@SailGP, le circuit F50 lancé par Larry Ellison et Russell Coutts

La nouvelle ligue de voile sportive, SailGP a été officiellement dévoilée hier.
Cette compétition, crée par Larry Ellison et Russel Coutts, reprendra le support de la 35ème                                                  America’s Cup, les catamarans AC50, ceux-ci ont été monotypisés et sont désormais nommés F50.
L’équipage a été réduit à cinq marins, contre six lors de l’America’s Cup.
La compétition réunira six équipages nationaux, représentant l’Australie, la Chine, la France, le Royaume Uni, Le Japon et les Etats Unis.
Les équipages américain, australien, anglais et français seront 100% nationaux, tandis que les équipages chinois et japonais devront compter 40% d’équipes nationaux en 2019 puis 60% en 2020.

© ACEA 2017 / Photo Ricardo Pinto

La compétition se déroulera sur cinq étapes, et sur  deux jours de compétition avec cinq régates en flotte, chaque manche se clôturera par une finale en match racing entre les deux leaders de la saison.
Les étapes de 2019 seront  :
– Sydney, Australie –  15/16 février
– San Francisco, USA – 4/5 mai
– New York, USA – 21/22 juin
– Cowes, Angleterre – 10/11 août
– Marseille, France – 20/22 septembre

© ACEA 2017 / Photo Austin Wong

Les équipes engagées s’affronteront pour le trophée du championnat et un prize money d’1 million de dollars à l’issue de la finale à Marseille.

 

Larry Ellison, Fondateur de SailGP : « SailGP, c’est l’avenir de la voile. Une technologie incroyable pour notre flotte monotype – pour être à armes égales – c’est ce que recherchent les équipes nationales : des courses très serrées, de vrais “combats” sur l’eau. C’est un format moderne, consistant, qui répond à une réelle attente de la nouvelle génération talentueuse de la voile mondiale qui veut se battre pour défendre les couleurs de son pays.”

Russell Coutts, CEO de SailGP : « SailGP rassemble le meilleur de la voile professionnelle avec tous les paramètres de très haute performance, et ajoute une notion internationale au circuit avec des équipages qui représentent leurs nations Nous voulons être les pionniers en matière de nouvelles technologies : depuis la conception des bateaux, la mise en place des partenariats commerciaux et jusqu’à l’engagement du public à travers le monde. Avec des équipages tous embarqués sur le même catamaran F50, on oublie la course à l’armement technologique, mais on fait appel à l’homme pour optimiser la performance de ces catamarans à foils du futur. »

La célèbre maison de luxe Louis Vuitton, ex partenaire de l’America’s Cup, s’associe au circiuit, tout comme Oracle, leader mondial du cloud computing d’entreprise ; et Land Rover, premier constructeur mondial de véhicules 4×4 haut de gamme.

L’équipe Britannique SailGP Team a  été présentée lors du lancement à Londres. Skippé par l’athlète Olympique sur les Jeux Rio en 2016 et Champion du Monde, Dylan Fletcher, l’équipage  comptera également à son bord Chris Draper (médaillé de bronze Olympique – CEO et régleur d’aile), Stuart Bithell, (médaillé d’argent Olympique – flight controller), Matt Gotrel (Champion Olympique d’aviron) et Richard Mason (vainqueur des Extreme Sailing Series) aux postes de wincheurs.

 

 

Annonce imminente du lancement du circuit SailGP basée sur les AC50 de la 35ème America’s Cup

Les rumeurs de plus en plus insistantes depuis quelques mois vont bientôt déboucher sur du concret. En effet, une conférence de presse serait prévue mercredi afin d’annoncer le lancement d’une nouvelle ligue de voile de compétition, la SailGP.
Celle-ci aura pour support des AC50 monotypisés par Core Builder, sous la houlette de Russell Coutts et Larry Ellison.
L’ancien détenteur et patron d’Oracle ne semble pas avoir renoncé au support de la 35ème America’s Cup, que son équipe a perdu face à Emirates Team New Zealand. Il semble également qu’il cherche à faire de l’ombre à la Coupe de l’America en lançant le circuit dès 2019, alors que la prochaine Coupe n’aura lieu qu’en 2021.

