Les équipages des MOD 70 se préparent pour la saison 2012

L’équipage de Gitana XV mené par Sébastien Josse a regagné sa base lorientaise après une cession d’entrainements à Agadir, initialement prévue avec le team Véolia Environnement, l’équipage de Roland Jourdain est rentré prématurément en Bretagne suite au retrait de son partenaire. Les hommes du Gitana Team ont effectué le convoyage retour en configuration course avec six hommes à bord.

Yann Guichard et Michel Desjoyaux avaient décidé de rester en Bretagne pour s’entrainer en binôme, ils ont enchainé les navigations entre la baie de Quiberon et de Concarneau avec des conditions très variées entre pétole en début de mois et entrainement musclé la semaine dernière avec une mer croisée et 30 noeuds de vent. Les deux équipages se retrouveront à nouveau dans une semaine pour de nouvelles navigations au large de la Trinité sur Mer.

Yann Guichard, skipper du trimaran Spindrift Racing : « Nous avions hâte de tester le bateau avec du vent. Nous avons eu des journées intenses où l’équipage a pu se familiariser aux mouvements du multicoque sur une mer courte et hachée au large de l’archipel des Glénans. Ces journées étaient idéales pour mettre à l’épreuve la structure du bateau, idéales aussi pour affiner et ajuster de nouveaux réglages. Une chose est sûre, le MOD70 se comporte très bien. S’entraîner aux côtés de Foncia était une aubaine. Nous avons pu essayer ensemble diverses configurations de voile et observer lesquelles étaient les plus adaptées ou les plus performantes selon les allures dans du vent soutenu »

La saison débutera en juillet avec la Krys Ocean Race entre New York et Brest, puis un tour de l’Europe en août avec des escales à Kiel, Dublin, Cascais, Marseille et Gênes.

Roland Jourdain revient sur l’arrêt du sponsoring de Véolia

Le skipper du MOD 70 Véolia revient sur la décision de son sponsor d’arrêter son programme voile dans plusieurs interviews, à lire sur VoilesetVoiliers.com, Ouest-France et le Télégramme.

© MOD S.A. - Yvan Zedda / Sea&Co / http://www.zedda.com

Roland Jourdain a appris la nouvelle alors que le trimaran et l’équipage venaient d’arriver à Agadir pour des entrainements communs avec Gitana 15 de Sébastien Josse, le bateau est désormais à vendre, le skipper a néanmoins pu conserver la structure Kairos, qui a désormais pour objectif de trouver un nouveau sponsor afin de relancer le projet MOD 70, pour une enveloppe annuelle estimée à 3 millions d’euros.

Fin de sponsoring brutale pour Roland Jourdain

Après 8 ans de collaboration, le partenariat entre Roland Jourdain et Véolia Environnement s’est terminé brutalement , la décision a été prise mercredi et annoncée officiellement aujourd’hui.

L’entreprise qui avait décidé d’accompagner le skipper sur le circuit MOD, en étant la seconde équipe à s’engager en 2010 après Foncia ; le team Véolia était en pleine préparation de la saison 2012 à Agadir, où elle effectuait des entrainements avec le Gitana Team depuis jeudi dernier.

© Yvan Zedda / Sea&Co / MOD S.A.

La fin du partenariat étant à effet immédiat, il semblerait que l’équipage convoie le trimaran dès ce week end, avant qu’il ne soit mis en vente.

Le MOD du Gitana Team remis à l’eau, une idée plus précise du tour de l’Europe

Les premières images du MOD n°4 appartenant au Gitana Team sont apparues aujourd’hui sur Facebook, d’abord sur le compte de Lorient Grand Large puis très vite sur la Page Officielle Multi One Design / Multi One Championship. L’armement du Baron de Rothschild a choisi pour ce nouveau trimaran une livrée blanche, celle-ci a été imaginée comme pour bon nombre de voiliers de course par Jean Baptiste Epron.

© Yvan Zedda / Sea&Co / MOD S.A.

