Statu quo

Franck Cammas sur Groupama 3 a de nouveau augmenté son avance aujourd’hui, reléguant ses concurrents à plus de 300 milles, Thomas Coville désormais 2nd a passé le front cependant Franck Cammas devrait lui aussi le passer cette nuit et se recaler entre Sodeb’O et la Guadeloupe, les trois poursuivants de Franck Cammas se tiennent en cinquante milles, en toute logique Sodeb’O pourrait croiser devant Gitana 11 et Idec au pointage de 8 heures. Philippe Monnet sur la boite à pizzas est relégué à 700 milles après une avarie qui le prive de son grand gennaker, Servane Escoffier et Gilles Lamiré se livre une bataille pour la 6ème place, au milieu de la flotte des 50′.

Les extraits de la vacation du jour :

Francis Joyon (Idec)

« Les vents tournent, il y a des grains, mais c’est le contournement de l’anticyclone qui fait ça. Ce sont des gros amas nuageux noirs, et quand on se retrouve dessous on est arrêté à 3noeuds. Dans la nuit noire, on ne voit pas ces amas et même de jour ils sont tellement larges, qu’on ne peut pas les éviter. J’ai dormi un peu cette nuit avec des tranches de quelques minutes pour recharger les batteries. Pour la suite, ce serait sympa d’imaginer un scénario où la flotte se regrouperait juste avant la Guadeloupe pour un ultime combat ! »

Philippe Monnet (La Boite à Pizza)

 » Pour moi ça ne se passe pas trop mal, le vent est plus stable depuis hier soir et je peux dérouler un peu de vitesse avec un bateau qui chante beaucoup quand même. Au portant dès qu’on dépasse 20 nœuds ça siffle pas mal, avec la dérive qui a pris un coup en plus… C’est pas du Wagner mais c’est pas loin!Pour l’instant ça tient. C’est le bas de la dérive, il doit manquer un mètre sur le bord d’attaquer en bas. Heureusement que la dérive est très inclinée sinon ça m’aurait ouvert le bateau comme une boîte de conserve. C’est l’avantage de l’inclinaison sur la dérive quand on rencontre un objet non désiré.Le gennaker n’a pas tenu , je suis sur le petit. Les coutures ont cédé sur 3 –  4 mètres sur deux niveau. Je l’ai roulé avant qu’il ne soit bon pour Emmaüs. »

Yann Guichard (Gitana 11)

« Ça va, ça va… Ça bataille un peu mais ça va. Je me suis fait prendre par des grains orageux. J’avais zéro vent dessous. C’est comme ça, la route est encore longue. Ils n’étaient indiqués nulle part ces petits orages qui viennent du sud. Je ne suis pas sorti d’affaire, je suis encore sous l’un d’eux. J’espère que Francis en a eu aussi mais au classement de 8 heures ça n’avait pas l’air d’être le cas.Là je suis toujours dans les alizés pour aller chercher la dépression qui est en avant de Groupama 3. On a un bord bâbord à faire avec Francis. Groupama 3 est tout le temps plus élevé en vitesse donc il faudrait vraiment un gros coup pour le passer. C’est plus avec Thomas et Francis que ça va jouer. Je fais ma course et on verra bien à l’arrivée. Mais on ne va pas se regrouper tout de suite avec Thomas. »

© AFP

Côté 50′, pas d’évolution majeure ce jour, Franck Yves Escoffier poursuit sa route en tête avec 100 milles d’avance sur Actual.

Les extraits de la vacation :

Lionel Lemonchois (Prince de Bretagne) : « Ca se passe mieux qu’hier. J’ai touché du vent sud-ouest. Je me remets de mes petits bobos… Mes bras et mes jambes sont plein de bleus qui font mal. Ils vont s’atténuer dans les prochains jours. Ils ne m’empêchent rien du tout. J’ai juste des courbatures et l’impression d’avoir pris 10 ans ! Là, j’avance bien mais j’ai pris du retard sur l’histoire. Reste que si je peux me refaire par rapport à mes camarades, ce n’est pas mal. J’ai fait quelques empannages cette nuit pour contourner la bulle. Le vent est établi et à présent je fais une route directe vers le soleil. Côté classement, Crêpes Whaou ! et Actual semblent un peu inatteignables sauf miracle. Mais je ne désespère pas de faire une troisième place. En tous les cas, c’est ce que je vise !  »

Franck Yves Escoffier (Crèpes Whaou 3!) : « Il fait beau et il y a des beaux surfs à faire. Je me dis que je me débrouille tout seul comme un grand. J’apprécie de ne rien casser. Le solitaire c’est super mais parfois on préférerait partager. Reste qu’il y a du plaisir dans les deux. J’évite d’aller trop me balader sur le bateau, je m’allonge pour me reposer. Je marche plus sur pilote que manuellement. Les deux premiers jours ont été fatigants mais maintenant je suis plus reposé. Si demain j’arrivais à terre, c’est sûr que je dormirai 10 heures d’affilée car on se repose quand même très peu. Ca se passe bien, mais rien n’est gagné car même avec 200 milles d’avance tout peut arriver. Je prends tout ce que je peux prendre ! Je me réjouis d’être 5ème au scratch mais je ne vais pas sauter au plafond ! Le portant va durer au moins jusqu’à deux jours de l’arrivée. Pour la fin, on ne se sait pas encore à quelle sauce on va être mangé ! »

Yves le Blévec (Actual) : « Je constate que Franck-Yves Escoffier n’est pas facile à suivre. Il attaque vraiment, il doit être très énervé ! Moi aussi pourtant mais peut-être pas autant que lui. Je ne veux pas faire de bêtises. Il y a des moments où j’ai tendance à calmer le jeu car je n’ai pas envie de tout péter. En tous les cas, il va vite, c’est sûr. Après, il y a des conditions assez bizarres où on se retrouve dans des molles, arrêté pendant deux ou trois heures posés à 7 nœuds. Peut-être qu’il a eu un peu de réussite et qu’il est passé à travers. Sur une course comme celle-ci il faut faire attention. Evidemment, il faut bien se reposer et bien se nourrir car il reste encore une semaine de mer. Il faut être très à l’écoute du bateau. Il ne faut pas maltraiter la mécanique, car à un moment elle nous le rend bien. Le ciel s’est découvert, il y a de belles zones de bleu. La mer est belle. J’ai croisé un banc de dauphins. Une centaine de têtes ! La mer est plutôt lisse, le vent est sympa. Là, c’est du bateau comme on aime en faire. Je reste attentif car je suis bien toilé et ça charge vite quand ça souffle ! »

© Th Martinez/Sea&Co

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s