© ACEA 2017 / Photo Ricardo Pinto

Le programme qui devrait être révélé mercredi comprendrait cinq régates en 2019, à compter de la mi-février à Sydney, en Australie. Les autres régates devraient avoir lieu à San Francisco, à New York, en Grande-Bretagne et en France.
Des équipes des américaines, anglaises, australiennes devraient être annoncées, des inscriptions françaises et asiatiques seraient quant à elles espérées.

© ACEA 2017 / Photo Ricardo Pinto

Les catamarans reprenant les AC50 qui ont été optimisés et monotypisés devaient se nommer F50s, ils seront menés par un équipage de cinq marins, contre six lors de la 35ème America’s Cup.

La pérennité du circuit serait dans un premier temps assurée par un financement venant de Larry Ellison, qui souhaiterait à terme un sponsoring de la compétition.

L’équipe australienne devrait être dirigée par Tom Slingsby ancien tacticien d’Oracle Team USA. L’équipe anglaise serait chapeauté par Sir Keith Mills.

L’équipe américaine pourrait inclure Rome Kirby, un ancien membre d’équipage avec Oracle Team USA.

D’après les information du NZ Herald

L’apparition d’un circuit AC50 refait surface

Tom Ehman, le CEO d’Oracle Team USA, a confirmé des rumeurs courant depuis la fin de la 35ème America’s Cup. Suite au changement de support pour la prochaine Coupe, Oracle cherche à relancer un circuit sur les AC50.

© ACEA 2017 / Photo Ricardo Pinto

Les catamarans à foils de la 35ème édition devraient donc reprendre du service. Un premier événement devrait avoir lieu du 28 octobre au 1 novembre 2018 à San Francisco, durant l’Oracle Open World, la convention annuelle de l’entreprise fondée par Larry Ellison.

En 2019, d’autres événements devraient s’ajouter afin de créer un circuit annuel, Tim Ehman ayant évoqué un retour aux Bermudes et une étape à Chicago.
Il a par ailleurs fait part de six concurrents potentiels, sans surprise,   Oracle Team USA, Artemis Racing, Softbank Team Japan et Team France, concurrents lors de la dernière coupe reviendraient sur le circuit. Red Bull, sponsor de la Youth America’s Cup devrait également rejoindre le circuit, et plus surprenant, Alinghi, mené par Ernesto Bertarelli ferait son retour, malgré la brouille ayant entaché les relations entre Bertarelli et Ellison lors de la 33ème America’s Cup.

L’équipe suisse chercherait à acquérir un AC50. l’objectif serait que chaque team possède deux bateaux, ce qui implique des transformations sur les AC45T ou S, ou la construction de nouveaux bateaux. Par ailleurs un circuit jeune sur les AC45F pourrait également être reconduit.

Même si le circuit reste au stade de projet, celui-ci semble tout de même prendre forme. A suivre dans les mois à venir.

Les informations liées à cette article ont été publiées initialement sur Sail-World.

 

Extreme Sailing Series 2017 : SAP devient champion 2017 devant Alinghi et Oman Air

Le communiqué de presse à l’issue de cette saison des ESS 2017 :

SAP Extreme Sailing Team triomphe sur les Extreme Sailing Series™ 2017

L’équipage danois SAP Extreme Sailing Team a été couronné champion des Extreme Sailing Series™ 2017, tandis qu’Alinghi s’est imposé sur l’Act 8 à Los Cabos, présenté par SAP, après une phase finale saisissante.

Le vent faible a éveillé les craintes des équipages, soufflant juste assez pour lancer trois courses sur la fin de journée. Les Danois se savaient déjà victorieux avant le lancement de la course finale comptant double, mais Alinghi et Oman Air étaient toujours dans le match pour remporter la toute première édition de l’Act Mexicain des Extreme Sailing Series.

Pour Rasmus Køstner, co-skipper de l’équipage ravi de SAP Extreme Sailing Team, il s’agit d’un moment exceptionnel, étant sa première victoire dans ce Championnat majeur de Stades Nautiques depuis ses débuts en 2012.