Sébastien Josse, le skipper de Gitana 15, et ses équipiers reprendront dès la semaine prochaine leurs navigations, ils rejoindront le Maroc pour une session commune d’entrainement avec Roland Jourdain et son équipage de Véolia. Ces navigations à Agadir permettront à l’équipage de Groupe Edmond de Rothschild de combler leur préparation sur ce nouveau support. Des parcours côtiers et des sorties offshores sont prévues, sous l’oeil d’un entraîneur, Tanguy Leglatin, qui débriefera les sorties. La traversée retour du golfe de Gascogne s’effectuera en conditions de course, d’après les informations du team Véolia.

Les MOD devraient également s’étalonner sur les courses de printemps comme  le Grand Prix Guyader à Douarnenez, l’Armen Race, ou le Tour de Belle-île.

La saison officielle débutera avec la Krys Ocean Race au départ de New York le 7 juillet pour une arrivée prévue à Brest pendant les fêtes Tonnerres de Brest 2012.

L’année se clôturera sur le Tour de l’Europe dont les villes étapes seront dévoilées lors du salon de Dusseldorf le 23 janvier,  le teaser officiel nous en apprend cependant plus, le départ sera donné de Kiel, les trimarans devraient ensuite passer au nord de l’Ecosse avant de rejoindre la côte est de l’Irlande, la seconde étape emmènera les équipages vers le Portugal puis l’Espagne avant une étape dans le sud de la France puis au nord de l’Italie.

L’agenda du Krys Match

Les KRYS MATCH, première confrontation officielle des MOD 70 aura lieu du 6 au 8 octobre,  à la Trinité sur Mer. Les trois premiers MOD seront présents, avec leurs skippers et l’équipage : Michel Desjoyeaux sur Foncia, Roland Jourdain sur Véolia Environnement, Stève Ravussin sur Race For Water, Sébastien Josse le skipper du futur Gitana XV sera également présent sur Gitana 11, l’ex ORMA allongé à 77′ ; tout comme Sidney Gavignet qui skipper le trimaran de l’Oman Sail (MOD n°6), et Yann Guichard qui aura la barre de Spindrif Racing (MOD n°5).

© MOD S.A. - Yvan Zedda / Sea&Co / http://www.zedda.com

Les KRYS MATCH constitueront l’événement inaugural du Multi One Championship, le véritable lancement de ce dernier aura lieu en juillet 2012 lors de la KRYS OCEAN RACE, transat en équipage qui s’élancera de New York (USA) pour rallier Brest (France).

Cette exhibition permettra de valider les formats des courses d’exhibition qui seront courues lors des différentes escales des MOD 70 :
• Les parcours techniques type « RACE » avec départ et arrivée à 90° du vent, au reaching.
• Les Speed Match – runs de 10 minutes en duel
• Les Raids – parcours plus long s’apparentant davantage à un parcours côtier

Le programme des Krys Match et l’organisation

– Les KRYS MATCH se courent du jeudi 6 octobre au samedi 8 octobre 2011.
– La flotte est amarrée sur la panne Loïc Caradec, derrière la capitainerie à compter de mercredi 5 octobre 12h00.
– Race for Water et Gitana 11 sont en entrainement sur zone dès lundi 3 octobre.
– Les arrivées de Veolia Environnement et Foncia sont prévues mercredi 5 octobre dans la matinée.
– Les régates sont visibles depuis la pointe de Kerbihan, à la Trinité sur Mer, chaque après-midi de 14h00 à 18h00 ou depuis un écran géant dans le village.
– Les KRYS MATCH sont des courses in shore en équipage de 8 marins.
– Le village des KRYS MATCH est installé près de la capitainerie du port de la Trinité sur Mer.
– L’espace de la Fondation Multi One Attitude accueille le public de 10h00 à 19h00.

