Alinghi remporte le Vulcain Trophy, Ladycat gagne l’Open de Grange et se rapproche du podium

Ernesto Bertarelli et son équipage ont remporté le Vulcain Trophy 2013 grâce à leur seconde place sur l’Open de Grange, ils sont sacrés champions alors que le dernier grand prix se couru le week end prochain au large du Beau-Rivage Palace.

Le Grand Prix Grange & Cie n’aura finalement été disputé que sur une journée, les régates de dimanche ayant été annulées faute de vent.

Six manches avaient été courues la veille.

Ladycat powered by Spindrift racing, mené par Tanguy Cariou en l’absence de Dona Bertarelli avait du abandonner la première manche suite à un problème d’hydraulique  mais l’équipage enchaine ensuite les places dans les trois premiers et remporte deux manches surclassant Alinghi et Realstone Sailing. Zen Too, barré par Fred le Peutrec, actuellement 3ème au classement général provisoire finissait 4ème à égalité de points avec Okalys Corum de Nicolas Grange.

régates s’enchainent et le D35 noir et or opère une remontée vertigineuse vers le haut du tableau pour finalement remporter son premier Grand Prix de la saison.

Ernesto Bertarelli, skipper d’Alinghi et vainqueur du championnat  : «Sportivement ce championnat est très exigeant, cette victoire est une vraie reconnaissance de notre travail. L’équipage est solide et le bateau bien préparé. Il faut être conscient du niveau de difficulté que représente le Vulcain Trophy, il rassemble des équipages internationaux, talentueux et entrainés. La constance est la clé, nous avons été efficaces dans toutes les conditions, aussi bien par gros que par petit temps.»Tanguy Cariou, tacticien de Ladycat : «Nous sommes très content du résultat ! Nous avons fait 2 jours d’entrainements avant le GP et nous avons très vite trouvé nos repères ensemble. Il y avait réellement une bonne cohésion au sein de l’équipage c’est ce qui a été déterminant sur ce GP. »

François Morvan, barreur de Ladycat sur ce grand prix :« Nous avons pris de bon départs et nous nous sommes placés au bon endroit sur le plan d’eau, c’est ce qui a payé sur les manches d’hier. Le vent soufflait entre 7 et 10 nœuds, parfait pour naviguer sur une coque. Toutes les conditions étaient réunis pour faire de bonnes places,»

Classement Grand Prix Grange & CieLadycat Powered by Spindrift racing
Alinghi
Realstone Sailing
Okalys-Corum
Zen Too
Tilt
Nickel
Veltigroup
Team SUI9
Ylliam-Comptoir Immobilier
Oryx

Classement Général Vulcain Trophy
Alinghi 9
Realstone Sailing 18
Zen Too 21
Ladycat powered by Spindrift racing 25
Okalys-Corum 26
Team SUI9 33
Tilt 40
Nickel 43
Veltigroup 44
Ylliam-Comptoir immobilier 45
Oryx 57

Realstone de retour aux avants postes

Les équipages des onze D35 prenant part à la première journée de l’Open de Versoix II ont rejoint le plan d’eau vers 13 heures aujourd’hui, Stève Ravussin était de retour à la barre de Veltigroup, le bateau de Marco Simeoni, et Pierre Pennec venait épauler l’équipage de SUI-9.

La première manche était lancée dans un séchard établi autour de 8 noeuds, Alinghi passait la première bouée en tête, le passage entre Ladycat powered by Spindrift racing et Okalys Corum, 2nd et 3ème à la porte au vent, était très chaud, Nicolas Grange réclamait contre Dona Bertarelli, qui se voyait disqualifiée à l’issue de la manche, Alinghi conserve la tête jusqu’à la ligne d’arrivée, Zen Too, barré par Fred le Peutrec effectuait un beau retour et prenait la seconde place de cette manche devant Team SUI-9 et Okalys Corum, Realstone Sailing prenait la cinquième place.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

La seconde manche était rapidement enchainée avec un beau départ de Realstone en bout de ligne, l’équipage de Jérôme Clerc choisissait la gauche du plan d’eau, ce qui s’avérait payant puisque Realstone ne cessait de creuser son avance sur le reste de la flotte, Ladycat revenait fort dans cette manche et terminait également avec une belle marge sur le troisième, Nickel, Alinghi prenait la 4ème place devant Sui-9, Zen Too et Veltigroup.

