Extreme 40, un nouveau sacre pour Masirah

L’équipe de l’Oman Sail menée par Pete Cumming a de nouveau excellé sur le circuit Extreme 40 en remportant l’Extreme Sailing Series Asia.

© Mark Lloyd/Lloyd Images/OC Events

Comme en octobre lors de la dernière manche de l’iShares Cup, rien n’était joué pour Masirah qui ne comptait qu’un point d’avance sur deux poursuivants à égalité (The Wave Muscat, China Team),  les locaux cette finale qui se courrait à Oman ont su tirer leur épingle du jeu en s’adjugeant les deux premières places de l’étape et du classement du championnat, China Team, barré par le français Philippe Ligot se classait troisième devant BT, Red Bull (qui a joué de malchance lors de cette ultime étape en chavirant) et Rumbo Almeria.

© Mark Lloyd/Lloyd Images/OC Events

Les Extreme 40 seront de retour au printemps en Europe pour les Extreme Sailing Series Europe

Masirah remporte la première étape de l’Extreme Sailing Series Asia

Pete Cumming et ses hommes sur Masirah continuent leur moisson de victoires sur le catamaran monotype Extreme 40 en s’adjugeant la première étape du circuit asiatique, courue à Hong Kong.

©Guy Nowell/OC Events

Le bateau britannique BT termine à la seconde position devant China Team skippé par le français Thierry Barot, Shirley Robertson, habituée du circuit européen comme Pete Cumming et Nick Moloney (BT) termine 4ème à la barre de Rumbo Almeira. Suivent The Wave/Muscat et Team Red Bull.

la seconde étape aura lieu à Singapour du 11 au 15 décembre.

1er rendez vous pour l’Extreme Sailing Series Asia

La 1ère étape de l’Extreme Sailing Asia a eu lieu ce week end et jusqu’à mardi à Hong Kong. Six catamarans Extreme 40 sont en compétition sur ce nouveau circuit.

Gilles Chiorri/OC Events

C’est l’équipage de BT, présent également sur le circuit européen qui pointe en tête au classement provisoire devant Oman Sail Masirah, dont l’équipage est champion en titre de l’iShares Cup 2009, en 3ème place on retrouve un nouveau venu sur le circuit Extreme 40, l’équipage de Red Bull mené par Roman Hagara.

Nouvelle victoire française sur l’iShares Cup

C’est l’équipage de Gitana Extreme, emmené par Yann Guichard, qui remporte l’avant dernière étape de l’iShares Cup.

Les français trustent les premières places au terme de ces trois jours de régates sur le canal IJ Haven, un plan d’eau très particulier : 865m de long, 265m de large, entouré d’immeubles qui engendraient des effets de site assez marqués.

© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events
© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events

C’est tout d’abord Loick Peyron sur Renaissance qui s’est montré le meilleur lors des 8 manches de la première journée, suivi de près par Gitana Extreme et Groupama 40, les « locaux » d’Holmatro prenait une belle 4ème place provisoire. Cette première journée fut aussi marquée par la voie d’eau de Masirah suite à un refus de tribord de BT, le catamaran omani fut gruté immédiatement, l’équipe technique d’Oman Sail, après avoir aidé la veille l’équipe d’Ecover à remettre le bateau en état suite à un refus de tribord de Renaissance, était de nouveau mise à contribution pour une nuit de réparation.

Ian « Mucky » McCabe boatbuilder d’Oman Sail après sa seconde nuit blanche : « Il est 9h30, on n’a pas vraiment molli cette nuit. J’ai été aidé par Andy Dore de l’équipe BT, et nous avons bien travaillé. Nous sommes arrivés au point où on peut mettre la dernière « peau » sur le bateau, on pense devoir être de retour sur l’eau – là je me mets la pression ! – vers une heure pour revenir en course. C’était un très gros trou. Nous avons tenu notre planning la majeure partie de la nuit, nous avions des objectifs et on les a plus ou moins tous atteints, on doit avoir une heure de retard, pas grand-chose. C’est une grosse réparation, même si on la fait dans un atelier, alors s’en occuper de nuit sur un quai au milieu d’Amsterdam à 50 mètres des habitations… J’avais un couvre-feu hier soir, je ne pouvais pas utiliser la meuleuse ou les outils électriques entre 10 heures et 7 heures ce matin. C’est intéressant de faire ce genre d’opérations en pleine ville, à l’arrière du camion ! Les autres équipes m’ont offert leur aide, l’équipe de l’iShares Cup m’a apporté des cafés (…) Je suis sur le point de tomber, pour être franc, dès que le bateau sera remis à l’eau. Ça a été une cinquantaine d’heures intenses, je suis pressé d’aller dormir. »