Un nouveau site internet est mis en ligne dès aujourd’hui, il permettra de suivre les résultats et les différentes news,ainsi que les régates en live : www.krys-oceanrace.com, à suivre également sur lapage Facebook https://www.facebook.com/KrysOceanRace ou sur twitter : http://twitter.com/#!/MOD70


L’agenda trinitain :

Jeudi 6 octobre
13h00 18h00 City Races et speed match

Vendredi 7 octobre
10h00 12h30 Pro-Am
13h00 18h00 City Races et speed match

Samedi 8 octobre
10h00 12h30 Pro-Am
13h00 16h00 City Races et speed match
17h30 Remise de prix

Banque Populaire 5 remporte la Fasnet Race devant Gitana 11 et les deux MOD 70

L’équipage du maxi trimaran Banque Populaire V s’est  imposé sur la Fastnet Race, en bouclant les 608 milles du parcours aller-retour entre le Solent et le phare irlandais en 32 heures 48 minutes et 46 secondes, Loïck Peyron et ses hommes battant le record déjà détenu par Loïck Peyron depuis 1999 sur le 60′ ORMA Fujicolor.

L’équipage a réussi à tenir ses trois adversaires directs ( Gitana 11 et les deux MOD 70) dans le tableau arrière du trimaran de 40m, cette édition de la célèbre course du RORC s’est couru dans des conditions relativement clémentes pour ces multicoques : Loick Peyron : « Nous sommes partis avec du très beau temps ce qui nous a permis de faire un beau départ dans le Solent. Nous avons eu beaucoup de près pour dérouler la première partie du parcours. Des conditions très anglaises, avec assez peu de vent. Et puis heureusement, en virant une nouvelle fois le Fastnet –  un joli phare que nous croisons décidément beaucoup ces derniers temps – nous avons enfin eu 30 nœuds de vent pour redescendre vers la ligne d’arrivée ».

 Loïck Peyron et ses hommes auront eu affaire à un concurrent de taille sur cette course, avec Gitana 11 qui a tenu le rythme sur une bonne moitié du parcours et qui ne termine qu’à une heure du vainqueur :  « Nous avions déjà vu que notre concurrent direct, Gitana 11, allait bien, à l’occasion du Record SNSM. Une fois encore, ils n’ont pas été loin de nous, à nos fesses même. Cela nous a forcé à tenter des choses que nous n’aurions sans doute pas faites sans cette motivation. Nous avons vraiment régaté et ça nous a appris beaucoup de choses sur le bateau » .

Sébastien Josse et son équipage sur Gitana 11 ont donc peaufiné leur préparation à l’arrivée du MOD 70, aux couleurs de l’armement Rotshchild, d’une belle manière sur cette Fasnet en ne terminant qu’à environ une heure du nouveau détenteur du record de l’épreuve et une vingtaine de minutes avant les deux MOD 70 en lice. Le maxi-trimaran armé par le Baron Benjamin de Rothschild a parcouru les 608 milles théoriques du parcours en 33 heures 44 minutes et 36 secondes.

Sébastien Josse, skipper de Gitana 11 : « Nous avions déjà couru contre eux lors du record SNSM mais ils s’étaient rapidement échappé après le départ. Sur cette course, c’est assez incroyable car nous avons fait plus de la moitié de la régate au contact voire à vue par certains moments, notamment lors du passage du célèbre phare irlandais. Gitana 11 est puissant mais également très polyvalent, ce qui lui permet de garder une belle vitesse et de l’aisance dans les petits airs. C’est un beau bateau et il vient une nouvelle fois de le démontrer. C’est extrêmement stimulant d’être au contact, cela force à être appliqué. Contrairement à nos précédentes courses de la saison, où nous n’avions pas vraiment de concurrents de notre taille, la Rolex Fastnet Race était une première confrontation avec des voiliers proches du potentiel de Gitana 11. C’est bien plus facile de quantifier la performance du bateau et de l’équipage dans cette configuration là. Sur cette course, nous avons su exploiter le potentiel de Gitana 11 à 100 %. L’apprentissage est sur la bonne voie …»