La troisième manche était courue dans un vent faiblissant, Okalys, Oryx et Alinghi partaient sur la droite du plan d’eau, le reste de la flotte étant groupée sur la gauche, Jérôme Clerc déclenche son virement au bon moment et passe la première bouée en tête devant Alinghi et Veltigroup. Le trio de tête restera figé jusqu’à l’arrivée de cette manche. Team SUI-9 prenait la 4ème place devant Zen Too et Ladycat.

 

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

A l’issue de cette journée, Realstone Sailing pointe en tête devant Alinghi (à égalité de points, mais avec une seule victoire de manche), Team SUI-9 prend une belle troisième place au provisoire devant Zen Too (à un point de SUI-9), Nickel, Veltigroup et Ladycat suivent à respectivement 9, 12 et 13 points du leader.

Les équipages des Decision 35 s’aligneront demain à 13h sur la première classique lémanique de la saison, la Genève-Rolle-Genève, avant de reprendre dimanche la seconde journée de cet Open de Versoix II.

Zen Too prend la tête du Vulcain Trophy

Le week-end dernier était l’occasion pour les équipages du Vulcain Trophy de se mesurer lors du Grand Prix LES AMBASSADEURS au large de Genève.
Le vent a eu du mal à s’établir samedi, ce qui n’a permis au comité de ne lancer qu’une manche qui était remportée par Okalys Corum, Veltigroup prenait une belle seconde place  et Ylliam-Comptoir immobilier terminait troisième devant Ladycat powered by Spindrift racing et Zen Too.
Dimanche les équipages ont de nouveau dû patienter à terre avant que le vent ne rentre dans l’après midi.
Départcopyright : Loris Von Siebenthal
La première manche était remportée par Ladycat, Zen Too, barré par Fred Le Peutrec terminait derrière le catamaran de Dona Bertarelli, Nickel complétait le trio de tête, Okalys-Corum, le vainqueur de la veille ne terminait que 8ème, cependant Nicolas Grange se rattrapait sur la dernière manche en prenant une seconde place qui lui permettait de gagner ce grand prix, Zen Too prenait la seconde place (en terminant 6ème de cette troisième manche) et Ylliam-Comptoir immobilier la troisième place en gagnant cette ultime régate du week end, Ladycat termine 4ème, Realstone Sailing et Alinghi, les deux premiers du championnat l’année dernière finissaient en 5 et 6èmes positions. L’équipage d’Oryx pour son premier grand prix fermait la marche.

Les réactions des skippers :

Nicolas Grange, Okalys-Corum : «les conditions légères de ces deux jours permettaient de parier sur une stratégie différente de celle de la flotte, ça a plutôt bien marché. Chacun était en phase et la vitesse très bonne. Le plus difficile et important consiste à rester régulier tout au long de la saison.»

Okalys-Corum-1copyright : Loris Von Siebenthal

Fred Le Peutrec, Zen Too : « Notre performance est aussi une conséquence de l’excellente évolution de nos voiles, mais sur le Léman, les variations de vent obligent à être vigilants, acharnés et disponibles. Il faut persévérer jusqu’au dernier mètre avant l’arrivée, ici rien n’est acquis.»

Christophe Lassègue , régleur de voile avant sur Zen Too : «Guy de Picciotto nous met dans les conditions favorables à la performance en plus de son rôle important à bord.»

Zen Too prend donc la tête du championnat devant Okalys-Corum, Alinghi, Realstone et Ladycat powered by Spindrift racing.

La prochaine manche aura lieu à Versoix les 7 et 9 juin, le 8, les Decision 35 s’aligneront sur la première classique lémanique : la Genève-Rolle-Genève.

Realstone remporte l’Open de Crans

L’Open de Crans n’a finalement débuté que le dimanche 27, suite à un calme plat sur le Léman le samedi, les marins auront donc patienté une journée à terre avant de reprendre les hostilités sur le lac pour cette deuxième manche du Vulcain Trophy.

La journée a commencé à 12h30 avec le départ de la première manche avec un petit séchard qui commençait à s’établir au large du port de Crans Près Céligny.