© Yvan Zedda
© Yvan Zedda

Samedi, après une première régate ratée (arrivée hors temps), l’équipage de Gitana Extreme s’est remis sur les rails avec une victoire et deux 3ème places, Loick Peyron sur Renaissance rétrograde à la seconde place provisoire. Franck Cammas et son équipage sur Groupama 40 rétrogradait à la cinquième place après un départ volé sur la première régate de la journée, une pénalité et deux arrivées hors temps.

© Yvan Zedda
© Yvan Zedda

Dimanche, les hommes de Yann Guichard ont réussi à conserver la tête du classement, comme l’explique le skipper de Gitana Extreme :  » Dès la première manche du jour nous avons été dans le coup et nous avons vraiment très bien navigué malgré l’enjeu de ces dernières régates. Une fois encore la cohésion de notre équipage est l’une des clés de notre réussite. Nous sommes soudés dans les bons comme dans les mauvais moments, l’ambiance est top à bord et cela nous a notamment permis de nous accrocher et de revenir dans le match lors de la dernière course où tout se jouait… Cette régate finale était vraiment sous haute tension : on savait que Loïck ne devait pas mettre plus de deux bateaux entre nous et nous finissons juste derrière lui ! C’est le scénario idéal, nous sommes vraiment heureux de cette nouvelle victoire « 

L’ultime régate permis à Franck Cammas de monter sur le podium pour la deuxième fois de la saison grâce à une victoire qui comptait double, comme toutes les dernières manches des étapes de l’iShares Cup. Groupama 40 finissait à égalité de points avec Holmatro,4ème, mais comptait deux victoires de manches contrre une pour Holmatro. Les explications de Franck Cammas sur ce week end de régates :  » Avec Groupama 40, on a tout gagné lors de la dernière manche. Nos adversaires ont été moins bons ce qui nous a permis d’en passer deux et d’accéder au podium ce qui n’était pas gagné à l’issue de la régate précédente !  Le constat certain après ces trois jours à Amsterdam, c’est qu’avec Groupama 40, nous n’avons pas encore bien compris comment fonctionner dans le petit temps. Dans le vent faible, on est moins à l’aise. On ne parvient pas à suivre les autres. C’était ma première participation dans du petit temps sur un plan d’eau aussi étroit. Il faut que l’on progresse, c’est indéniable ! Dès que le vent revenait, ça allait mieux. D’ailleurs, vendredi, à la faveur de la brise, ce fut pour nous une bonne journée ! « 

Loick Peyron et ses hommes sur Renaissance conservaient leur seconde place, l’autre bateau du team Oman Sail, Masirah enregistre son plus mauvais résultat de la saison avec une cinquième place. iShares avec deux victoires de manches paye son maque de régularité et termine 6ème devant Luna, BT et Ecover.

Le classement del’étape d’Amsterdam (après 17 manches)
1/ Gitana Extrême- Groupe LCF Rothschild (Yann GUICHARD) – 136 points
2/ Oman Sail Renaissance (Loïck Peyron) –  132 points
3/ Groupama 40 (Franck Cammas) – 115 points
4/ Holmatro (Mitch Booth) – 115 points
5/ Oman Sail Masirah (Pete Cumming) – 111 points
6/ iShares (Shirley Robertson) – 91 points
7/ Luna (Erik Maris) – 81 points
8/ BT (Nick Moloney) – 81 points
9/ Ecover (Mike Golding) – 59 points

© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events
© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events

Au classement général, la contre performance de Masirah et la victoire permettent à Yann Guichard et son équipage de revenir à égalité de points avec Masirah, Renaissance conforte sa troisième place.

