Masirah remporte la première étape de l’Extreme Sailing Series Asia

Pete Cumming et ses hommes sur Masirah continuent leur moisson de victoires sur le catamaran monotype Extreme 40 en s’adjugeant la première étape du circuit asiatique, courue à Hong Kong.

©Guy Nowell/OC Events

Le bateau britannique BT termine à la seconde position devant China Team skippé par le français Thierry Barot, Shirley Robertson, habituée du circuit européen comme Pete Cumming et Nick Moloney (BT) termine 4ème à la barre de Rumbo Almeira. Suivent The Wave/Muscat et Team Red Bull.

la seconde étape aura lieu à Singapour du 11 au 15 décembre.

Masirah domine les débats

Pete Cumming sur Masirah a réaffirmé sa domination lors de la première journée de l’iShares Cup de Cowes en gagnant 5 des 6 régates courues dans un vent d’une douzaine de noeuds et sous la pluie, Shirley Robertson qui avait remporté une victoire sur la première étape l’an dernier, profitait de sa connaissance du plan d’eau pour placer iShares à la deuxième place provisoire devant Gitana Extreme et Renaissance.

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

La seconde journée a été très animée sur le plan d’eau, avec un vent plus fort que la veille : 18 à 22 noeuds, tout d’abord du fait de l’abordage d’iShares par un semi rigide spectateur, qui contraint l’équipage a abandonné pour le journée. Holmatro qui avait dématé lors des entrainements a aussi connu son lot de mauvaises surprises avec la casse de la drisse de grand voile les obligeant à renoncer à deux manches puis un problème de solent qui les contraint de nouveau à l’abandon pour la dernière manche de la journée.

L’équipage de Masirah dominait de nouveau cette deuxième après midi de régates avec 4 manches gagnées sur 6 courues, celui de Gitana Extreme profitait de l’abandon d’iShares pour conforter sa deuxième place avec 2 points d’avance sur Renaissance, le second bateau du Team Oman, barré par Loick Peyron.

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

Les impressions de Yann Guichard, barreur de Gitana Extreme : « Malgré des départs encore un peu hésitants, nous réalisons une belle journée de régates grâce au très bon travail d’équipe du bord. Avec le courant et le clapot que nous rencontrons, les virements et par conséquent les relances consécutives peuvent s’avérer très pénalisants. Mais je crois que nous sommes l’un des équipages qui nous sortons le mieux de ces situations et cela nous aide beaucoup. Demain, il nous faudra être plus incisif sur les départs. Car c’est évident cela nous manque depuis le début … »

L’équipage de Luna barré par Jean Christophe Mourniac pour cette étape anglaise semble plus à l’aise dans ces conditions musclées avec quelques places sur le podium des manches, l’équipage d’Ecover continue son apprentissage sur ce support et ne semble pas en mesure d’inquiéter les autres concurrents.

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

Gitana en tête du classement provisoire

Après une légère attente dûe à l’absence de vent en début d’après midi, les dix équipages ont pu commencer leurs régates à 14h45 dans un vent d’une dizaine de noeuds.

La hiérarchie n’a pas été boulversée aujourd’hui et l’équipage de Yann Guichard sur Gitana Extrême a de nouveau impressioné par sa vitesse et sa constance : trois places de 2nd, une victoire, une place de 6ème, ce qui leur permet de prendre la première place du classement provisoire à Oracle BMW qui point en second.

©Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

L’analyse de Yann Guichard, barreur de Gitana Extrême « Heureux ! Nous avons su être réguliers et prendre des excellents départs tout au long de l’après-midi, ce qui aide incontestablement. Mais le point positif que je veux souligner aujourd’hui c’est la cohésion de l’équipage. Car que l’on soit devant ou derrière l’ambiance reste super, ce qui nous permet de nous sortir des mauvaises passes. Pierre Pennec, qui gère la tactique à bord, a été brillant aujourd’hui car le plan d’eau n’est vraiment pas évident. Je crois que les résultats de cette deuxième journée et notre leadership provisoire reflètent bien ce que nous vivons à bord de Gitana Extrême. En termes de points, nous sommes proches d’Oracle, qui navigue très proprement, et les régates du jour ont une nouvelle fois démontré que tout pouvait basculer très rapidement. Rien n’est encore joué, demain la bagarre s’annonce serrée mais c’est aussi cela qui nous plaît ! »

©Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

Viennent ensuite les deux bateaux de l’Oman Sail avec Masirah mené par Pete Cumming et à 3 points Renaissance barré par Loick Peyron qui réussit à revenir dans le match malgré des départs moyens. Carolijn Brouwer sur Holmatro s’est aussi montrée régulière en terminant trois manches sur le podium ce qui conforte son avance sur l’équipage d’Erik Maris (Luna) qui pointe à la 6ème place.

Luna, BT, Groupama et iShares respectivement 6,7,8 et 9ème se tiennent en 4 points et essaieront demain de se relancer dans la compétition.

Mike Golding (Ecover) qui découvre ce support semble quand à lui devoir fermer la marche à l’issue de cette première étape avec 14 points de retard sur iShares.

© Gilles Martin-Raget/BMW Oracle

Le classement à l’issue de cette deuxième journée :

1/ Gitana Extrême- Groupe LCF Rothschild (Yann GUICHARD) – 78 points
2/ BMW Oracle Racing (James Spithill) – 74 points
3/ Oman Sail Masirah (Pete Cumming) – 69 points
4/ Oman Sail Renaissance (Loïck Peyron) – 66 points
5/ Holmatro (Carolijn Brouwer) – 59 points
6/ BT (Nick Moloney) – 45 points
7/ Luna (Erik Maris) – 45 points
8/ Groupama 40 (Gildas Philippe) – 44 points
9/ iShares – Shirley Robertson – 41 points
10/ Ecover – Mike Golding – 27 points
A suivre sur le site officiel : iShares Cup Venise

Les vidéos du Gitana Team : ICI et de l’organisation : ICI