Artemis Racing avait remanié son équipage pour cette épreuve en faisant appel à Michel Desjoyaux pour prendre la barre du D35 de l’équipe suédoise, il était accompagné d’Yvan Ravussin à la tactique, Jean-Christophe Mourniac était également de la partie à la tactique sur Okalys Corum, enfin Nicolas Charbonnier prenait la barre d’Alinghi en l’absence d’Ernesto Bertarelli.

La première manche était remportée par Realstone Sailing, du CER devant Okalys et Artemis Racing, Nickel fermait la marche après la disqualification de Veltigroup sur le second portant, l’équipage de Marco Simeoni contestant la pénalité prise à la porte au vent suite à un tribord d’Alinghi, en effet l’équipage de Veltigroup estimait qu’Alinghi avait abattu pour provoquer la pénalité, cet argument n’a semble-t-il pas convaincu le jury qui sortait le drapeau noir.

Petit à petit les nuages arrivaient sur le plan d’eau renforçant le séchard, la seconde manche revenait facilement  à Artemis Racing devant de Rham Sotheby’s et Alinghi, Realstone prenait la 4ème place. Zen Too qui avait pris la 5ème place de la première manche fleurtait de trop près avec la côte et talonnait, ce qui entrainait une voie d’eau, l’équipage mené par Fred Le Peutrec quittait dans l’Open pour prendre la direction de Versoix afin de mettre le catamaran au sec pour réparer les dégâts.

La troisième manche était lancée avec un départ babord amure pour Alinghi et Artemis, mais c’est de nouveau Jérôme Clerc et l’équipage du CER qui emporte cette régate devant de Rham, Okalys et Alinghi, Ladycat prend de nouveau la sixième place après une belle bataille avec Veltigroup.

La quatrième manche est remportée par Alinghi devant Realstone qui enchaine les places sur le podium et  de Rham qui effectue également une belle journée, Artemis se classe 4ème, en queue de flotte, Veltigroup passe Nickel sur le dernier empannage et prend la 6ème place, Ladycat ferme la marche.

La cinquième et dernière manche est très disputée avec un mauvais départ d’Artemis qui prend la gauche du plan d’eau, ce qui s’avère finalement favorable puisque l’équipage de Michel Desjoyaux revient à la seconde place devant Okalys-Corum, Realstone remporte de nouveau la manche.

L’équipage de Realstone Sailing s’impose donc  avec 3 victoires sur 5 devant Artemis Racing barré par Michel Desjoyeaux et Rham Sotheby’s de Philippe Cardis. Alinghi prend la quatrième place , suivent Okalys-Corum, Veltigroup, LAdycat, Nickel et Zen Too qui n’aura pu boucler que la première manche avant de connaitre une avarie.

Jérôme Clerc (barreur de Realstone Sailing) : « On voulait prendre notre revanche sur le Grand Prix Les Ambassadeurs (pour rappel Realstone avait terminé 2e juste derrière Alinghi mais à égalité de points). La pression est montée aujourd’hui. Nous savions que nous avions peu de manches pour nous démarquer et le petit temps n’a pas arrangé les choses. De plus avec des adversaires comme Michel Desjoyeaux ou Nicolas Charbonnier, nous ne pouvons qu’être encore plus heureux de cette victoire ! »

Michel Desjoyeaux, Artemis Racing : « Cette journée a été fabuleuse ! Ce n’était pas gagné ce matin, surtout après la journée d’hier. Le petit temps (ndlr. le peu de vent) permet de garder le jeu très ouvert sur toutes les régates. Cependant Realstone Sailing est vraiment au-dessus du lot ! ».

Philippe Cardis, skipper de De Rham Sotheby’s : « Nous avons la chance d’avoir un très bon tacticien : Christian Wahl est vraiment un magicien du lac, même lorsque nous avons fait des bêtises, il a réussi à les rattraper par une tactique remarquable » .

Le prochain rendez-vous est un double événement le week-end du 8, 9 et 10 juin, avec l’Open de Versoix, vendredi et dimanche, et la Genève-Rolle-Genève (connue comme la répétition générale du Bol d’Or Mirabaud) intercalée le samedi 9 juin 2012. Les D35 seront donc entre eux le vendredi et le dimanche à Versoix, alors qu’ils rejoindront une flotte nombreuse de plusieurs centaines de bateaux pour l’une des « grandes classiques » du lac Léman le samedi !

