Plus de 1000 milles d’avance au large du Brésil pour Banque Populaire V

Loïck Peyron et son équipage poursuivent leur remontée de l’Atlantique Sud sur le maxi trimaran Banque Populaire V, ils naviguent actuellement au près à 300 milles au large des côtes brésiliennes dans des conditions estivales avec les alizés après avoir connu une averse de neige il y a quelques jours.

Depuis leur passage du Cap Horn, l’équipage n’a cessé de creuser son avance sur le temps du record de Groupama 3 de 2010, qui avait subi un  Atlantique Sud difficile, ce soir le trimaran bleu possède 1060 milles d’avance grâce à une route plein nord et une trace depuis le Cap Horn proche de l’orthodromie, la suite s’annonce relativement bien pour les marins avec un Pot au Noir peu actif comme l’explique  Marcel Van Triest, routeur à terre :  » Nous sommes satisfaits de ce qui a été fait et maintenant c’est du tout droit jusqu’à la pointe Nord-Est du Brésil. L’avance va encore s’accroître dans les prochaines heures et c’est plutôt bien, parce qu’ensuite, nous aurons plus de milles à faire que Groupama 3. Le Pot au Noir ne se présente pas trop méchamment. Il faudra faire avec ce que la nature va nous proposer, nous n’aurons pas le choix. Ensuite, il y aura a priori deux routes possibles, une directe et une qui fera faire un grand détour pour éviter l’anticyclone des Açores. Nous étudions ça de près « .

Le skipper s’est également montré confiant pour la suite de ce Trophée Jules Verne :  » Ca ne se passe pas mal ! Nous allons rallier l’Equateur dans un temps relativement bon et la suite s’annonce encore mieux. Théoriquement, aujourd’hui nous avons près d’un jour de mieux à l’Equateur que le meilleur partiel de tous les temps encore détenu par mon frère Bruno. En ce moment, le vent est irrégulier, ça y est, on est dans les alizés. C’est très variable. On a entre 14 et 20 nœuds. Il y a beaucoup de grains. C’est un petit alizé léger et ça devrait rester comme ça jusqu’à l’Equateur. D’ici peu, on devrait raser les côtes brésiliennes au niveau de Recife, mais il faudra faire attention de ne pas être trop près parce que ça tamponne. Ensuite, ce sera le Pot au Noir et puis les mêmes alizés, mais dans le Nord ceux-là, avec, on l’espère, un angle de vent plus confortable « .

© BPCE



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s