The Wave Muscat prend l’avantage

The Wave, Muscat,barré par Paul Campbell-James a dominé l’avant dernière journée des Extreme Sailing Series de Trapani, Paul Campbell James a de nouveau démontré son aisance dans la brise (une vingtaine de noeuds) et une facilité à renverser les situations délicates avec une prise de risque payante (The Wave Muscat sera le seul à effectuer son bord de portant sous gennaker suite à un départ raté, remontant ainsi une partie de la flotte.

Ce samedi n’aura pas été à l’avantage de l’équipe Gitana qui perd sa deuxième place au profit du second bateau de l’Oman Sail, Masirah, barré par Loick Peyron qui enchainait les podiums de manches.

Yann Guichard et ses hommes étaient donc relégué à  22 points du leader et à 7 points du second suite à cette mauvaise journée. La réaction du skipper de Groupe Edmond de Rothschild : « Je n’ai pas été très percutant sur les départs, notamment lors des deux premières manches. Et les régates étant une nouvelle fois très courtes, entre 6 et 8 minutes, une mauvaise approche ne pardonne pas. Mais à bord personne n’a baissé les bras et nous nous sommes très bien ressaisis. Nous finissons sur le podium des trois dernières courses, en en gagnant une. Nous clôturons ce samedi sur cette note positive et nous tenterons de débuter ainsi demain. Le niveau est très homogène et aujourd’hui encore, les résultats des régates se sont joués à très peu de choses. Sur la première course, nous volons le départ pour moins d’un mètre. Du coup, nous devons réparer en revenant sur la ligne et nous fermons la marche. Cela fait partie du jeu, il faut accepter de prendre quelques risques.»

Ecover revenait dans le jeu en début de journée ( deux victoires, une 2nde, une 3ème et une 5ème place) mais perdait cette avantage suite à une rupture de safran qui contraignait l’équipage de Mike Golding à rester au port lors des deux dernières manches du jour.

Franck Cammas profitait de cette avarie pour placer son Groupama 40 en 4ème position devant Ecover, Red Bull et Trapani.

La dernière journée de ses Extreme Sailing Series Trapani a de nouveau tourné à l’avantage des équipages de l’Oman Sail, puisque Paul Campbell Jones remporte ce grand prix devant son compagnon d’écurie Masirah barré par Loick Peyron.

Cette victoire permet à The Wave Muscat de pointer en tête avant le dernier rendez vous de la saison prévu à Almeria du 9 au 12 octobre.

Paul Campbell James assurait sa première place dès le début de la journée en enchainant deux victoires de manches et une troisième place, la seconde place de cet événement était plus disputé avec un bon début de journée pour Yann Guichard et ses hommes qui terminaient 3ème, 2nd et 3ème lors de trois premières manches avant d’enchainer deux résultats en demi-teinte, sous la pression de The Wave Muscat comme l’explique le skipper : « Nous avons bien navigué lors des trois premières manches en montant systématiquement sur les podiums des courses mais après Muscat est venu nous empêcher de naviguer comme nous le souhaitions pour jouer le classement général du championnat. Cela a alors permis à l’autre bateau Omanais et à Ecover de faire leurs affaires sans nous et de prendre la 2ème et la 3ème place de l’épreuve. C’est un calcul que nous aurions pu faire à Kiel, nous en avions tout à fait la possibilité, mais nous n’avions pas voulu. C’est un état d’esprit qui n’est pas celui de mon équipage ! »

Ceci permettait à Masirah et Ecover d’avoir le champ libre et de se classer respectivement 2nd et 3ème de ce rendez vous sicilien, Groupe Edmond de Rothschild échouant à la 4ème place à deux points d’Ecover, Franc Cammas se classe 5ème avec une dernière journée catastrophique (deux pénalités, deux ème places et une sixième)

Les réactions des skippers :

Paul Campbell-James, The Wave, Muscat
« De ces trois derniers jours, c’est aujourd’hui que nous avons le plus poussé. Il fallait tout donner, être agressifs de manière à être en position d’arriver en fin d’événement en tête du général de la saison. Nous arriverons très déterminés à Almeria, il faudra mettre la pression sur Yann , qui est maintenant à un point derrière nous. C’était aussi super d’avoir Masirah à nos côtés sur le podium, on espère que ce sera aussi le cas à Almeria. »

Loïck Peyron, Masirah
« Nous avons eu des hauts et des bas, avec de l’efficacité sur l’eau mais aussi quelques erreurs. La vraie bataille était entre The Wave, Muscat et Groupe Edmond de Rothschild, qui sont en lutte pour le général, et il sera passionnant de voir comment cela va se passer à Almeria. D’une façon générale, cet événement a été parfait pour nous comme pour l’équipe Oman Sail dans son ensemble. Je suis vraiment impressionné par l’équipage de Paul Campbell-James, bravo à eux. »