« C’est un objectif que nous avons depuis longtemps, et c’est en fait la raison pour laquelle nous avons commencé le projet, c’est donc incroyable », a déclaré Køstner, qui a célébré avec ses coéquipiers : Jes Gram -Hansen, co-skipper et entraîneur, Adam Minoprio, barreur Pierluigi de Felice, le régleur de voile d’avant, Mads Emil Stephensen, embraqueur et Richard Mason, numéro 1.

Photo by Xaume Olleros / OC Sports

« Ça a été un super évènement et un exploit fantastique pour l’équipe. Je suis très fier de l’équipage et du travail accompli. Nous y sommes arrivés et profitons de ce moment, c’est certain », a ajouté Køstner. La victoire de son équipe a également été couronnée par la victoire du Trophée ‘Zhik Speed Machine’ pour avoir atteint la vitesse maximale de l’année sur cet Act 8 avec 33,7 nœuds, une statistique fournie par SAP.

Bien que le trophée de la saison ait été hors de portée pour Alinghi et Oman Air, leur classement sur l’Act s’est joué sur la dernière course de la journée. Sans être découragés par les deux victoires d’Oman Air, les Suisses ont devancé le syndicat omanais et remportent la victoire sur l’Act 8.

« C’était une journée difficile et nous n’avons pas bien très bien démarré. Nous sommes parvenus à revenir dans la deuxième course et tout était possible pour la dernière manche», a déclaré Arnaud Psarofaghis, co-skipper et barreur d’Alinghi, qui termine deuxième la saison.

« Nous nous sommes bien bagarrés avec Oman Air, mais nous avons réussi à les battre. Je pense que Phil Robertson [skipper d’Oman Air] a perdu à son propre jeu en essayant de nous rattraper et nous avons pris l’avantage à la fin. Nous félicitions SAP Extreme Sailing Team ; ça a été une très belle saison », a-t-il ajouté.

Malgré un effort louable dans les deux courses d’ouverture, Oman Air n’a pas été en mesure de rattraper son adversaire Alinghi et termine deuxième de l’Act pour pendre la troisième place du classement général sur la saison.

« Ça a été une belle bagarre et nous étions très proches de la victoire sur l’événement. Nous étions dans la bonne position à quelques reprises dans cette dernière course pour y arriver, mais les Suisses ont malheureusement un peu trop bien navigué pour nous faciliter la tâche ! Nous devions mettre les bouchées double mais nous n’avons pas concrétisé », a déclaré le skipper Phil Robertson.

« Ça a été un super événement, je suis très content de la façon dont nous avons navigué aujourd’hui mais nous aurions aimé être sur la plus haute marche du podium », a-t-il ajouté.

Avec SAP Extreme Sailing Team déterminé à maintenir son principal concurrent à distance, Red Bull Sailing Team a fait face à une rude bataille, qu’elle a perdue.

« SAP Extreme Sailing Team s’est dirigé vers nous dès le départ. Nous savions qu’ils arrivaient mais Adam Minoprio est un très bon navigateur de match-race et j’ai eu un mauvais jugement. Nous avons riposté mais ce n’était pas suffisant », a déclaré le skipper Roman Hagara, dont l’équipe termine quatrième de l’Act et de la saison.

Land Rover BAR Academy était mené cette semaine par le barreur Britannique Giles Scott, médaillé d’or olympique et navigateur sur l’America’s Cup, qui a réussi à devancer son rival de la Coupe, Josh Junior sur NZ Extreme Sailing Team. Les britanniques prennent la cinquième place de l’Act 8, permettant à l’équipage néo-zélandais de prendre la cinquième place au classement général.

L’action s’est intensifiée lors de la dernière manche comptant double, lorsque Team Extreme México a remporté sa première victoire. Le public était ravi pour l’équipage local, skippé par le navigateur mexicain Erik Brockmann et barré par le Britannique Chris Taylor.

« Nous n’aurions pas pu en demander plus. Nous avons vécu une deuxième course difficile aujourd’hui, donc nous n’avions rien à perdre pour la finale. Nous nous sommes dit ‘ c’est parti ! Allons faire le spectacle pour notre public !’ », a déclaré Brockmann.

