L’actualité en bref

  • Le team MACIF dévoile son M24, trimaran de 24′ à foils. Ce bateau sert de laboratoire afin de valider les appendices du trimaran MACIF. La base est un Diam 24, doté de foils, et de safrans à plans porteurs. François Gabart effectue actuellement des tests sur une nouvelle version de safrans qui seront adoptés sur le maxi lors de sa remise à l’eau. Par ailleurs, le bateau sert également de support d’entrainement au skipper MACIF.
    Les photos du M24 sont visibles : ICI
  • Toujours concernant le Diam 24, la prochaine édition du Tour Voile fait le plein de concurrents avec 31 inscriptions et 4 wildcards pour des équipes étrangères. A découvrir également, l’interview de Jean Baptiste Durier, directeur du tour sur le Télégramme, il revient sur les modifications réalisés par MACIF sur le Diam 24. Une arrivée d’un Diam 24 à foils, si le projet est viable économiquement, semble être souhaitée.

    © Eloi Stichelbaut

    © Eloi Stichelbaut

  • Les trimarans Ultimes sont tous en chantier ou prêts à y entrer (pour Spindrift 2 et Idec Sport). Pas de révolutions à envisager, les différentes équipes travaillent à la fiabilisation de leurs bateaux et à quelques améliorations. Seulement trois bateaux sont inscrits à The Transat dans la catégorie Ultimes François Gabart sur MACIF, Yves le Blévec sur Actual, et Thomas Coville sur Sodebo Ultim.
    Une tentative de record autour du monde en solitaire est au programme de Thomas Coville l’hiver prochain.
    Les deux équipages de retour de leurs tentatives de Trophée Jules Verne, les skippers et les sponsors de Spindrift 2 et d’IDEC SPORT semblent prêts à retenter l’aventure l’hiver prochain.
  • A lire sur Course Au Large, (qui paraitra de nouveau sous forme papier cette année) les interviews des routeurs à terre Jean Yves Bernot et Marcel Van Triest. Les deux hommes épaulaient les équipes d’Idec Sport et de Spindrift 2 pour leurs choix météorologiques lors de leurs tentatives sur le Trophée Jules Verne.
  • Groupama Team France mené par Franck Cammas arbore de nouvelles couleurs, une livrée bleu-blanc-rouge a été dévoilée sur l’AC45F qui sera aligné sur les Louis Vuitton America’s Cup World Series (dont une étape aura lieu à Toulon les 10 et 11 septembre), et sur le futur AC45T et l’AC48 qui disputera la 35ème America’s Cup.
    Une interview du skipper à lire sur Voiles et Voiliers, qui livre des détails sur l’avancée des travaux  de l’AC45 Turbo et du design, et une autre de Jean Baptiste Epron, marin et designer de cette nouvelle livrée ici.
    © D.RAVON/ GROUPAMA TEAM FRANCE
  • Le team suisse TILT signe un partenariat avec l’équipe néo zélandaise Emirates Team New Zealand. L’équipe helvète laissera la barre de son GC32 au skipper de l’équipe kiwi Glenn Ashby sur le GC32 Racing Tour 2016. Par ailleurs le skipper aura un rôle dans la sélection et l’entrainement de l’équipe suisse qui sera amenée à disputer la Red Bull Youth America’s Cup sur AC45F.
Voile-Multicoques.org/Baptiste Morel

Voile-Multicoques.org/Baptiste Morel

GC32 Racing Tour : dernière journée annulée, Alinghi vainqueur de l’étape marseillaise, Sultanate of Oman champion de la saison 2015

Le vent aura eu raison de la dernière journée du Marseille One Design, ultime étape du Bullitt GC32 Racing Tour. Après deux jours de vent faible, la situation avait bien changé ce matin sur la citée phocéenne ; les équipages ont rejoint le plan d’eau avec 30 noeuds établis mais de fortes rafales à plus de 40 noeuds ont incité le comité à renvoyer la flotte des catamarans à foils au port.

© Sander van der Borch/ Bullitt GC 32 Racing Tour

Le classement reste donc figé, Alinghi mené par Morgan Larson remporte l’étape marseillaise avec 3 points d’avance sur Spindrift racing et 5 sur Sultanate of Oman.