Franck Cammas, Groupama 40
« Sur les quatre jours de régates, il y a eu des hauts et des bas. Il faut essayer de n’avoir que des hauts ! Pas évident au vu du niveau. On sait qu’il y a quatre bateaux qui naviguent très bien devant, ça tourne un peu sur les classements. Parfois, on parvient à les taquiner mais au final, on finit derrière ! Nous avons gagné trois manches quand même ce qui signifie que c’est possible ! Il faut juste parvenir à être constants. »

Classement du Grand Prix de Trapani
1. The Wave, Muscat (Paul Campbell-James) – 138 points
2. Oman Sail Masirah (Loïck Peyron) –   120 points
3. Ecover Sailing Team (Mike Golding) – 114 points
4. Groupe Edmond de Rothschild (Yann Guichard) –  112 points
5. Groupama 40 (Franck Cammas) –  96 points
6. Red Bull Extrême Sailing (Roman Hagara) –   82 points
7. Trapani The Sailing Seacily (Grabiele Bruni) – 35 points

Au classement général, Paul Campbell James reprend l’avantage avec un point d’avance avant le  dernier rendez-vous, Groupe Edmond de Rothschild est second sous la menace d’Ecover à 2 points et de Masirah à 3 points, la 5ème place devrait se jouer entre Groupama 40 et Red Bull Extreme Sailing.

Rien n’est donc joué concernant le podium final de ces Extreme Sailing Series 2010…

Classement provisoire de l’Extrême Sailing Series 2010 (après quatre Grands Prix)
1. The Wave, Muscat (Paul Campbell-James) – 28 points
2. Groupe Edmond de Rothschild (Yann Guichard) –  27 points
3. Ecover Sailing Team (Mike Golding) –  25 points
4. Oman Sail Masirah (Loïck Peyron) –   24 points
5. Groupama 40 (Franck Cammas) –  13 points
6. Red Bull Extrême Sailing (Roman Hagara) –  12 points
7. The Ocean Racing Club (Mitch Booth) –  8 points
8. Team GAC Pindar (Nick Moloney) –   3 points

Extreme 40, un nouveau sacre pour Masirah

L’équipe de l’Oman Sail menée par Pete Cumming a de nouveau excellé sur le circuit Extreme 40 en remportant l’Extreme Sailing Series Asia.

© Mark Lloyd/Lloyd Images/OC Events

Comme en octobre lors de la dernière manche de l’iShares Cup, rien n’était joué pour Masirah qui ne comptait qu’un point d’avance sur deux poursuivants à égalité (The Wave Muscat, China Team),  les locaux cette finale qui se courrait à Oman ont su tirer leur épingle du jeu en s’adjugeant les deux premières places de l’étape et du classement du championnat, China Team, barré par le français Philippe Ligot se classait troisième devant BT, Red Bull (qui a joué de malchance lors de cette ultime étape en chavirant) et Rumbo Almeria.

© Mark Lloyd/Lloyd Images/OC Events

Les Extreme 40 seront de retour au printemps en Europe pour les Extreme Sailing Series Europe

Masirah domine les Extreme Sailing Asia

Le communiqué de presse concernant la seconde étape des Extreme Sailing Series Asia, courue à Singapour :
A Singapour le classement était bien établi après cinq jours de course courus dans des conditions diverses et variées. Masirah remporte ici sa seconde victoire du circuit Extreme Sailing Series Asia. La bataille pour la seconde place a été tout autre alors que Red Bull Extreme Sailing Team prenait finalement l’avantage sur The Wave, Muscat.

La dernière journée à Singapour commençait dans des vents légers et les six équipes tentaient de se frayer un chemin à travers le plan d’eau à la recherche de la pression. Les skippers et équipages étaient mis de plus à l’épreuve alors que le comité envoyait deux départs vent arrière alors que le vent s’établissait vers les 10 noeuds. Juste avant le départ de la cinquième et dernière manche c’est au tour de la météo de s’amuser avec les concurrents alors qu’un véritable déluge s’abattait sur zone trempant jusqu’aux os les navigants et invités.

000

La pluie, associée à un violent orage, obligeait le comité à annuler la manche et forçait tout ce beau monde à rentrer à terre. Avec l’annulation de la manche confirmée les calculatrices étaient de nouveau sorties car le règlement veut que la dernière manche compte double. Il a donc fallu recompter les points de l’ultime manche pour les intégrer au classement final. Masirah n’avait même pas besoin de ce cadeau pour remporter cette épreuve de Singapour et démontrer une certaine suprématie sur le circuit des Extreme 40. En effet après avoir remporté cette année le circuit européen, l’équipage de Masirah se permettait de s’adjuger la première étape du circuit asiatique qui s’est disputée il y a deux semaines à Hong Kong.

