L’actualité en bref

  • Le team MACIF dévoile son M24, trimaran de 24′ à foils. Ce bateau sert de laboratoire afin de valider les appendices du trimaran MACIF. La base est un Diam 24, doté de foils, et de safrans à plans porteurs. François Gabart effectue actuellement des tests sur une nouvelle version de safrans qui seront adoptés sur le maxi lors de sa remise à l’eau. Par ailleurs, le bateau sert également de support d’entrainement au skipper MACIF.
    Les photos du M24 sont visibles : ICI
  • Toujours concernant le Diam 24, la prochaine édition du Tour Voile fait le plein de concurrents avec 31 inscriptions et 4 wildcards pour des équipes étrangères. A découvrir également, l’interview de Jean Baptiste Durier, directeur du tour sur le Télégramme, il revient sur les modifications réalisés par MACIF sur le Diam 24. Une arrivée d’un Diam 24 à foils, si le projet est viable économiquement, semble être souhaitée.

    © Eloi Stichelbaut

    © Eloi Stichelbaut

  • Les trimarans Ultimes sont tous en chantier ou prêts à y entrer (pour Spindrift 2 et Idec Sport). Pas de révolutions à envisager, les différentes équipes travaillent à la fiabilisation de leurs bateaux et à quelques améliorations. Seulement trois bateaux sont inscrits à The Transat dans la catégorie Ultimes François Gabart sur MACIF, Yves le Blévec sur Actual, et Thomas Coville sur Sodebo Ultim.
    Une tentative de record autour du monde en solitaire est au programme de Thomas Coville l’hiver prochain.
    Les deux équipages de retour de leurs tentatives de Trophée Jules Verne, les skippers et les sponsors de Spindrift 2 et d’IDEC SPORT semblent prêts à retenter l’aventure l’hiver prochain.
  • A lire sur Course Au Large, (qui paraitra de nouveau sous forme papier cette année) les interviews des routeurs à terre Jean Yves Bernot et Marcel Van Triest. Les deux hommes épaulaient les équipes d’Idec Sport et de Spindrift 2 pour leurs choix météorologiques lors de leurs tentatives sur le Trophée Jules Verne.
  • Groupama Team France mené par Franck Cammas arbore de nouvelles couleurs, une livrée bleu-blanc-rouge a été dévoilée sur l’AC45F qui sera aligné sur les Louis Vuitton America’s Cup World Series (dont une étape aura lieu à Toulon les 10 et 11 septembre), et sur le futur AC45T et l’AC48 qui disputera la 35ème America’s Cup.
    Une interview du skipper à lire sur Voiles et Voiliers, qui livre des détails sur l’avancée des travaux  de l’AC45 Turbo et du design, et une autre de Jean Baptiste Epron, marin et designer de cette nouvelle livrée ici.
    © D.RAVON/ GROUPAMA TEAM FRANCE
  • Le team suisse TILT signe un partenariat avec l’équipe néo zélandaise Emirates Team New Zealand. L’équipe helvète laissera la barre de son GC32 au skipper de l’équipe kiwi Glenn Ashby sur le GC32 Racing Tour 2016. Par ailleurs le skipper aura un rôle dans la sélection et l’entrainement de l’équipe suisse qui sera amenée à disputer la Red Bull Youth America’s Cup sur AC45F.
Voile-Multicoques.org/Baptiste Morel

Voile-Multicoques.org/Baptiste Morel

Les résultats des régates monotypes

  • Les équipages du circuit Bullitt GC32 Racing Tour se sont retrouvés pour l’avant dernier événement de la saison le week end dernier en Italie.

Le team Spindrift racing avait bien débuté avec une première place au provisoire lors des deux premiers jours. Alinghi enchainait d’excellents résultats dans le même temps, mais c’est Sultanate of Oman qui se montrait le plus régulier sur l’ensemble de la compétition.