« Nous avons pris un bon départ. Dans cette flotte, ce n’est pas si simple de garder son avance lorsque l’on est en tête à la première marque du parcours. Nous avons dû nous battre pour que ça passe et c’était tout simplement incroyable de pouvoir entendre la foule nous encourager. C’était très spécial. »

L’équipage invité américain de Lupe Tortilla Demetrio, qui participait à Los Cabos à sa deuxième compétition sur les Series après ses débuts sur l’Act 7 de San Diego, termine en bas du classement de l’Act 8.

L’Act 8 de Los Cabos, présenté par SAP, clôt une saison sensationnelle de 10 mois sur laquelle le Championnat de Stades Nautiques a visité huit villes sur trois continents. Ces navigations de haut-vol reprendront en 2018, dont le calendrier sera annoncé dans les prochaines semaines. Pour plus d’informations sur l’événement, visitez le site officiel.

Extreme Sailing Series™ Act 8, Los Cabos, présenté par SAP ; résultats après 4 jours, 20 courses (03.12.17)
Position / Equipe / Points
1e Alinghi (SUI) Arnaud Psarofaghis, Nicolas Charbonnier, Timothé Lapauw, Nils Frei, Yves Detrey 224 points.
2e Oman Air (OMA) Phil Robertson, Pete Greenhalgh, James Wierzbowski, Ed Smyth, Nasser Al Mashari 212 points.
3e SAP Extreme Sailing Team (DEN) Rasmus Køstner, Adam Minoprio, Mads Emil Stephensen, Pierluigi de Felice, Richard Mason 209 points.
4e Red Bull Sailing Team (AUT) Roman Hagara, Hans Peter Steinacher, Stewart Dodson, Adam Piggott, Will Tiller 191 points.
5e Land Rover BAR Academy (GBR) Rob Bunce, Giles Scott, Oli Greber, Sam Batten, Matt Brushwood 157 points.
6e NZ Extreme Sailing Team (NZL) Graeme Sutherland, Josh Junior, Harry Hull, Andy Maloney, Josh Salthouse 157 points.
7e Team Extreme México (MEX) Erik Brockmann, Chris Taylor, Alex Higby, Tom Buggy, Danel Belausteguigoitia Fierro, Armando Noriega Negrete 153 points.
8e Lupe Tortilla Demetrio (USA) John Tomko, Jonathan Atwood, Matthew Whitehead, Tripp Burd, Trevor Burd 125 points.

Classement Final Extreme Sailing Series™ 2017
Position / Equipe / Points
1e SAP Extreme Sailing Team (DEN) 98 points.
2e Alinghi (SUI) 96 points.
3e Oman Air (OMA) 95 points.
4e Red Bull Sailing Team (AUT) 84 points.
5e Land Rover BAR Academy (GBR) 70 points.
6e NZ Extreme Sailing Team (NZL) 70 points.

Alinghi remporte le deuxième act des Extreme Sailing Series à Qingdao et prend la tête du général

L’équipage suisse a dominé ce second act des Extreme Sailing Series, dès la première journée de régate. La seconde a été annulée faute de vent. Le plan d’eau piégeux, avec de gros effet de sites, avec de nombreux changements de direction et d’intensité du vent.

Le team Alinghi profite de cette victoire pour prendre la tête au classement général, SAP Extreme Sailing Team, vainqueur à Oman ne prenant que la 4ème place de cette manche chinoise.
A noter la belle performance de l’équipage anglais de Land Rover BAR Academy qui prend la seconde place à Qingdao devant Oman Air.

Photo by Xaume Olleros / OC Sports

La prochaine étape aura lieu à Madère du 29 juin au 2 juillet.

Résultats desExtreme Sailing Series™ Act 2, Qingdao “Mazarin” Cup
Position / Team / Points
1st Alinghi (SUI) Arnaud Psarofaghis, Nicolas Charbonnier, Timothé Lapauw, Bryan Mettraux, Yves Detrey 184 points.
2nd Land Rover BAR Academy (GBR) Rob Bunce, Chris Taylor, Will Alloway, Adam Kay, Sam Batten 173 points.
3rd Oman Air (OMA) Phil Robertson, Pete Greenhalgh, James Wierzbowski, Ed Smyth, Nasser Al Mashari 168 points.
4th SAP Extreme Sailing Team (DEN) Jes Gram-Hansen, Rasmus Køstner, Mads Emil Stephensen, Pierluigi de Felice, Richard Mason 168 points.
5th Red Bull Sailing Team (AUT) Roman Hagara, Hans Peter Steinacher, Stewart Dodson, Adam Piggott, Will Tiller 166 points.
6th NZ Extreme Sailing Team (NZL) Chris Steele, Graeme Sutherland, Shane Diviney, Leonard Takahashi Fry, Josh Salthouse 164 points.
7th Team Extreme (CHN) Liu Xue (Black), Bernardo Freitas, Martin Evans, Rob Partridge, Tom Buggy 121 points.

