Contournement d’anticyclone pour Thomas Coville et Sodeb’O

Comme prévu, Thomas Coville a entamé le contournement de l’anticyclone de Saint Hélène qui barre la route (directe) du Cap de Bonne Espérance au trimaran Sodeb’O, ce qui explique le retard pris sur le temps de référence de Francis Joyon, et qui s’élève ce soir à 505 milles.

©Sea&Co

Le skipper garde un cap plein sud, en jonglant avec des grains épars encore très actifs, l’objectif de Thomas et de son routeur, Thierry Douillard, est d’accrocher une dépression en formation afin de gagner le grand sud : « Le vent va mollir légèrement, mais Thomas qui a déjà bien débridé ses voiles, pourra dérouler le gennaker. L’objectif est de se positionner dans l’Est de la dépression sortant du Brésil entre le 9 et 10 février. Nous savons qu’elle va générer du vent mais les fichiers météo ne sont pas clairs sur sa circulation. »

Cependant, pour ne pas rater cette dépression, le skipper va devoir se glisser entre une dorsale anticyclonique et le front de celle-ci pour accompagner ensuite son mouvement. Comme pour tous les systèmes de transition, les prévisions ne correspondent pas toujours à la réalité sur l’eau, et Thomas devra s’adapter à la réalité du terrain et tirer au mieux son épingle du jeu au milieu de ces systèmes météo instables.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s