Le team omanais remportait donc la compétition devant Spindrift racing, Alinghi, Armin Strom et Team Engie.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Leigh McMillan, skipper de  Sultanate of Oman  : « cette victoire nous a un peu été offerte, mais nous avons quand même bien navigué. Nous avons eu une série de deuxièmes et troisièmes places et nous étions toujours en tête au départ de l’avant-dernière manche. Nous sommes contents. Je suis très fatigué, mais c’est grâce à tout l’équipage que nous avons été jusqu’au bout »

Yann Guichard, skipper de Spindrift racing  : « le bilan est positif avec cette seconde place gagnée à l’issue des quatre journées de régate. Sultanate of Oman a été le plus régulier durant l’épreuve, bravo à eux. Nous avons réalisé deux belles journées sur l’eau et une moins bonne avec quelques soucis de vitesse. La clé de la réussite sur cette étape, résidait surtout dans le départ et le passage de la première bouée. Depuis le début du Bullitt GC32 Racing Tour 2015, nous nous sommes classés seconds à chacune des trois épreuves que nous avons disputées. Même s’il nous manque des heures de navigations par rapport à d’autres équipes, nous sommes dans le match. On espère un peu plus de vent pour la prochaine et dernière étape à Marseille. Si l’équipe d’Oman dispose d’une belle avance, cela reste assez serré avec Alinghi. Un bel évènement sportif en perspective pour clôturer la saison ».

Au classement général Sultanat d’Oman renforce son leadership sur Alinghi et Spindrift.

La dernière épreuve du Bullitt GC32 Racing Tour 2015 se tiendra à Marseille du 30 septembre au 3 octobre.

Bullitt GC32 Racing Tour – classement général provisoire après quatre étapes

  1. Sultanate of Oman 7 points
  2. Alinghi 10 points
  3. Spindrift racing 12 points
  4. Armin Strom Sailling Team 15 points
  5. Team ENGIE 17 points
  6. Team Argo 32 23 points

 

 

  • Egalement le week end dernier, à Goteborg cette fois, les équipages de la prochaines America’s Cup se retrouvaient sur le plan d’eau suédois pour la deuxième étape des Louis Vuitton America’s Cup World Series.

Oracle Team USA, le defender avait largement dominé la première journée avec deux victoires de manche. Land Rover BAR et Emirates Team New Zealand se partageaient les places sur le podium lors de cette journée du samedi. Les locaux de Team Artemis enchainaient les déboires avec un chavirage lors de la journée d’entrainement et un contact avec un rocher samedi endommageant un des foils et le puit. La journée était également compliqué pour Groupama Team France  qui terminait dernier et avant dernier.

Dimanche les conditions étaient plus légères ne permettant pas aux catamarans de foiler. L’équipage d’Emirates Team New Zealand glanait une victoire et une seconde place lors de cette ultime journée où les points comptaient doubles et remportait cet événement.

James Spithill sur Oracle Team USA était moins percutant dans ces conditions légères et faisait quelques erreurs, et prenait la seconde place au général, devant l’équipage anglais de Ben Ainslie.

Softbank Team Japan mené par le kiwi Dean Barker prenait une belle quatrième place, devant le team Artemis. Les suédois devront se contenter d’une victoire de manche lors de la 3ème régate. Le fait d’avoir deux équipages distincts, l’un pour les ACWS et un naviguant sur l’AC45T semble pénaliser le team suédois qui enchaine les mauvais résultats sur les World Series.

Franck Cammas était de son côté privé de son tacticien Arnaud Psarofaghis lors de cette ultime journée, le marin étant victime d’une intoxication alimentaire. Les français prenaient la sixième place de la 3ème régate, puis une belle troisième place pour l’ultime manche.

Franck Cammas, skipper de Groupama Team France :  » Nous avons encore beaucoup de progrès à accomplir pour nous battre régulièrement en tête de flotte. L’écart entre les trois premiers et nous n’est pas très important mais suffisant pour qu’ils nous battent. Ca va être difficile d’inverser la tendance d’ici la dernière épreuve de la saison, aux Bermudes dans sept semaines, mais nous savons ce qu’il nous reste à faire « 

L’équipage français devrait s’entrainer avec les japonais à l’issue de la prochaine étape des Louis Vuitton America’s Cup World Series aux Bermudes et devrait être en mesure de s’offrir un AC45T en plus de son AC45F, ce qui permettra de développer des pièces qui seront adaptées sur l’AC48.

