Groupama 3 passe l’équateur avec une journée de retard sur le temps d’Orange II

Franck Cammas et ses équipiers ont passé l’équateur ce matin après 41 jours 21 heures 9 minutes de navigation depuis le départ de ce Trophée Jules Verne. Le trimaran compte donc  26 heures de retard sur le temps de référence d’Orange II.

Les hommes de Groupama 3 ont connu une semaine difficile depuis leur passage du Cap Horn, puisque leur avance de 175 milles au passage de la pointe sud américaine a fondu, pour rapidement se transformer en retard, en effet le multicoque n’a pas pu remonter le long des côtes sud américaines du fait d’un anticyclone. Lorsque le trimaran a pu reprendre une route plus directe, celle-ci s’est faite au près dans des vents faibles à modérés, obligeant l’équipage à tirer des bords pour se sortir de ce système météo.

Depuis vendredi les conditions se sont améliorées puisque le trimaran navigue désormais dans les alizés, cependant le retard reste important : 400 milles, cependant équipage et routeur restent optimistes sur leurs chances de battre le record, comme l’explique Sylvain Mondon, routeur à terre dans une interview à Voiles et Voiliers.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.