Classement provisoire du championnat (après cinq épreuves)
1/ Oman Sail Masirah – 43 points (4e, 1er, 1er, 1er, 5e)
2/ Gitana Extrême- Groupe LCF Rothschild – 43 points (1er, 4e, 2e, 4e, 1er)
3/Oman Sail Renaissance – 42 points (3e, 3e, 3e, 2e, 2e)
4/ Groupama 40 – 33 points (5e, 5e, 6e, 3e, 3e)
5/ BT – 23 points (6e, 6e, 4e, 8e, 8e)
6/ iShares – 22 points (9e, 7e, 5e, 6e, 6e)
7/ Holmatro – 20 points (8e, 8e, 8e, 7e, 4e)
8/ Luna – 20 points (7e, 9e, 7e, 5e, 7e)
9/ BMW Oracle – 18 points (2e, 2e, DNC, DNC, DNC, DNC, DNC)
10/ Ecover – 8 points (10e, 10e, 9e, 10e, 3e)

© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events
© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events

La dernière étape de l’iShares Cup 2009 aura lieu à Almeria du 10 au 12 octobre, le titre devrait se jouer entre les deux bateaux du team Oman Sail : Masirah et Renaissance et Gitana Extreme. La quatrième place semble acquise pour Groupama 40, la bataille pour les 5,6,7 et 8ème places sera aussi intéressante à suivre étant donné les faibles écarts entre BT, iShares, Holmatro et Luna.

Temps de demoiselle et atelier composite à Amsterdam

La configuration du plan d’eau d’Amsterdam, lieu des régates de l’avant dernière étape de l’iShares Cup, s’annonçait propice au contact. En effet les bateaux évoluaient dans une zone de 865m de long pour 265m de large sur le canal d’IJ Haven.

Ce plan d’eau insolite pour des multicoques de cette taille aura bien été le théâtre de nombreux contacts entre les catamarans Extreme 40, deux collisions ont fait plus de dégâts, celle d’Ecover abordé par Renaissance lors de la journée presse de jeudi, les équipes d’Oman Sail et d’Ecover ont cependant réussi à remettrele bateau à l’eau pour lé début de la compétition vendredi.

© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events

© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events

L’autre collision a eu lieu entre BT et Masirah, le leader du classement général, Pete Cumming et ses hommes eux aussi victimes d’un refus de tribord, ont réussi à ramener leur bateau au ponton avec une importante voie d’eau, le catamaran a été gruté immédiatement, l’équipe technique d’Oman Sail a de nouveau travaillé toute la nuit pour remettre le bateau à l’eau pour les premières manches de la journée de samedi.

© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events

© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events

Les conditions météos ont été très légères, moins de 10 noeuds sur l’ensemble du week end, l’organisation de course avait évoqué un changement du format de régates en cas de vent supérieur à 12 noeuds : une division de la flotte en trois groupes de trois bateaux se rencontrant successivement.

© Lloyd Images/ Oman Sail

© Lloyd Images/ Oman Sail

Final exceptionnel à Kiel

La dernière journée de l’étape allemande de l’iShares Cup a été époustoufflante, on imaginait Masirah à l’abri avec 18 points d’avance sur Gitana Extreme samedi, c’était sans compter sur le retour de l’autre bateau du team Oman Sail : Renaissance et une dernière manche à couper le souffle.

© Lloyd Images/ Oman Sail

© Lloyd Images/ Oman Sail

Cette dernière manche compte double et Masirah mené par Pete Cumming se présentait au départ de celle-ci avec 14 points d’avance sur Renaissance barré par Loick Peyron, il fallait donc que Masirah termine dans les 8 premiers pour s’assurer la victoire sur cette étape, mais l’équipage de Pete Cumming rate son départ et se retrouve arrêté sur la ligne alors que Renaissance prend les commandes de cette ultime régate et arrache la victoire, les deux bateaux du team Oman finissent donc à égalité, mais la victoire revient à Masirah qui a remporté 6 victoires de manches contre 5 pour Renaissance.

Pete Cumming et ses hommes décrochent donc une troisième victoire consécutive sur les quatre événements courus jusqu’ici.

La lutte pour la troisième place sur le podium était aussi acharnée entre les deux équipages français des teams Groupama et Gitana, Yann Guichard et son équipage sur Gitana Extreme avaient mal commencé cette dernière journée de régates avec des places de 8, 9 et 9ème (départ volé puis refus de tribord sur les deux manches suivantes entrainant une pénalité), ils parvenaient à inverser la tendance sur les 3 dernières manches avec des places de 2nd, 3ème, et 2nd sur l’ultime régate mais ces résultats n’étaient pas suffisants pour revenir sur l’équipage de Groupama 40 mené par Franck Cammas, qui s’est montré plus régulier tout au long de cette étape.