Sébastien Josse revient sur les conditions météos et la confrontation avec Banque Populaire 5 : « Nous avons eu des conditions très maniables tout au long de la course. La sortie du Solent, ainsi que toute notre montée vers le rocher du Fastnet, s’est essentiellement faite au près avec un vent d’une quinzaine de nœuds et une mer relativement plate ; exception faite de notre premier passage à l’Ouest des îles Scilly où il y a eu quelques heures peu confortables dans une mer dure. Par contre, pour la descente entre la pointe Sud de l’Irlande et la pointe Ouest anglaise le vent a tourné et nous avons pu un peu ouvrir les voiles avec du reaching serré. Banque Populaire a profité de ces conditions pour faire parler ses 20 mètres supplémentaires et allonger la foulée. Puis, la fin de course le long des côtes sud anglaises a été marquée par de la glisse sous gennaker dans des vents faiblissants. Mais tous les bateaux de tête n’ont pas subi le même sort car le vent est rentré par le large et du coup nos poursuivants en ont profité pour recoller à notre tableau arrière dans les derniers milles, tout comme nous en avons profité pour revenir sur Banque Populaire sur la fin.»

 Les deux MOD70 menés par Roland Jourdain et Stève Ravussin se sont lancés dès le départ dans un véritable match-race, les deux trimarans ayant navigué sur une grande partie des 608 milles à vue.

Stève Ravussin et son équipage dont faisaient parti Dee Caffari et Pascal Bidégorry avaient mal entamer la course, en prenant un départ anticipé les obligeant à repasser la ligne, malgré tout l’équipage de Race for Water revenait au contact avant la sortie du solent.

Les deux équipages ne se départageront que sur les derniers milles, avec Veolia Environnement qui coupera la ligne 3 minutes et 23 secondes avant Race for Water après les 608 milles du parcours, ce qui promet de belles luttes pour les futures courses de la classe MOD 70

Stève Ravussin : «Ça a été une course formidable! Nous avons été au contact avec Veolia tout le temps. Quelquefois devant, quelquefois derrière. Vraiment intéressant. Et nous y sommes allés à fond tout le temps ! A la fin, c’est le meilleur qui a gagné. La classe MOD70 est une vraie monotypie: c’est l’homme qui fait la différence. Nous n’avons aucune excuse, ils ont juste été meilleurs que nous!»

Marco Simeoni , Président de Multi One Design et co-fondateur de la classe MOD70 avec Franck David et Stève Ravussin: «Je suis vraiment heureux de ce résultat. Les deux bateaux ont fait une course fantastique… Moins de 4 minutes entre les bateaux à l’arrivée après plus de 600 miles de course… Imaginez le spectacle l’année prochaine avec les 6 bateaux concourant dans la Krys Ocean Race et les 7 unités partant sur le European Tour en septembre 2012. Et nous prévoyons 12 bateaux pour l’Ocean World Tour. C’est un concept one-design unique pour un si grand multicoque océanique. Je me réjouis beaucoup de voir la flotte grandir très prochainement!»

Sébastien Josse, futur skipper du MOD n°4 qui sera mis à l’eau en avril 201 : « Tout en naviguant, j’ai toujours garder un œil sur la route des deux MOD 70. Sur le papier, les MOD et Gitana 11 sont assez proches en termes de performance. C’est une satisfaction de voir que les bateaux tiennent la cadence. Et c’est assez génial de voir des équipages arriver à quatre minutes d’intervalle après plus de 600 milles de course. Cela promet vraiment de belles bagarres, où l’équipage prendra toute sa dimension… J’ai hâte mais pour l’instant c’est une chance de pouvoir avoir cette position d’observateur avant de devenir l’un des acteurs de cette nouvelle classe de bateaux» confiait Sébastien Josse.

Rolanc Jourdain, skipper du MOD n°2 « On est toujours resté au contact avec Race for Water et on peut dire qu’il y a eu pas mal de changements aux avant-postes. C’était chaud. Nous sommes d’abord partis en tête après une belle sortie du Solent puis ils nous ont rejoints le long des côtes anglaises. Le spectacle était même hallucinant aux Scilly car nous étions tous les deux à plus de 25 nœuds, à deux longueurs à peine l’un de l’autre, au ras du phare de Bishop. C’est une super entrée en matière pour nous mais pour un match amical, nous étions déjà dans du haut niveau ! Je pense qu’aucun des deux bateaux ne voulaient lâcher et ça promet pour la suite !!! On peut en tout cas déjà dire que l’objectif est atteint parce que c’est vraiment de la monotypie, de ce côté-là, il n’y a pas de problème, le moindre petit relâchement ou problème se paie cash ! »  


Première victoire pour le MOD 70

Stève Ravussin et ses hommes d’équipage ont remporté la 1ère course sur laquelle était aligné un MOD 70, la AF Stockholm Round Gotland Race ; ils se sont imposés devant un 60′ ORMA, l’ex Groupama, désormais nommé Samsung Challenge, mené par Klabbe Nylof.