Au classement général, la victoire revient à Sultanate of Oman après cinq étapes disputées à travers l’Europe, Alinghi termine 2nd à un point du vainqueur. Spindrift racing, mené par Yann Guichard termine 3ème au classement général, malgré son absence sur l’étape de Cowes. Armin Strom termine 4ème devant Team Engie.

La flotte de GC32 est désormais bien présente au quatre coins du globe, reste à voir comment vont se répartir les différents teams, puisque les Extreme Sailing Series adoptent le catamaran monotype à foils la saison prochaine. Le circuit international devrait intéresser certaines équipes engagées ou non sur le GC32 Tour.
Il est probable que le circuit européen perdure, puisque le sponsor Bullitt a signé pour deux saisons, les calendriers des deux circuits devraient s’adapter afin de permettre aux équipes de jouer sur les deux tableaux.

Voile-Multicoques.org/Baptiste Morel

Voile-Multicoques.org/Baptiste Morel

Classement général du Bullitt GC32 Racing Tour

GC32 Alinghi en tête, Spindrift racing en embuscade avant la dernière journée

Le petit temps a dominé hier et aujourd’hui à Marseille, où se déroule la dernière étape du Bullitt GC 32 Racing Tour. Les catamarans monotypes ont peiné à monter sur leurs foils dans des vents souvent inférieurs à 10 noeuds.

© Sander van der Borch/ Bullitt GC 32 Racing Tour

Alinghi est parvenu à conserver la tête de la flotte mais voit son leadership menacé par Spindrift racing. Yann Guichard et son équipage ont affiché une belle vitesse dans ces petits airs et ont profité de quelques faiblesses de Sultanate of Oman pour prendre la seconde place du classement provisoire de l’étape marseillaise, avec deux points de retard sur le bateau suisse mené par Morgan Larson.

L’équipage de Sultanate of Oman après une journée difficile hier, a augmenté son niveau de performance aujourd’hui et pointe en 3ème place à deux points de Spindirft racing.  Sébastien Rogues sur Team Engie, termine sur une bonne note, avec une victoire de manche lors de l’ultime régate du jour.

Armin Strom est en difficulté dans la pétole et se classe 5ème du provisoire.

La dernière journée de régate de ce Bullitt GC 32 Racing Tour aura lieu demain, et devrait sacrer Sultanate of Oman comme vainqueur de la saison, si l’équipage parvient à maintenir sa 3ème place, ce qui fait peu de doute.

IMG_0318

GC32 : Alinghi leader à l’issue de la 1ère journée du Marseille One Design

La première journée du Marseille One Design se déroulait aujourd’hui.

Cinq équipages de GC32 sont au rendez vous de cette dernière étape de la saison du Bullitt GC32 Racing tour : Alinghi, Sultanate of  Oman, Spindrift racing, Armin Strom Sailing Team et Team Engie.

Alinghi a déroulé une journée quasi parfaite, avec quatre victoires et manches, une 4ème et une 3ème places. L’équipage suisse pointe en tête du provisoire avec quatre points d’avance sur Sultanate of Oman.

IMG_0318

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.org

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.org

Oman Sail engagé sur deux fronts cette fin de semaine, l’avant dernière manche des Extreme Sailing Series  et la dernière du Bullitt GC32 Racing Tour, a changé d’équipage  pour cette ultime étape.
Le catamaran a été confié à un équipage expérimenté ; puisque quatre des cinq équipiers sont issus de l’équipage du challenger suédois pour l’America’s Cup, Artemis Racing. Nathan Outteridge, Iain Percy, Iain Jensen, Kalle Torlen sont associés à Luke Parkinson sur le bateau aux couleurs du Sultanat.
Ils se sont montrés les plus incisifs sur les départs en pointant en tête à la première bouée sur 3 des 6 manches courues aujourd’hui.

Spindrift racing, mené par Yann Guichard et Armin Strom Sailing sont 3 et 4ème à l’issue de la journée de course, avec respectivement 20 et 21 points, rien n’est perdu pour ces deux équipages qui pourront profiter des trois journées restantes pour revenir sur leurs adversaires.

Team Engie de Sébatien Rogues pointe en 5ème place, avec seulement 3 points de retard par rapport à la 3ème place du provisoire.

Voile-Multicoques.org/Baptiste Morel

Voile-Multicoques.org/Baptiste Morel

Les équipages ont terminé la journée par des runs de vitesse sur 600m (hors compétition) sur lesquels Armin s’est imposé avec une seconde d’avance sur Alinghi.