© Lloyd Images/ Oman Sail

© Lloyd Images/ Oman Sail

Ces deux équipages ont pointé un problème qui semble récurrent sur l’événement, à savoir des erreurs d’arbitrage du fait du nombre trop faible d’arbitres sur l’eau, comme l’explique Yann Guichard : «  Les juges ne sont pas à la hauteur des évènements et je suis très déçu. Ici, nous avons trois grosses fautes commises qui ne sont pas sanctionnées et qui nous coûtent de précieux points au classement final. Mais nous ne sommes pas le seul équipage dans ce cas. Depuis le grand prix de Hyères, nous pointions du doigt le peu de juges sur l’eau … »

A noter également la belle performance de l’autre équipage français sur Luna avec une 5ème place, leur meilleur résultat depuis le début de la saison.

© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events

© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events

Toujours plus en retrait par rapport à la concurrence iShares et Holmatro terminent 6ème et 7ème, BT réalise une contre performance sur cette étape avec une 8ème place, les locaux du team Wirsol se classent 9ème, devant Mike Golding qui n’a pas pu régater samedi suite à un chavirage.

Classement de l’étape de Kiel (après 19 manches)
1/ Oman Sail Masirah (Pete Cumming) – 149 points
2/ Oman Sail Renaissance (Loïck Peyron) – 149 points
3/Groupama 40 (Franck Cammas) – 134 points
4/ Gitana Extrême – Groupe LCF Rotschild (Yann Guichard) -129points
5/ Luna (Erik Maris) – 114 points
6/ iShares (Shirley Robertson) – 104 points
7/ Holmatro (Mitch Booth) – 95 points
8/ BT (Nick Moloney) – 95 points
9/ Wirsol Team German (Roland Gäbler) – 88 points
10/ Ecover (Mike Golding) – 16 points
Au classement général, peu de changements, Masirah conserve la tête avec 4 points d’avance sur Gitana Extrême qui est désormais à égalité avec Renaissance (33 points), on retrouve Groupama 40 en 4ème position avec 25 points puis BT à la 6ème place, suivent BMW Oracle qui ne sera pas présent sur les deux événements restants, iShares, Luna, Holmatro et Ecover qui ferme la marche.

Prochain rendez-vous à Amsterdam du 25 au 27 septembre.

Carolijn Brouwer remplacée par Mitch Booth à la barre d’Holmatro

La quatrième étape de l’iShares Cup se déroulera à Kiel le week end prochain, quelques changements notables pour différentes équipes, Carolijn Brouwer, qui skippait Holmatro est débarquée et remplacée par Mitch Booth, co fondateur de la classe et barreur de BT pour les étapes française et anglaise suite à la blessure de Darren Bundock qui reprend la barre du catamaran anglais BT.

Photo : Baptiste Morel

Photo : Baptiste Morel

BMW Oracle qui se concentre désormais sur sa préparation à l’America’s Cup ne sera pas présent à Kiel, et probablement pour le reste de la saison.

Photo : Baptiste Morel

Photo : Baptiste Morel

Un équipage allemand sponsorisé par Wirsol et la ville de Kiel rejoint le circuit, seulement pour cette étape allemande semble-t-il, le catamaran sera barré par Tino Mittelmeier.

Nouvelle victoire pour Masirah à Cowes

Pete Cumming et son équipage, sur Masirah, s’imposent de nouveau à Cowes. Comme lors de l’étape française de Hyères, l’équipage de l’Oman Sail a mené au classement dès le premier jour de régates et n’a cessé de creuser l’écart sur ses poursuivants au fil des jours.

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

On retrouve  l’équipage du Gitana Team à la seconde position devant Renaissance barré par Loick Peyron, ces positions ont été acquises lors de la dernière régate qui compte double, Yann Guichard et ses hommes parvenaient à remporter cette ultime régate et par conséquent à ravir la seconde place au général de l’étape à Renaissance qui terminait 4ème.

Les deux autres équipages français malgré quelques belles régates : 2 victoires pour Groupama 40 skippé par Gildas Philippe et 1 victoire de manche pour Luna, n’auront pas brillé sur cette étape, en se classant respectivement 6 et 7ème.