« Ce fût une très belle semaine pour toute l’équipe, » commentait Pete Cumming. « Nous nous sommes battus pour remporter cette épreuve. Nous souhaitons remercier les autorités de Singapour pour nous avoir offert l’opportunité de régater ici ainsi que toutes les personnes qui ont aidé pour rendre cette épreuve possible. »

Masirah s’est présenté au port avec une statue de Merlion et des orchidées avec, à son bord, le nageur olympique et membre du parlement Joscelin Yeo. Sa première expérience en Extreme 40 restera à jamais gravée dans sa mémoire. « Je ne savais pas à quoi m’attendre car la voile n’est pas un sport habituel ici à Singapour. J’étais très excité et j’ai eu des retours d’adrénaline extraordinaires. Le public doit être très surpris que nous puissions naviguer de cette manière à Singapour et cela montre que notre pays est ouvert et accepte les nouveaux sports et nouvelles idées. Je souhaite clairement revivre de nouveau cette expérience. »

Avec des régates tous les après-midis les cinq derniers jours ont été remplis pour la flotte internationale des Extreme 40. Tous les matins les équipages ont amené sur l’eau des invités et des journalistes pour leur faire découvrir le support et voir à quoi ressemble une régate en Extreme 40.

Avec 12 points au classement général de l’Extreme Sailing Series Asia la pôle position de Masirah est claire et nette. Il en est tout autre pour la seconde place que quatre équipes briguent. BT et China Team occupent la seconde marche du podium avec tous deux 7 points à leur actif alors que Red Bull Extreme Sailing Team et The Wave, Muscat complètent le podium avec 6 points.

« Le retour ici à Singapour a été phénoménale. Les facilités de la Marina Bay sont exceptionnelles et je pense que tout est fait ici pour accueillir une épreuve de l’Extreme Sailing Series, » avour Mc kenna, le directeur commercial d’OC Events. « Je pense que nous avons vraiment aidé les gens à comprendre ce que nous essayons de monter et nous espérons revenir ici l’an prochain avec une épreuve de grande envergure. »

Masirah remporte la première étape de l’Extreme Sailing Series Asia

Pete Cumming et ses hommes sur Masirah continuent leur moisson de victoires sur le catamaran monotype Extreme 40 en s’adjugeant la première étape du circuit asiatique, courue à Hong Kong.

©Guy Nowell/OC Events

Le bateau britannique BT termine à la seconde position devant China Team skippé par le français Thierry Barot, Shirley Robertson, habituée du circuit européen comme Pete Cumming et Nick Moloney (BT) termine 4ème à la barre de Rumbo Almeira. Suivent The Wave/Muscat et Team Red Bull.

la seconde étape aura lieu à Singapour du 11 au 15 décembre.

1er rendez vous pour l’Extreme Sailing Series Asia

La 1ère étape de l’Extreme Sailing Asia a eu lieu ce week end et jusqu’à mardi à Hong Kong. Six catamarans Extreme 40 sont en compétition sur ce nouveau circuit.

Gilles Chiorri/OC Events

C’est l’équipage de BT, présent également sur le circuit européen qui pointe en tête au classement provisoire devant Oman Sail Masirah, dont l’équipage est champion en titre de l’iShares Cup 2009, en 3ème place on retrouve un nouveau venu sur le circuit Extreme 40, l’équipage de Red Bull mené par Roman Hagara.

Un circuit asiatique pour les Extreme 40 et de nouveaux concurrents à venir sur l’iShares Cup

OC Events, organisateur du circuit européen Extreme 40 : iShares Cup, a annoncé la création du circuit  Extreme Sailing Series Asia qui aura lieu entre Novembre 2009 et Mars 2010. Cette première édition comptera 3 étapes : Hong Kong du 20 au 24 Novembre, Singapoure du 11 au 15 Décembre et Muscat, dans les sultanat d’Oman du 1er au 5 Février, une quatrième étape pourrait être ajoutée au calendrier, l’objectif de l’organisateur est d’arriver à un championnat à 6 étapes en 2011-2012.

Cinq des catamarans ayant courus l’iShares Cup ont déjà quitté l’Asie pour ce nouveau circuit, dont les deux bateaux du team Oman Sail.

Concernant l’iShares Cup, Gilles Chiorri , directeur du circuit livre quelques éléments sur la saison à venir dans une interview au Télégramme, à lire ici. On y apprend notamment que la saison prochaine comptera encore plus d’étapes qui se dérouleront probablement dans de nouveaux pays hôtes : Autriche, Suisse, Portugal. Les étapes italiennes (probablement Venise), anglaise (Cowes), allemande (Kiel), espagnole (Almeria), hollandaise (Rotterdam remplaçant Amsterdam à priori) et française (Marseille, Toulon ou sur la côte altantique semble-t-il). De plus de nouveaux équipages devraient intégrer le circuit, dont un team Red Bull avec l’autrichien Roman Hagara à la barre, un équipage allemand et espagnol devraient compléter le plateau, l’objectif étant d’avoir 10 à 12 bateaux sur le circuit.