Le design team français devrait s’articuler autour de Juan Kouyoumdjian et Martin Fischer.

A lire, les interview de Franck Cammas pour CupLegend et Voiles et Voiliers

Classement général de la Louis Vuitton America’s Cup World Series de Göteborg :

1/ Emirates Team New Zealand, Peter Burling, 54 points
2/ Oracle Team USA, Jimmy Spithill, 48 points
3/ Land Rover BAR, Ben Ainslie, 46 points
4/ Softbank Team Japan, Dean Barker, 43 points
5/ Artemis Racing, Nathan Outteridge, 42 points
6/ Groupama Team France, Franck Cammas, 37 points

 

Classement général des Louis Vuitton America’s Cup World Series à l’issue des deux premières épreuves (Portsmouth et Göteborg) :

1/ Emirates Team New Zealand, Peter Burling, 72 points
2/ Land Rover BAR, Ben Ainslie, 65 points
3/ Oracle Team USA, Jimmy Spithill, 64 points
4/ Softbank Team Japan, Dean Barker, 56 points
5/ Artemis Racing, Nathan Outteridge, 53 points
6/ Groupama Team France, Franck Cammas, 50 points

 

 

  •  Le D35 Trophy reprenait ce week end avec l’Open du Yacht Club de Genève.

Sept manches ont pu être courues, avec un joran variant entre 8 et 15 noeuds sur les deux jours de régates.

Samedi les jeunes du Team Tilt dominaient la flotte avec deux secondes places et une victoire de manche avec quatre points d’avance sur Alinghi. Zen Tooétait troisème au provisoire avec des manches de  6, 2 et 4èmes.
L’équipage de Ladycat powered by Spindrift racing était très irrégulier lors de cette première journée avec des places de 11, 7, et 1er.  Cette journée était également marquée par le chavirage d’Ylliam Comptoir Immobilier, le catamaran sera cependant de retour la semaine prochaine pour le Grand Prix Alinghi.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Aujourd’hui la bise annoncée s’est levée vers midi. Alinghi se montrait impérial en gagnant trois des quatres manches courues, le team Tilt se classait second au général devant Realteam, Veltigroup-Swisscom et Ladycat.

_wsb_749x499_555199_10150924515579154_539707369_n

Au général, Team TILT conserve 3 points d’avance sur Alinghi. Veltigorup-Swisscom et Ladycat powered by Spindrift racing sont désormais à égalité de points pour la troisième place.

CLASSEMENT OPEN DU YACHT CLUB DE GENÈVE

1. Alinghi – 12 points
2. Team Tilt – 15 pts
3. Realteam – 23 pts
4. Veltigroup-Swisscom – 24 pts
5. Ladycat powered by Spindrift racing – 26 pts
6. Mobimo – 31 pts
7. Zen Too – 33 pts
8. Racing Django – 36 pts
9. Oryx – 48 pts
10. Okalys – 50 pts
11. Ylliam-Comptoir Immobilier – 70 pts

CLASSEMENT GÉNÉRAL APRÈS SIX ÉTAPES | D35 Trophy

1. Team Tilt | 10 points
2. Alinghi | 13 pts
3. Veltigroup-Swisscom | 26 pts
4. Ladycat powered by Spindrift racing | 26pts
5. Realteam | 33 pts
6. Okalys | 35 pts
7. Mobimo | 44 pts
8. Zen Too | 45 pts
9. Racing Django | 51 pts
10. Oryx | 56 pts
11. Ylliam Comptoir Immobilier | 57 pts

Le prochain rendez vous sera le Grand Prix Alinghi les 12-13 septembre au Club nautique de Crans.

 

 

Groupama sponsorise le Team France

Annonces en série pour les challengers de la 35ème Coupe de l’America. Land Rover a annoncé mardi son soutien à l’équipe anglaise de Ben Ainslie, qui devient Land Rover BAR.