Bien que les deux bateaux aient pris des options différentes dès le départ, le skipper  de Race For Water est satisfait de son bateau qui s’est montré performant dans le petit temps face au 60′ ORMA suédois :
«L’ambiance a été excellente à bord tout au long de la course, et l’équipage a fait un travail remarquable. Dès le départ, nous avons été confrontés à des conditions de vent très légères, ce qui n’était pas très rassurant. En effet, notre concurrent principal, le Samsung Challenge de Klabbe Nylof, était plus léger et plus toilé, ce qui avait de quoi nous inquiéter. Nous avons navigué au près dans un maximum de 15 nœuds le premier soir, et nous nous sommes sentis rapidement soulagés quand nous avons constaté que nous avions une meilleure vitesse au près. Ensuite, la course s’est déroulée en grande partie au portant.»

© MOD S.A. - Yvan Zedda / Sea&Co / http://www.zedda.com

L’équipage de Stève Ravussin était composé de Nicolas Pichelin, Jacques Guichard, tous deux barreurs et régleurs, de Benoît Lequin (responsable technique) et de Loïc Forestier, tous deux numéros un. Quant à Stève, il s’est occupé de la navigation et de la barre. L’équipage a bénéficié d’un renfort local avec la présence de deux Suédois: Tim Shuwalov et Calle Hennix.

Le prochain rendez-vous pour les MOD 70 sera la Fastnet Race dont le départ sera donné le 14 août prochain à Cowes.  Race for Water, sera rejoint par le MOD n°2 Veolia Environnement mené par Roland Jourdain sur cette course de 600 milles. Cette classique permettra également de comparer les performances des MOD 70 à celle de Gitana 11 (ancien 60′ ORMA rallongé à 77′) de Sébastien Josse.

Premiers test en flotte à la Trinité en octobre pour les MOD 70

Les premières confrontations officielles entre les premier exemplaires des trimarans MOD 70 auront lieu à l’occasion des KRYS MATCH les 6, 7 et 8 octobre prochain, Race For Water, Veolia Environnement et Foncia – les trois premiers trimarans monotypes de 70 pieds mis à l’eau – feront leur show en compagnie de Gitana 11 – trimaran prototype de 77 pieds armé par le Baron Benjamin de Rothschild, que le team utilise en attendant la mise à l’eau de son MOD70 N°04.

Ces quatre bateaux régateront sur des runs de vitesse, et des parcours côtiers dans la baie de Quiberon.

Yves Normand, Maire de la Trinité sur Mer : « La Trinité sur Mer est un écrin pour la voile de plaisance, mais aussi pour de nombreux bateaux emblématiques de la course au large. Après avoir vu naître et se développer les premiers multicoques, La Trinité sur Mer est encore aujourd’hui le port d’attache de certaines des plus belles références du moment. Les MOD70 s’inscrivent bien dans la continuité de la légende des multicoques, et leur escale à La Trinité sur Mer sera un témoignage supplémentaire de notre ambition de rester un des ports de référence de la course au large. Cette série promet de faire beaucoup parler d’elle et nous sommes honorés de participer au premier évènement qui la porte sur les fonts baptismaux. Nous saurons réserver le meilleur accueil aux 3 premières unités de la série ainsi qu’à tous les acteurs du circuit. Bienvenue à La Trinité sur Mer les 6, 7 et 8 octobre prochains ! »

Marco Simeoni, président de MOD S.A : « Nous sommes très heureux que la Trinité sur Mer nous soutienne pour les KRYS MATCH. Cette ville est parfaitement adaptée à l’accueil d’événements nautiques ; son savoir faire ainsi que celui de sa société nautique (S.N.T) sont un véritable gage de réussite sportif. Avec le soutien des élus et, j’en suis certain, celui du public trinitain, les MOD70, au travers des KRYS MATCH, vont vivre un premier rendez-vous intense et convivial. »

Les premiers bords à deux bateaux ont déjà eu lieu en début de semaine, entre Race for Water et Veolia, en baie de Lorient.
Race For Water, le MOD70 N°01 skippé par le suisse Stève Ravussin, a depuis pris la direction Kiel, puis la Suède où il participera à sa première compétition : la Stockholm Gotland Runt.

