oman Air OMA (Morgan Larson) 99 points
3. Red Bull Sailing Team (AUT/Roman Hagara), 91 points

2015

1. The Wave Muscat (OMA/Leigh McMillan), 87 points
2. SAP Extreme Sailing Team (DAN/Jes Gram-Hansen-Rasmus Koestner), 74 pts
3. Red Bull Sailing Team (AUT/Roman Hagara), 70 points

2014
1. Alinghi SUI (Ernesto Bertarelli/Morgan Larson) 85 points
2. The Wave, Muscat OMA (Leigh McMillan) 75 points
3. Realteam SUI (Jérôme Clerc) 61 points

2013
1. The Wave, Muscat  OMA (Leigh McMillan) 74 points
2. Alinghi SUI (Morgan Larson) 74 points
3. Red Bull Sailing Team AUT (Roman Hagara) 61 points

2012
1.The Wave, Muscat  OMA (Leigh McMillan) 76.5 points
2.  Oman Air OMA (Morgan Larson) 65 points
3. Groupe Edmond de Rothschild FRA (Pierre Pennec) 64,5 pointds

2011
1. Luna Rossa  ITA (Paul Campbell James)
2.  Groupe Edmond de Rothschild FRA (Pierre Pennec)
3. Emirates Team New Zealand NZ (Dean Barker)

2010
1. The Wave Muscat OMA (Paul Campbell James)
2.  Groupe Edmond de Rothschild FRA (Yann Guichard)
3. Ecover Sailing Team GB (Mike Golding)

2009
1. Oman Sail Masirah OMA(Pete Cumming)
2. Gitana Extreme Groupe LCF Rothschild  FRA(Yann Guichard)
3. Oman Sail Renaissance OMA (Loïck Peyron)

2008
1. Alinghi SUI (Ed Baird)
2. Team Origin  GB (Rob Greenhalgh)
3. BT GB (Nick Moloney)

2007
1. Basilica (Rob Greenhalgh)
2. Holmatro (Carolijn Brouwer / Andreas Hagara)
3. BT (Nick Moloney)P1050155 Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

 

D35 Trophy

Le bateau :

Suite au Bol d’Or 2003 qui décimait une partie de la flotte des multicoques du Léman dans une tempête, et du fait de l’énorme domination d’Alinghi, les propriétaires de multicoques lémaniques se réunissaient et lançaient une série monotype, les Décision 35.

Le catamaran de 35′ fut dessiné par Sébastien Schmidt, et construit au chantier Decision.

La flotte se retrouvait sur le plan d’eau en 2004, quelques modifications avaient été apportées au plan initial, sans révolution majeure.

12 bateaux ont été construits, entre 2004 et 2009, le catamaran est doté d’une « troisième » coque, structurelle, qui reprend les efforts du gréement et de la structure, sans toucher l’eau, le rapport poids puissance est élevé, ce qui en fait un bateau particulièrement adapté aux conditions légères qui dominent sur le lac Léman. Les D35 ont navigué en mer Méditerranée à deux reprises en 2012, ce déplacement hors du lac n’a pas été réitéré depuis.

La série, qui était initalement une série de barreur/propriétaire s’est peu à peu professionnalisée avec l’arrivée de nombreux skippers de multicoques océaniques français (Franck Cammas, Fred Le Peutrec, Michel Desjoyaux, Pascal Bidégorry, Karine Fauconnier, Alain Gautier, Loïck Peyron, Yann Guichard etc.) et de leurs équipiers.

Deux équipes de la Coupe de l’America ont pris part à ce circuit, Alinghi d’Ernesto Bertarelli, depuis les débuts et Artemis Racing, qui a fait quelques apparitions sur les grands prix, d’autres skippers issus de la Coupe ont fait des passages sur le lac (Russell Coutts, Paul Cayard).

En 2008, en pleine querelle concernant l’America’s Cup, le propriétaire du D35 Banque Gonet&Cie souhaitait mettre son bateau a disposition de l’équipage d’Oracle (Russell Coutts était déjà barreur du bateau les années précédentes). Le catamaran fut exclu du circuit officiel par les autres propriétaires et le sponsor se retirait définitivement de la voile lémanique.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Longueur de coque : 10.81m
Longueur hors tout : 14.95m
Largeur hors coques : 6.89m
Largeur hors tout : 8.74m
Tirant d’air : 21 m
Masse à vide prêt à naviguer : 1200kg
Surface de grand-voile : 81.6m2
Foc : 21m2
Solent : 40.7m2
Génois : 70.8m2
Reacher : 131.1m2
Équipage minimum : 5 personnes
Poids max de l’équipage : 456 kg
Construction en carbone pré imprégné
Prix : environ 270000€
Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Equipage :

Le catamaran est mené par un équipage de 5 personnes minimum (jauge de poids) :
1. LE BARREUR
2. LE REGLEUR DE GRAND VOILE
3. L’EMBRAQUE
4. NUMERO 1
5. LE TACTICIEN
Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Le Championnat :