Classement de l’Open de Crans:
1. Realstone Sailing (Jérôme Clerc) – 5 pts
2. Artemis Racing (Michel Desjoyeaux) – 10 pts
3. De Rham Sotheby’s (Philippe Cardis) – 11 pts
4. Alinghi (Nicolas Charbonnier) – 12 pts
5. Okalys-Corum (Nicolas Grange) – 13 pts
6. Veltigroup (Boris Lerch) – 25 pts
7. Ladycat (Dona Bertarelli) – 26 pts
8. Nickel (Fred Moura) – 28 pts
9. Zen Too (Fred Le Peutrec) – 35 pt

Au classement général provisoire, Realstone s’installe en tête devant Alinghi et Artemis à égalité de points, de Rham pointe à 3 points des 2 et 3èmes.

Alinghi s’adjuge le grand prix les Ambassadeurs

Les équipages des neuf D35 inscrits sur le Vulcain Trophy se sont retrouvés pour le premier grand prix de la saison, au large de Genève, le week end dernier.

Le grand prix a commencé dans des conditions classiques, 7 à 8 noeuds de vent vendredi matin, avant de forcir nettement pour monter entre 16 et 18 nœuds. Cette nouvelle saison des catamarans monotypes inaugure un nouveau format court de régates (30 minutes), calqué sur les autres circuits multicoques (Extreme Sailing Series, America’s Cup World Series).

C’est l’équipage de Realstone Sailing mené par Jérôme Clerc, qui s’imposait lors de cette première journée de régates devant Alinghi et Ladycat. A noter une collision entre Artemis Racing  et Zen Too, barré par Fred le Peutrec.

Côté suédois, c’est Paul Cayard qui prend la barre du catamaran, sa réaction suite à la collision « J’ai un immense plaisir à être de retour sur le circuit des D35 ! Nous avons été les victimes d’une collision (dans la dernière régate, juste avant le passage de la première porte, Artemis, tribord amure prioritaire, a été heurté par Zen Too, qui arrivait bâbord et s’est trouvé dans l’impossibilité d’abattre), heureusement personne n’a été blessé, seul un équipier est passé par-dessus bord ! L’échelle du bateau qui a été endommagée va pouvoir être remplacée pendant la nuit et nous serons sur la ligne de départ demain matin » .

Du côté de Zen Too, la coque bâbord était endommagée, mais les deux bateaux retrouvaient le plan d’eau le lendemain pour la suite des régates.

Samedi, les conditions étaient toujours piégeuses avec un vent d’ouest variable de 9 à 18 noeuds, six manches ont pu être courues, avec un chavirage et des passages par dessus bord.

C’est Zen Too qui faisait les frais de ces conditions difficiles dans la 4ème manche du jour, une violente rafale a fait enfourner le catamaran à la bouée au vent entrainant un chavirage, heureusement sans conséquence ni pour l’équipage ni pour le matériel, puisque le bateau sera aligné sur les deux dernières manches du jour. Veltigroup a également participé au spectacle avec deux passages à l’eau pour le propriétaire et barreur Marco Simeoni.

Alinghi et Realstone s’illustraient de nouveau en restant aux deux premières places, Artemis effectuait une belle remontée en prenant la 3ème place à Ladycat.

Tout restait donc à faire pour la dernière journée, dimanche, au final l’expérience a payé puisqu’Alinghi s’impose devant Realstone Sailing, l’équipage d’Ernesto Bertarelli termine à égalité de points avec celui du CER, mais remporte le grand prix grâce à ses cinq victoires de manches contre quatre pour leurs adversaires. Paul Cayard et Artemis conservaient leur 3ème place.

Ladycat, avec un équipage pro cette année, a bénéficié de l’expérience de Yann Guichard et termine à une encourageante 4ème place (à lire, linterview croisé de Dona Bertarelli, barreuse et de Yann Guichard, tacticien, sur Skippers.ch) avec un point d’avance sur De Rahm – Sotheby’s et quatre sur Zen Too. Okalys – Corum, privé de Loick Peyron cette saison, a effectué de beaux débuts de manches, sans parvenir à maintenir leur vitesse sur la fin de celles-ci. Nickel et Veltigroup fermaient la marche.