Reprise des régates demain à 12h.

Les résultats des régates monotypes

  • Les équipages du circuit Bullitt GC32 Racing Tour se sont retrouvés pour l’avant dernier événement de la saison le week end dernier en Italie.

Le team Spindrift racing avait bien débuté avec une première place au provisoire lors des deux premiers jours. Alinghi enchainait d’excellents résultats dans le même temps, mais c’est Sultanate of Oman qui se montrait le plus régulier sur l’ensemble de la compétition.

Le team omanais remportait donc la compétition devant Spindrift racing, Alinghi, Armin Strom et Team Engie.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Leigh McMillan, skipper de  Sultanate of Oman  : « cette victoire nous a un peu été offerte, mais nous avons quand même bien navigué. Nous avons eu une série de deuxièmes et troisièmes places et nous étions toujours en tête au départ de l’avant-dernière manche. Nous sommes contents. Je suis très fatigué, mais c’est grâce à tout l’équipage que nous avons été jusqu’au bout »

Yann Guichard, skipper de Spindrift racing  : « le bilan est positif avec cette seconde place gagnée à l’issue des quatre journées de régate. Sultanate of Oman a été le plus régulier durant l’épreuve, bravo à eux. Nous avons réalisé deux belles journées sur l’eau et une moins bonne avec quelques soucis de vitesse. La clé de la réussite sur cette étape, résidait surtout dans le départ et le passage de la première bouée. Depuis le début du Bullitt GC32 Racing Tour 2015, nous nous sommes classés seconds à chacune des trois épreuves que nous avons disputées. Même s’il nous manque des heures de navigations par rapport à d’autres équipes, nous sommes dans le match. On espère un peu plus de vent pour la prochaine et dernière étape à Marseille. Si l’équipe d’Oman dispose d’une belle avance, cela reste assez serré avec Alinghi. Un bel évènement sportif en perspective pour clôturer la saison ».

Au classement général Sultanat d’Oman renforce son leadership sur Alinghi et Spindrift.

La dernière épreuve du Bullitt GC32 Racing Tour 2015 se tiendra à Marseille du 30 septembre au 3 octobre.

Bullitt GC32 Racing Tour – classement général provisoire après quatre étapes

  1. Sultanate of Oman 7 points
  2. Alinghi 10 points
  3. Spindrift racing 12 points
  4. Armin Strom Sailling Team 15 points
  5. Team ENGIE 17 points
  6. Team Argo 32 23 points

 

 

  • Egalement le week end dernier, à Goteborg cette fois, les équipages de la prochaines America’s Cup se retrouvaient sur le plan d’eau suédois pour la deuxième étape des Louis Vuitton America’s Cup World Series.

Oracle Team USA, le defender avait largement dominé la première journée avec deux victoires de manche. Land Rover BAR et Emirates Team New Zealand se partageaient les places sur le podium lors de cette journée du samedi. Les locaux de Team Artemis enchainaient les déboires avec un chavirage lors de la journée d’entrainement et un contact avec un rocher samedi endommageant un des foils et le puit. La journée était également compliqué pour Groupama Team France  qui terminait dernier et avant dernier.

Dimanche les conditions étaient plus légères ne permettant pas aux catamarans de foiler. L’équipage d’Emirates Team New Zealand glanait une victoire et une seconde place lors de cette ultime journée où les points comptaient doubles et remportait cet événement.

James Spithill sur Oracle Team USA était moins percutant dans ces conditions légères et faisait quelques erreurs, et prenait la seconde place au général, devant l’équipage anglais de Ben Ainslie.

Softbank Team Japan mené par le kiwi Dean Barker prenait une belle quatrième place, devant le team Artemis. Les suédois devront se contenter d’une victoire de manche lors de la 3ème régate. Le fait d’avoir deux équipages distincts, l’un pour les ACWS et un naviguant sur l’AC45T semble pénaliser le team suédois qui enchaine les mauvais résultats sur les World Series.

Franck Cammas était de son côté privé de son tacticien Arnaud Psarofaghis lors de cette ultime journée, le marin étant victime d’une intoxication alimentaire. Les français prenaient la sixième place de la 3ème régate, puis une belle troisième place pour l’ultime manche.