Classement Général des Extreme Sailing Series™ 2017
1st Alinghi (SUI) 23 points.
2nd SAP Extreme Sailing Team (DEN) 21 points.
3rd Oman Air (OMA) 20 points.
4th Land Rover BAR Academy (GBR) 18 points.
5th Red Bull Sailing Team (AUT) 17 points.
6th NZ Extreme Sailing Team (NZL) 15 points.

Alinghi s’impose à Sydney et remporte les Extreme Sailing 2016

Arnaud Psarofaghis a brillé pour sa première année à la barre d’Alinghi sur les Extreme Sailing Series.
Le jeune marin suisse avait été désigné à la barre du GC32 d’Ernesto Bertarelli après le départ de Morgan Larson, qui rejoignait l’équipe d’Oman Air, principal adversaire de l’équipage suisse, avec Red Bull Sailing Team.
L’équipage d’Alinghi commençait la saison avec une 4ème place à Muscat, puis une victoire et de nouveau une 4ème place ; ensuite Alinghi enchainait les résultats qui menait l’équipe à la victoire avec une seconde place, puis quatre victoires d’affilé sur les quatre derniers acts.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.org

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.org

Ce résultat était pourtant loin d’être assuré avant cette dernière étape en Australie, puisque Alinghi se présentait avec deux points de retard sur Oman Air. Morgan Larson et ses hommes ayant enchainés trois victoires d’acts, trois secondes places et une troisième avant l’ultime act.

L’équipage aux couleurs d’Oman commettait pourtant des erreurs, les réléguant à 19 points des suisse avant la dernière journée. Ils tentèrent de pousser leur adversaire à la faute, sans succès, et Alinghi était assuré de la victoire à l’issue de l’avant dernière manche courue à Sydney. Morgan Larson et ses hommes sur Oman Air devaient se contenter de la troisième place de l’act et la seconde marche du podium de la saison 2016 devant Red Bull Sailing Team et SAP Extreme Sailing Team.

 

Arnaud Psarofaghis, barreur et co-skipper d’Alinghi : « Nous sommes vraiment heureux et plutôt soulagés. C’était une journée très intense. Nous avions bien commencé mais après, nous avons pris quelques mauvais départs. Puis nous sommes entrés dans un jeu avec Oman Air qu’on n’avait pas vraiment envie de jouer.
A la mi-journée, Oman Air pouvait encore revenir, et c’est quand on a décidé de recommencer à naviguer simplement. Lorsque nous avons fait notre propre course sans suivre le peloton, nous étions vraiment rapides et cela a été la bonne solution pour nous. »

 

Morgan Larson, barreur d’Oman Air : « C’était une belle journée de navigation mais malheureusement nous avions un trop gros déficit à rattraper et Alinghi était un cran au-dessus.  Nous avons bien tenté des choses et leur avons fait prendre quelques pénalités, mais ils en sont toujours revenus, comme ils savent si bien faire.
Nous aurions dû arriver à cet événement dans une position où Alinghi aurait eu besoin de mettre un ou deux bateaux entre nous pour gagner, mais au lieu de ça, nous étions quasiment ex-æquo et ça n’aurait pas dû être le cas. Mais nous ne pouvons pas être trop déçus, n’importe quelle place de podium sur ce circuit est une bonne chose. »

Roman Hagara, barreur de Red Bull Sailing Team : « Ce fut une saison difficile, cette première saison sur ces GC32s. C’est quand même génial de finir sur le podium de cette saison 2016. »

Les Extreme Sailing Series 2017 débuteront à Mascate (Oman), du 8 au 11 mars.

