Passage de l’Equateur pour l’équipage de Banque Populaire 5

L’équipage de Banque Populaire a vécu sa journée la plus lente depuis 6 jours hier, avec le passage du Pot au Noir, Pascal Bidégorry en sont sortis aujourd’hui retrouvant un régime de vent plus stable, avec en prime le passage de l’Equateur en 5 jours, 17 heures, 44 minutes, réalisant ainsi le second temps sur le tronçon Ouessant-Equateur.
Les extraits de la vacation :
Pascal Bidégorry : « C’est libératoire ! C’est toujours plus facile de faire du bateau quand il y a un peu de vent que quand il n’y en a pas du tout. Là on marche à 27 nœuds, on a entre 15 et 17 nœuds de vent. On est au vent de travers, avec la grand voile haute et le solent. Il y a encore quelques grains mais on est vraiment en train d’en sortir et je pense qu’on va bientôt trouver un ciel un peu plus établi, avec des nuages qui vont ressembler un peu plus à des alizés et un vent un peu plus stable. Ce qui est bien, c’est qu’on est dans le rythme. Maintenant, on n’en est qu’au début de l’histoire et on sait très bien qu’il y aura des moments d’euphorie parce qu’on aura un peu d’avance et des moments qui seront un peu plus délicats à vivre, parce qu’on aura du retard. Mais ça fait partie de la loi des records! »

Ce passage à niveau a sensiblement réduit l’avance du trimaran, avec ce soir et sur une route identique à celle de Groupama 3 une avance de 64milles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s