Franck Cammas, skipper de Groupama Team France :  » Nous avons encore beaucoup de progrès à accomplir pour nous battre régulièrement en tête de flotte. L’écart entre les trois premiers et nous n’est pas très important mais suffisant pour qu’ils nous battent. Ca va être difficile d’inverser la tendance d’ici la dernière épreuve de la saison, aux Bermudes dans sept semaines, mais nous savons ce qu’il nous reste à faire « 

L’équipage français devrait s’entrainer avec les japonais à l’issue de la prochaine étape des Louis Vuitton America’s Cup World Series aux Bermudes et devrait être en mesure de s’offrir un AC45T en plus de son AC45F, ce qui permettra de développer des pièces qui seront adaptées sur l’AC48.

Le design team français devrait s’articuler autour de Juan Kouyoumdjian et Martin Fischer.

A lire, les interview de Franck Cammas pour CupLegend et Voiles et Voiliers

Classement général de la Louis Vuitton America’s Cup World Series de Göteborg :

1/ Emirates Team New Zealand, Peter Burling, 54 points
2/ Oracle Team USA, Jimmy Spithill, 48 points
3/ Land Rover BAR, Ben Ainslie, 46 points
4/ Softbank Team Japan, Dean Barker, 43 points
5/ Artemis Racing, Nathan Outteridge, 42 points
6/ Groupama Team France, Franck Cammas, 37 points

 

Classement général des Louis Vuitton America’s Cup World Series à l’issue des deux premières épreuves (Portsmouth et Göteborg) :

1/ Emirates Team New Zealand, Peter Burling, 72 points
2/ Land Rover BAR, Ben Ainslie, 65 points
3/ Oracle Team USA, Jimmy Spithill, 64 points
4/ Softbank Team Japan, Dean Barker, 56 points
5/ Artemis Racing, Nathan Outteridge, 53 points
6/ Groupama Team France, Franck Cammas, 50 points

 

 

  •  Le D35 Trophy reprenait ce week end avec l’Open du Yacht Club de Genève.

Sept manches ont pu être courues, avec un joran variant entre 8 et 15 noeuds sur les deux jours de régates.

Samedi les jeunes du Team Tilt dominaient la flotte avec deux secondes places et une victoire de manche avec quatre points d’avance sur Alinghi. Zen Tooétait troisème au provisoire avec des manches de  6, 2 et 4èmes.
L’équipage de Ladycat powered by Spindrift racing était très irrégulier lors de cette première journée avec des places de 11, 7, et 1er.  Cette journée était également marquée par le chavirage d’Ylliam Comptoir Immobilier, le catamaran sera cependant de retour la semaine prochaine pour le Grand Prix Alinghi.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Aujourd’hui la bise annoncée s’est levée vers midi. Alinghi se montrait impérial en gagnant trois des quatres manches courues, le team Tilt se classait second au général devant Realteam, Veltigroup-Swisscom et Ladycat.

_wsb_749x499_555199_10150924515579154_539707369_n

Au général, Team TILT conserve 3 points d’avance sur Alinghi. Veltigorup-Swisscom et Ladycat powered by Spindrift racing sont désormais à égalité de points pour la troisième place.

CLASSEMENT OPEN DU YACHT CLUB DE GENÈVE

1. Alinghi – 12 points
2. Team Tilt – 15 pts
3. Realteam – 23 pts
4. Veltigroup-Swisscom – 24 pts
5. Ladycat powered by Spindrift racing – 26 pts
6. Mobimo – 31 pts
7. Zen Too – 33 pts
8. Racing Django – 36 pts
9. Oryx – 48 pts
10. Okalys – 50 pts
11. Ylliam-Comptoir Immobilier – 70 pts

CLASSEMENT GÉNÉRAL APRÈS SIX ÉTAPES | D35 Trophy

1. Team Tilt | 10 points
2. Alinghi | 13 pts
3. Veltigroup-Swisscom | 26 pts
4. Ladycat powered by Spindrift racing | 26pts
5. Realteam | 33 pts
6. Okalys | 35 pts
7. Mobimo | 44 pts
8. Zen Too | 45 pts
9. Racing Django | 51 pts
10. Oryx | 56 pts
11. Ylliam Comptoir Immobilier | 57 pts

Le prochain rendez vous sera le Grand Prix Alinghi les 12-13 septembre au Club nautique de Crans.