Les deux équipages anglais, BT et iShares réalisent leurs meilleurs performances depuis le début de la saison avec des places de 4 et 5ème, Holmatro et Ecover ferment la marche en 8 et 9ème position.

Au classement général provisoire, le grand perdant est BMW Oracle, absent sur cette étape qui perd 3 places, Masirah prend la tête du classement devant Gitana Extreme et Renaissance

1/ Oman Sail Masirah 27 points
2/ Gitana Extreme 26 points
3/ Oman Sail renaissance 24 points
4/ BMW ORACLE Racing 18 points
5/ BT 17 points
6/ Groupama 17 points
7/ iShares 12 points
8/ LUNA 10 points
9/ Holmatro 9 points
10/ Ecover 4 points

Conférence de Presse de lancement de l’iShares Cup 2009

L’iShares Cup 2009 a été lancée officellement le 5 mai  au Parc Nautique de l’Ile Monsieur à Sèvres.

Tous les skippers engagés sur le circuit étaient présents, à l’exception de James Spithill, le barreur de BMW Oracle qui était représenté par une autre légende de l’America’s Cup, John Kostecki, qui officiera à la tactique sur l’Extreme 40 américain.

La conférence de presse a été l’occasion pour les différents intervenants : Rick Andrews (directeur Marketing de iShares Europe), Jean-Pierre Champion (Président de la FFV), Gilles Chiorri (Directeur d’OC Events, organisateur du circuit) de rappeler l’objectif principal du circuit : amener la voile au grand public tout en conservant un haut niveau sportif.

Cet objectif semble rempli pour cette troisième saison avec l’arrivée de trois spécialistes français du multicoque océanique : Franck Cammas sur Groupama 40, Yann Guichard sur Gitana Extreme et Loick Peyron qui skippera l’un des catamarans du team Omani, on retrouvera aussi les américains de BMW Oracle, challenger pour la prochaine America’s Cup et des équipages expérimentés sur Extreme 40 : Caroline Brouwer (Holmatro), Shirley Robertson (iShares), Nick Moloney (BT), Pete Cumming (Masirah), auquels s’ajoutent Erik Maris qui s’engage sur le circuit après des titres en Farr 40 et Mumm 30 sur Luna, et la surprise de la saison Mike Golding qui intègre le circuit après son démâtage sur le Vendée Globe toujours aux cotés de son fidèle partenaire Ecover.

Le palmarès des 40 marins engagés (4 par bateau) est plus que fourni avec 50 titres de champion du monde, 12 titres de champion d’Europe, 27 participations à l’America’s Cup, 11 détenteurs de records, 17 tours du monde, 6 médailles olympiques et 14 participations aux JO.

Comme l’a rappelé Gilles Chiorri, ce niveau sportif sera aussi assuré par l’organisation avec des jaugeurs qui vérifieront le respect de la stricte monotypie, des empires sur l’eau pour un arbitrage en direct des situations litigieuses, et une direction de course incluant des membres de celle des JO de 2012 à Londres.

En ce qui concerne l’objectif principal à savoir offrir une compétition sportive au public, l’organisation va poursuivre ses efforts en communiquant autour des événements, principalement pour les nouvelles étapes (Venise, Almeria) et pour Hyères qui n’avait pas été un franc succès, alors que les étapes phares sont évidemment reconduites : Kiel (80000 spectateurs), Amsterdam et Cowes.

Le choix de ces villes étapes a été un gros travail pour OC Events qui a sélectionné des sites offrant une tribune naturelle pour le public. Les manches de l’iShares Cup seront retransmises sur écrans géants avec commentaires, avec une lecture directe pour le grand public non initié grâce à l’arbitrage sur l’eau avec un concept simple : le premier à passer la ligne gagne la manche, de plus les parcours sont mouillés pour une vision optimale depuis le  rivage avec une adaptation au lieu de course (le départ ne se fait pas forcément au près et l’arrivée au portant…).

Le format de course a aussi été étudié pour rester accessible aux novices avec des courses de 15 à 20 minutes, ce format est aussi adapté à une diffusion TV, et le côté spectaculaire (régates au contact, collisions,chavirages) permet d’intéresser un public non spécialiste de la voile).

Cette troisième saison de l’iShares Cup s’annonce donc prometteuse et elle commencera dès la semaine prochaine à Venise.