Quant au Veolia Environnement de Roland Jourdain, il a rejoint son port d’attache, Concarneau,  hier après midi après une série de tests à Lorient.
Stève Ravussin, skipper de Race For Water : « Depuis la mise à l’eau, fin mars, de Race For Water, nous avons enchaîné les sorties devant Lorient. Beaucoup se sont faites dans du petit temps, ce qui était très bien pendant la période de mise au point. Aujourd’hui, on a tiré quelques bords à côtés de Veolia Environnment ! Le début d’une belle histoire !! »

Roland Jourdain, skipper de Veolia Environnement : « Ce début de semaine est vraiment symbolique pour toute l’équipe de Veolia Environnement puisque nous nous sommes lancés dans la phase des navigations ! Lundi, la sortie était davantage une prise en main ; et ce dans des conditions pas si simples pour un début, un peu de mer avec 20 nœuds de vent ! Mais tout s’est bien passé ! Nous sommes rentrés à bon port ! Mardi, nous avons tirés quelques bords avec le MOD70 N°01 dans des conditions plus maniables avant de convoyer Veolia Environnement hier vers notre port d’attache Concarneau. »

Veolia Environnement mis à l’eau

Veolia Environnement, le MOD 70 de Roland Jourdain  a été mis à l’eau aujourd’hui, trois mois après le Race for Water de Stève Ravussin.

Les réactions du skipper : « Un chantier, c’est finalement comme une course. C’est toujours sur la fin, quand on est pressé d’arriver, que les derniers milles sont les plus difficiles. Toute la partie construction du bateau aura été pour moi une phase inhabituelle car, du fait de la monotypie, j’ai jusque-là suivi les choses à distance et aujourd’hui, la phase de mise à l’eau l’aura été encore plus dans la mesure où on devait juste arriver ce midi avec les haussières et les pare-battages pour amarrer le bateau. Même si cela paraît plus confort, cela procure quand même un certain stress qui n’a rien à voir avec le stress d’une mise à l’eau classique. » 

© MOD S.A. - Yvan Zedda / Sea&Co / http://www.zedda.com

Veolia Environnement restera pour l’heure amarré à Lorient pour effectuer dans les prochains jours toute une batterie de tests statiques et de vérifications nécessaires à quai : moteur, accastillage, niveaux hydraulique,  avant de tirer les premiers bords au large puis de rejoindre par la suite sa base concarnoise.

Les prochaines navigations annoncées auront aussi pour vocation d’opérer une sélection des futurs équipiers de Roland à bord de Veolia Environnement. « Si on ne peut pas faire les gains dans l’atelier, il faudra que cela se passe ailleurs, donc ce sera sur l’eau.Avec la monotypie, on est quand même dans l’inspiration de naviguer le plus possible et, ça, c’est génial !  Il va donc falloir que l’on forme un équipage avec des compétences extrêmement sportives et « régatières ».

D’ici la fin de l’été, les deux premiers MOD 70 auront de fait l’occasion de se retrouver sur l’eau à plusieurs reprises, en entraînement comme en course : Race for Water et Veolia Environnement seront en effet présents pour prendre le départ de la Rolex Fastnet Race à Cowes à la mi-août pour leur première confrontation officielle.

Veolia bientôt finalisé

Le deuxième trimaran MOD70, le Veolia Environnement de Roland Jourdain, a quitté le chantier CDK Technologies pour le chantier Ocean Développement à Lorient, où il recevra son accastillage. La mise à l’eau est prévu début juin.

© MOD S.A. - Yvan Zedda / Sea&Co / http://www.zedda.com

Foncia, le troisième trimaran est de son côté entré en phase d’assemblage pour une mise à l’eau prévue en août.