Le circuit a porté différents noms en fonction du sponsor titre, initialement Challenge Ferrier Lullin en 2004 et 2005, puis Challenge Julius Baer suite au rachat de la banque Ferrier Lullin entre 2006 et 2010 puis Vulcain Trophy entre 2011 et 2014. Le championnat comporte les deux classiques lémaniques, le Bol d’Or (un  aller retour du lac Léman entre Genève-Le Bouveret-Genève), et la Genève-Rolle-Genève, le reste du championnat se compose de cinq grands prix, tous sauf deux, ont été courus sur le Léman. Les lieux de régates habituels sont Versoix, Crans près Celigny, Genève.
Les D35 ont courus deux grands prix en Méditerranée en 2012.
Depuis plusieurs saisons, le format de régates pour les « Grands Prix » a été revu avec des manches plus courtes (de 25 à 30 minutes) et l’adoption d’un système de portes au vent et sous le vent.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Palmarès :

2016
1. Ladycat powered by Spindrift racing, Xavier Revil  16 points
2. Alinghi, Ernesto Bertarelli 24 points
3. Team Tilt, Sébastien Schneiter 28 points

2015
1. Team Tilt, Sébastien Schneiter 15 points
2. Alinghi, Ernesto Bertarelli 17 points
3. Ladycat powered by Spindrift racing, Dona Bertarelli  39 points

2014
1.  Alinghi, Ernesto Bertarelli  24 poins
2. Realstone Sailing, Jérôme Clerc 26 points
3. Ladycat, powered by Spindrift racing, Dona Bertarelli  28 points

2013
1.  Alinghi, Ernesto Bertarelli  11 points
2. Zen Too, Guy de Picciotto 22 points
3. Realstone Sailing, Jérôme Clerc 25 points

2012
1. Realstone Sailing, Jérôme Clerc 8 points
2.  Alinghi, Ernesto Bertarelli 19 points
3. Ladycat, Dona Bertarelli 25 points

2011
1. Foncia, Michel Desjoyaux 10 points
2. Alinghi, Ernesto Bertarelli 17 points
3. Veltigroup, Marco Simeoni 22 points

2010
1. Banque Populaire, Pascal Bidégorry 15 points
2.  Alinghi, Ernesto Bertarelli 17 points
3. Foncia, Alain Gautier 20 points

2009
1. Alinghi, Ernesto Bertarelli 12 points
2. Okalys-Corum, Nicolas Grange 12 points
3. Foncia, Alain Gautier 14 points

2008
1. Alinghi, Ernesto Bertarelli 11 points
2. Foncia, Alain Gautier 19 points
3. Okalys, Nicolas Grange 26 points

2007
1. Alinghi, Ernesto Bertarelli 14 points
2. Foncia, Alain Gautier 22 points
3. Cadence, Jean-François Demole 27 points

2006
1.Okalys, Nicolas Grange 59,5 points
2. Alinghi, Ernesto Bertarelli 55,5 points
3. Foncia, Alain Gautier 52 points

2005
1.Okalys, Nicolas Grange
2. Alinghi, Ernesto Bertarelli
3. Cadence, Jean François Demole

2004
1. Team Red, Zebra 5 Etienne David
2. Team Red, Zebra 7 Philippe Cardis/ Loick Peyron
3. Alinghi, Ernesto Bertarelli

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

 

GC32 Racing tour

Le bateau :

Le multicoque utilisé pour cette compétition est un catamaran de 32′, les appendices ont été modifiés en 2014, après quelques mois de mise au point. Les catamaran ont adopté des foils en « L » et des safrans avec plans porteurs, sur le même principe que les AC72 utilisés lors de la 34ème Coupe de l’America, ce qui permet aux bateaux de « voler » dans la plupart des conditions. Le catamaran a été dessiné par l’architecte Martin Fisher.

Voile-Multicoques.com/Baptiste Morel

Voile-Multicoques.com/Baptiste Morel

Longueur de coque : 10m
Longueur hors tout : 12m
Largeur hors tout : 6m
Mât : 16,50 mètres
Masse à vide prêt à naviguer : 750kg
Surface de grand-voile : 60m2
Génois : 23.5m2
Gennaker: 90m2
Équipage minimum : 4 personnes

Le Championnat :

Le championnat se joue sur cinq étapes européennes en Méditerranée.
Les format sont des parcours d’une trentaine de minutes avec portes au vent et sous le vent, l’intégralité des courses se déroulent en flotte.
Les étapes pérennes sont celles du Lac de Garde, et de Marseille.

Voile-Multicoques.com/Baptiste Morel

Voile-Multicoques.com/Baptiste Morel

 

 

Palmarès :

2016
1. Norauto FRA (Franck Cammas/Adam Minoprio) 6 points
2. Team Tilt SUI (Sébastien Schneiter) 12 points
3. Armin Strom Sailing SUI (Flavio Marazzi) 22 points

2015
1. Sultanate of Oman (OMA/Leigh McMillan) 10 points
2. Alinghi (SUI/Ernesto Bertarelli-Morgan Larson) 11 points
3. Spindrift racing (FRA/Yann Guichard) 14 points

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s