Classement général :

1. Alinghi (29 points)
2. Realstone Sailing (29 points)
3. Artemis Racing (54 points)
4. Ladycat (62 points)
5. De Rahm – Sotheby’s (63 points)
6. Zen Too (66 points)
7. Okalys – Corum (70 points)
8. Nickel (85 points)
9. Veltigroup (102 points)

Les réactions des équipages :

Ernesto Bertarelli, Alinghi : « C’est fantastique de courir 14 régates en un weekend et c’est vraiment très satisfaisant de régater à ce niveau ! Je tiens à féliciter l’équipe de Realstone qui a très bien navigué pendant les 3 jours. Ça s’est joué à très peu de choses, à une seule course en fait. Ça aurait pu être eux, ça aurait pu être nous ! Je suis heureux de débuter la saison dans ces conditions magnifiques! Je rends également hommage à notre tacticien Tanguy Cariou qui a fait un travail remarquable » .

Dona Bertarelli, Ladycat. : « Le résultat de ces 3 jours de courses dans des conditions musclées est encourageant. Nous cherchons encore nos automatismes sur les manœuvres n’ayant pas eu l’opportunité de nous entrainer dans du vent soutenu. A la barre, cela a été un Grand Prix éprouvant mais j’ai pris beaucoup de plaisir. Je me réjouis d’ores et déjà de la suite».

Jérôme Clerc, skipper de Realstone Sailing : « Je suis forcément déçu. Sur l’ensemble du weekend, nous avons été réguliers et avons montré une grande solidité. J’étais nerveux aujourd’hui car nous avions grillé notre joker hier, suite à une disqualification à l’occasion d’une légère collision avec Ladycat. Cela explique en bonne partie une erreur que j’ai faite lors du départ de la deuxième course. J’ai manqué de lucidité au moment de démarrer et cela nous a porté préjudice aujourd’hui. Il faut maintenant digérer et passer à la suite ! »

La seconde manche de ce Vulcain trophy 2012 aura lieu dans 15 jours lors de l’Open de Crans.

Les programmes des multicoques lémaniques dévoilés

C’est au tour des M2 de tenter l’internationalisation, avec deux grands prix prévus en France en Italie pour débuter et clore la saison. Les équipages des catamarans de 28′ débuteront donc le Safram Teamwork Speed Tour à Hyères avec un grand prix et un raid autour de Porquerolles en mai,et clôtureront leur saison avec la même formule sur le lac de Garde.

1. Grand Prix de Méditerranée (17 – 18 mai 2012) (Régate annuelle en mer de la SNG) (Hyères)

2. Raid de Porquerolles (19 – 20 mai 2012 (Hyères)

3. Genève Rolle Genève (9 juin 2012) (Genève)

4. Bol d’Or Mirabaud (16-17 juin 2012) (Genève)

5. Grand Prix du Léman (30 juin-1er juillet 2012) (Morges)

6. Grand Prix d’Italie (6 – 7 septembre 2012) (Gargano, Lac de Garde)

7. Centomiglia (8 – 9 septembre 2012) (Gargano, Lac de Garde)

Les équipages qui participeront aux régates à l’étranger seront dispensées de frais d’inscription au championnat Safram M2. Les organisateurs s’inspireront également des nouveaux formats de régates vus en AC45 et en Extreme 40 en proposant des parcours de maximum 30 minutes avec arrivée ou départ près de la côte.

Du côté des Décision 35, l’expérience méditerranéenne n’est pas reconduite, les propriétaires se retrouveront donc uniquement sur le Léman avec huit rendez-vous classiques. Aucune information n’a filtré sur les teams engagés, cependant on peut s’attendre à retrouver les habituels Alinghi, Ladycat, Okalys-Corum, Foncia, Veltigroup, Zen Too ; Artemis Racing qui avait rejoint le circuit l’an dernier devrai,t selon toute vraisemblance, se consacrer à sa préparation de la 34ème Coupe de l’America avec le circuit AC45 et la mise à l’eau de l’AC72, et devrait donc être absent du plan d’eau helvète cette année.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques

Le programme du Vulcain Trophy :

3 au 5 mai 2012 >> Grand Prix Les Ambassadeurs, Société Nautique de Genève

26 et 27 mai 2012 >> Open de Crans, Club Nautique de Crans-près-Céligny

8 et 10 juin 2012 >> Grand Prix de Versoix, Club Nautique de Versoix

9 juin 2012 >> Genève-Rolle-Genève

15 au 17 juin 2012 >> Bol d’Or Mirabaud

25 et 26 août 2012 >> Open du Yacht Club, Yacht Club de Genève

8 et 9 septembre 2012 >> Open de Morges, Club Nautique de Morges

21 au 23 septembre >> Finale du Vulcain Trophy, Société Nautique de Genève

 

 

Alinghi s’offre le Bol d’Or

Samedi, Ernesto Bertarelli et son équipage se sont adjugé le Bol d’Or Mirabaud 2011 sur le D35 Alinghi et le record de l’épreuve en D35 en bouclant le tour du lac en 6h25.

Cette édition s’est courue dans des vents soutenus avec des rafales à plus de 25 noeuds et de longs bords à plus de 20 noeuds pour les équipages. Celui d’Alinghi aura mené sur la quasi totalité du parcours suivi de près par Ylliam, Foncia barré par Michel Desjoyaux avait choisi de partir du côté français lors du départ et suivait le duo de tête à la bouée de dégagement, ce trio ne sera jamais rejoint par les poursuivants. La plus belle remontée est à mettre à l’actif d’Okalys Corum, le bateau de Nicolas Grange barré par Loick Peyron, l’équipage a perdu du temps en récupérant un de ses équipiers passé par dessus bord et blessé à la cheville, et a failli chavirer dans un grain, mais ils parvenaient néanmoins à se hisser en 4ème place à l’arrivée devant de Rham Sotheby’s et Ladycat (vainqueur l’année dernière). Le CER qui accueillait Pascal Bidégorry à son bord se classe 7ème devant Veltigroup, Zen Too barré par Fred Le Peutrec, Artemis et Nickel qui ferme la marche, en ayant également du repêcher un équipier tombé à l’eau.

© myimage.ch

Ernesto Bertarelli : «C’est très sympa de gagner le Bol d’Or Mirabaud après ma sœur. Nous avons bien navigué, c’est un Bol d’Or  musclé, heureusement, nous arrivons dans l’après-midi et nous avons bien navigué au départ. Nous avons bien négocié toutes les transitions. Le passage de la barge du Bouveret a été très délicat à manœuvrer, car avec plus de 25 noeuds de vent nous avons décidé de ne pas prendre de ris, contrairement à nos poursuivants.»

Michel Desjoyeaux : «Nous tenons à féliciter le vainqueur qui l’a amplement mérité. Nous n’avons pas réussi à lui résister quand nous étions devant, il était vraiment plus fort. Mais nous remercions la Suisse qui nous a offert un temps breton qui nous convenait parfaitement. Evidemment, le vent était un peu tordu pour nous rappeler que nous n’étions pas en mer mais bien sur le lac.»

Arnaud Psarofaghis, barreur d’Ylliam  : «Nous tenions à prendre un bon départ pour pouvoir naviguer dégagé. Une fois dans le Haut Lac nous avons suivi la route pour le Bouveret derrière Alinghi. Là-bas, au vu des vagues et de la force du vent, nous avons opté pour la prise de ris, qui s’est avéré un choix payant. A l’arrivée, nous avons plutôt cherché à contrôler Okalys-Corum qu’attaquer Foncia. Nous sommes très contents de cette troisième place.»

Au classement général du Vulcain Trophy, et après les cinq étapes lémaniques de cette saison, c’est Foncia de Michel Desjoyaux qui mène devant Veltigroup et Alinghi qui effectue une belle remontée suite à sa victoire sur le Bol d’Or, Artemis Racing, l’équipe engagée sur la Coupe de l’America pointe en 4ème place grâce à sa régularité.

© myimage.ch

Les D35 ont désormais rendez-vous en septembre, à Beaulieu sur Mer, puis à Antibes, pour les premières régates en mer et en France de ces multicoques lémaniques.