Hier Franck Cammas, Michel Desjoyaux et Olivier de Kersauson ont pu dévoilé le nom de leur sponsor. A la surprise générale, Groupama, fidèle soutien de Franck Cammas poursuit l’aventure avec la Coupe de l’America. L’assureur fournira 80% du budget, soit 5 millions d’€ par an.

L’équipage devrait être majoritairement français. Bien que le futur AC48 soit grandement monotype, le Groupama Team France devrait faire appel pour le développement des foils et de leur système de contrôle à d’anciens membres de Luna Rossa. Une partie des données de l’équipe italienne qui s’est retirée de cette America’s Cup  devrait permettre à Groupama Team France de combler une partie de son retard sur les autres challengers.

L’équipe française espère aussi l’organisation d’une étape des America’s Cup World Series en France en 2016.

L’actualité de la semaine

  • Les Extreme Sailing Series vont adopter un catamaran à foils en remplacement du vieillissant Extreme 40. Le bateau restera monotype. Les organisateurs réfléchissent au format, soit faire courir les catamarans sans foils sur les plans d’eau très exigus ou alterner des journées de régate en « stade nautique » et d’autres sur plan d’eau « ouvert ». La date d’arrivée du nouveau monotype n’a pas été dévoilée.
  • La deuxième étape du Bullitt GC32 Racing Tour débute demain à Cowes, les conditions s’annoncent plus musclées qu’en Autriche. Les équipes enchaineront des parcours classiques sur le solent pendant 3 jours avant de terminer par le tour de l’île de Wight samedi.
    Le team américain ARGO, mené par jason Carroll fait son entrée sur le circuit, Ernesto Bertarelli prendra la barre d’Alinghi.
    L’équipe Spindrift racing a annoncé qu’elle ne participerait pas à cette épreuve suite à l’incident ayant impliqué le maxi trimaran Spindrift 2 lors de l’étape de la Volvo Ocean Race à Lorient.
Voile-Multicoques.com/Baptiste Morel

Voile-Multicoques.com/Baptiste Morel

  • Team France, challenger pour la 35ème Coupe de l’America tiendra une conférence de presse le jeudi 25 juin afin d’annoncer son partenaire principal.
    L’équipe menée par Franck Cammas, Olivier de Kersauson et Michel Desjoyaux  bénéficie déjà d’un accord avec le defender Oracle Team USA qui lui fournira le design de son premier catamaran AC48.

Oracle Team USA et Artemis s’entrainent-ils déjà en AC48 ?

Depuis deux mois, deux catamarans à foils naviguent dans la baie de San Francisco, l’un aux couleurs d’Oracle Team USA, l’autre aux couleurs de l’équipe suédoise d’Artemis Racing.
Ces catamarans sont jusqu’ici connus sous le nom d’AC45 Turbo.
Oracle Team USA a largement vanté les mérites de son AC45T (vitesses équivalentes à l’AC72, moindre coût) pour imposer le passage à l’AC48 il y a quelques semaines.

Les coques de ces deux bateaux diffèrent de celles des AC45 avec une forme plus évasée sur la partie supérieure afin de recevoir une barre à roue et un colonne de winch dans des cockpits. Les bras de liaison sont également différents tout comme le système de contrôle de l’aile qui revient désormais sur la colonne de winch.

© Balazs Gardi/Oracle Team USA

Par ailleurs ces deux catamarans possèdent désormais, comme sur les D35 et sur l’AC72 américain, une « coque » structurelle centrale reprenant les efforts du gréement.

Christian Karcher, spécialiste de la Coupe de l’America revient sur ces bateaux dans une vidéo, à voir ci-dessous.

Etant donné la faible différence de taille entre AC45 et AC48 (91cm) le doute sur la vraie nature de ces bateaux est permis. Modifier quasi intégralement un AC45 (coques et bras de liaison) ne serait pas forcément avantageux pour des équipes au budget quasi illimité.