Extreme Sailing Series™ Act 8, classement de Sydney après 4 jours, 25 courses (11.12.16)
Classement / Équipe / Points
1er Alinghi (SUI) Arnaud Psarofaghis, Nicolas Charbonnier, Timothé Lapauw, Nils Frei, Yves Detrey 238 points.
2ème SAP Extreme Sailing Team (DEN), Jes Gram-Hansen, Rasmus Køstner, Mads Emil Stephensen, Pierluigi De Felice, Renato Conde 226 points.
3ème Oman Air (OMA) Morgan Larson, Pete Greenhalgh, James Wierzbowski, Ed Smyth, Nasser Al Mashari 215 points.
4ème Red Bull Sailing Team (AUT) Roman Hagara, Hans Peter Steinacher, Stewart Dodson, Adam Piggott, Brad Farrand 215 points.
5ème Land Rover BAR Academy (GBR) Neil Hunter, Chris Taylor, Will Alloway, Sam Batten, Adam Kay 193 points.
6ème RNZYS Lautrec Racing (NZL), Chris Steele, Graeme Sutherland, Luca Hyatt Brown, Harry Hull, Logan Dunning Beck 178 points.
7ème Visit Madeira (POR) Diogo Cayolla, Frederico Mello, Gilberto Conde Luís Brito, Tom Buggy 177 points.
8ème Team Australia (AUS) Sean Langman, Seve Jarvin, Marcus Ashley-Jones, Gerard Smith, Rhys Mara 132 points.

Classement général des Extreme Sailing Series™ 2016
Classement / Équipe / Points
1er Alinghi (SUI) 101 points.
2ème Oman Air (OMA) 99 points.
3ème Red Bull Sailing Team (AUT) 91 points.
4ème SAP Extreme Sailing Team (DEN) 83 points.
5ème Land Rover BAR Academy (GBR) 70 points.
6ème Visit Madeira (POR) 63 points.
7ème CHINA One (CHN) 29 points.
8ème Team Turx (TUR) 11 points.

Extreme Sailing Series : Alinghi vainqueur à Lisbonne, Norauto 2nd devant Red Bull Sailing Team

Psarofaghis a dominé cette étape des Extreme Sailing Series de Lisbonne, et s’offre une troisième victoire sur le tour cette année.

Le team Norauto powered by Groupama Team France, wilcard à Lisbonne, aura donné du fil à retordre aux équipes des ESS, puisqu’Adam Minoprio et ses hommes terminent 2nd de cet événement.

Les autrichiens de Red Bull Sailing Team, menés par Roman Hagara, a mené la vie dure à Oman Air et s’impose sur la troisième place du podium au Portugal, alors qu’Oman Air échoue à la 4ème position, une première cette saison.

L’équipage aux couleurs du sultanat parvient tout de même à conserver la tête du championnat, mais Alinghi réduit encore l’écart à deux points du leader, Red Bull reste en lice pour la victoire avec 4 points sur Oman Air. Le podium se jouera sur le dernier Act de la saison à Sydney du 8 au 11 décembre.

Le programme 2017 a été dévoilé avec une saison qui aura principalement lieu en Europe :
– 08 – 11 Mars 2017 – Muscat, Oman
– 28 Avril- 1 Mai – Qingdao, Chine
– 29 Juin – 2 Juillet – Madeire, Portugal
– 20 – 23 Juillet- Etape à définit en Europe
– 10 – 13 Août – Hamburg, Allemagne
– 25 – 28 Août – Cardiff, Angleterre
– 19 – 22 Octobre – San Diego, USA
– 30 Novembre– 3 Décembre – Los Cabos, Mexique

Roman Hagara, skipper de Red Bull Sailing Team :
« Nous savions que dans la dernière course, c’était vraiment serré entre nous et Oman Air, mais aussi qu’Alinghi s’occuperait de leur cas.
Nous avons pris le meilleur départ de ces quatre jours et sommes partis de là. C’était une course parfaite pour nous. »