 

 

A suivre ce week end : America’s Cup World Series et le GC32 Racing Tour

  • L’Acte 2 des Louis Vuitton America’s Cup World Series 2015 débute ce week end à Goteborg en Suède, la régate d’entrainement aura lieu vendredi, les quatre courses au programme se dérouleront samedi et dimanche.
    Le suivi des régates ne sera toujours pas possible depuis l’application officielle.
    Canal + diffusera en différé sur Canal Plus Décalé.
    Les régates seront diffusés en direct sur ESPN et sur la télévision suédoise : ICI
  • Autre série de foilers, le Bullitt GC32 Racing Tour fait étape en Italie, dans les environs de Rome, pour l’avant dernière étape de la saison. Le passage des Extreme Sailing Series sur le catamaran GC32 devrait attirer un public nombreux.
    Les premières régates débuteront demain, avec Sultanate of Oman, Alinghi, Spindrift racing, Team Engie, Armin Strom Sailing et Team Argo.

Les Extreme Sailing Series adoptent le GC32 comme nouveau support en 2016

Les Extreme Sailing Series se dérouleront comme prévu sur un multicoque à foils pour leur 10ème saison en 2016.

Les organisateurs ont finalement opté pour un bateau existant en adoptant le catamaran GC32. Ce monotype navigue depuis plusieurs années et a déjà démontré sa fiabilité et des performances spectaculaires.

Ce passage au foiler nécessitera une adaptation du format des Extreme Sailing Series qui se déroulaient jusqu’ici essentiellement en stade nautique. Le circuit incluera désormais des épreuves pro-am sur des parcours réduits et des épreuves sur plan d’eau ouvert quand la configuration des villes-étapes le permettra. Saint-Petersbourg, Cardiff et Sydney sont d’ores et déjà prévus au programme 2016.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

OC Sport a passé une commande de catamarans GC32 afin d’assurer la participation des équipes au circuit 2016.

OC Sport, l’organisateur des Extreme Sailing Series et The Great Cup, celui du circuit GC32 souhaitent  développer à moyen terme une série d’événements sur différents continents qui seront un vivier pour les Extreme Sailing Series qui constituera le circuit « élite ». Les deux sociétés souhaitent également organiser un Championnat du Monde annuel de GC32, accessible à tous les bateaux existants.

Voile-Multicoques.com/Baptiste Morel

Voile-Multicoques.com/Baptiste Morel

Andy Tourell, Directeur des Extreme Sailing Series explique : “le plan à moyen terme est d’organiser des circuits de GC32 sur les différents continents destinés aux équipes professionnelles et aux propriétaires privés, qui pourront ensuite accéder au circuit mondial des Extreme Sailing Series. C’est une période très intéressante pour les Extreme Sailing Series et les GC32. Nous avons toujours cherché des façons d’innover dans notre sport et une fois de plus, nous ouvrons de nouvelles portes dans le milieu de la voile, à la fois par le développement d’une pyramide sportive mondiale et en faisant régater ces bateaux à foils en flotte sur nos parcours en stade nautique, ce qui constitue une première”.

“OC Sport continuera de travailler avec les équipes et nos partenaires pour garantir le succès à long terme des Extreme Sailing Series, en portant notamment nos efforts sur la recherche et le développement. Les années à venir s’annoncent passionnantes pour notre sport, que ce soit pour les marins, pour les équipes, pour les sponsors, pour les chantiers de construction que pour nous en tant qu’organisateurs d’événements”.

Rien n’a été dévoilé concernant le plateau de la prochain saison, une partie de la flotte de la Bullitt GC32 Racing Tour devrait intégrer les ESS, comme Alinghi, ou Oman Sail (qui est en largement en tête des ESS 2015 et du circuit GC32) et qui pourrait poursuivre avec deux bateaux.

La situation est moins certaine pour d’autres équipes notamment pour les deux équipes françaises participant au circuit GC32 Spindrift racing et Engie dont la communication est plutôt tournée vers les pays frontaliers de la France.

Certains teams des Extreme Sailing Series devraient également poursuivre l’aventure en foiler, dont Red Bull, qui sponsorise déjà un circuit foiler, le Red Bull Foiling Generation (sur Flying Phantom).