Morgan Larson, skipper d’Oman Air :
« Lisbonne est un site magique, ça a été un super événement et il faut rendre hommage à Alinghi. Ils étaient dans une forme incroyable et ont démontré qu’ils étaient la meilleure équipe sur ces bateaux en ce moment. Nous avons beaucoup de travail à faire pour rattraper notre retard mais nous allons rebondir après cet épisode. »

Adam Minoprio, skipper de Norauto :
« Aujourd’hui, après les deux premières courses, Oman Air était revenu sur nous (4 points au général) mais nous avons gagné les deux manches suivantes et globalement réussi à gommer quelques ‘rush’ sur les manœuvres et aussi mieux géré le vent sur la suite de la journée. Nous finissons bien l’événement. Pour l’équipage, c’était super de venir affronter ces teams très compétitifs sur les Extreme Sailing Series. La dernière fois que j’ai régaté sur ce circuit, j’étais dans l’autre partie du classement. Sur ces parcours où tu es tout le temps entre deux bords, entre deux manœuvres, c’est un jeu très différent que sur le ‘Racing Tour’ et je suis heureux que nous ayons pu être si performants. Je tiens à remercier l’organisation des Extreme Sailing Series et tous les volontaires ici à Lisbonne. Nous avons vraiment été très bien accueillis, c’était un super événement ! »

Arnaud Psarofaghis, skipper d’Alinghi :
« Nous avons commis quelques erreurs de plus aujourd’hui par rapport à hier mais notre performance était encore très solide et l’équipage a fait un super boulot, alors je suis vraiment content de notre troisième victoire d’Act. Nous savions que nous devions bloquer Oman Air lors de la dernière course. Nous avons vraiment attaqué Morgan et son équipage pour les faire ralentir dès le début. Je pense que nous pouvons gagner à Sydney. Nous avons juste besoin de battre Oman Air maintenant. Ce sera tout ou rien à Sydney et nous allons vraiment mettre la pression pour la victoire. Nous allons pouvoir nous reposer pendant quelques semaines et revenir encore plus forts.»

Credit - Lloyd Images

Credit – Lloyd Images

 

Extreme Sailing Series™ Act 7, classement à Lisbonne après 4 jours et 23 courses (09.10.16)
Classement / Équipe / Points
1erAlinghi (SUI) Arnaud Psarofaghis, Nicolas Charbonnier, Timothé Lapauw, Nils Frei, Yves Detrey 252 points.
2èmeNORAUTO (FRA) Adam Minoprio, Thibault Julien, Thierry Douillard, Matthieu Vandame, Nicolas Heintz 242 points.
3èmeRed Bull Sailing Team (AUT) Roman Hagara, Hans Peter Steinacher, Stewart Dodson, Adam Piggott, Brad Farrand 223 points.
4èmeOman Air (OMA) Morgan Larson, Pete Greenhalgh, James Wierzbowski, Ed Smyth, Nasser Al Mashari 212 points.
5èmeSAP Extreme Sailing Team (DEN) Jes Gram-Hansen, Rasmus Køstner, Mads Emil Stephensen, Pierluigi De Felice, Renato Conde 192 points.
6èmeLand Rover BAR Academy (GBR) Neil Hunter, Chris Taylor, Will Alloway, Sam Batten, Rob Bunce 175 points.
7èmeVega Racing (USA) Brad Funk, Nick Thompson, Trevor Bund, Erick Rodriguez, Mac Agnese 155 points.
8èmeSail Portugal – Visit Madeira (POR) Diogo Cayolla, Frederico Mello, Nuno Barreto, Luís Brito, João Matos Rosa 153 points.
9èmeThalassa Magenta Racing (CAN) Sharon Ferris-Choat, Gemma Jones, Mariana Lobato, Annie Lush, Annemiek Bes, Elodie Mettraux 130 points.

Classement général des Extreme Sailing Series™ 2016
Classement / Équipe / Points
1erOman Air (OMA) 79 points.
2èmeAlinghi (SUI) 77 points.
3èmeRed Bull Sailing Team (AUT) 73 points.
4èmeSAP Extreme Sailing Team (DEN) 61 points.
5èmeLand Rover BAR Academy (GBR) 54 points.
6èmeSail Portugal – Visit Madeira (POR) 49 points.
7èmeCHINA One (CHN) 29 points.
8ème Team Turx (TUR) 11 points.