Les Extreme Sailing Series feront étape à Sète

La saison européenne du circuit Extreme 40 (ex iShares Cup) débutera à Sète du 27 au 30 mai 2010.

Les régates se dérouleront à la sortie du port, à  proximité du centre ville.Trois équipes françaises sont attendues sur le circuit, Groupama et Gitana et très probablement Luna, ses équipes étaient concurrentes lors de la saison 2009.

Les deux dernières étapes du circuit se dérouleront à Trapani(Italie) du 23 au 26 septembre et à Almeria (Espagne) du 9 au 12 octobre, les étapes anglaises (probablement Cowes) et allemande seront dévoilées prochainement.

Masirah remporte l’étape d’Alicante et l’iShares Cup 2009

Une fois de plus tout se sera joué sur les ultimes régates de l’étape pour connaitre le vainqueur. Masirah skippé par Pete Cumming s’impose une fois de plus avec 3 petits points d’avance sur Gitana Extrême- Groupe LCF Rothschild dont l’équipage se sera battu jusqu’au bout pour tenter de ravir la victoire d’étape et le championnat aux hommes de l’Oman Sail.

© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events

© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events

Malgré une victoire lors de la dernière manche, Yann Guichard et ses hommes n’accèdent qu’à la seconde marche du podium de cette étape et du championnat.

Les deux autres équipages français ont aussi fait forte impression sur cette étape ibérique avec une 3ème place pour Franck Cammas et ses hommes sur Groupama 40 et une 4ème place pour Luna, skippé par Jean Christophe Mourniac, ce qui constitue le meilleur résultat de la saison pour l’équipage d’Erik Maris.

© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events

© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events

Loick Peyron, barreur du second bateau de l’Oman Sail, Renaissance a manqué de régularité sur cette étape et ne finit que cinquième, néanmoins Loick Peyron et ses hommes terminent 3ème de l’iShares Cup grâce à leur belle régularité sur l’ensemble de la saison (5 podiums sur 6).

Loïck Peyron : « C’est une belle journée pour l’équipe, en ce qui nous concerne on a un peu moins bien travaillé ! Nous avons manqué de régularité, ce qui n’est pas le cas de ceux qui sont devant nous et c’est normal, tout n’est que justice ! Masirah a fait un excellent boulot, et lorsque je les ai rencontrés et que j’ai eu la chance de m’entraîner contre eux j’ai bien vu qu’ils avaient une certaine avance et beaucoup de talent. Je veux féliciter toute l’équipe car les choses ont bien fonctionné, l’esprit est très bon… et on est sur le podium, ça aurait pu être pire ! En tous cas le circuit est très intéressant, on s’emporte parfois un peu sur des décisions tactiques et il faut accepter l’inacceptable quand ça ne marche pas du tout, c’est le jeu ! Ceux qui sont devant nous ont été excellents, je salue leur performance et je suis ravi pour Masirah. »

Au classement général, le Team Oman Sail place donc ses deux bateaux aux 1ère et 3ème place, un succès pour Masirah qui courait l’iShares Cup pour la seconde année consécutive (4ème en 2008) avec un équipage inchangé.

© Lloyd Images/ Oman Sail

© Lloyd Images/ Oman Sail

Yann Guichard, malgré une déception compréhensible est très satisfait de son équipage et une seconde place lors de la première année de participation laisse augurer de beaux résultats l’année prochaine…

Yann Guichard :  « On est contents, bien que forcément un peu déçus du résultat final, mais on s’est fait battre à la régulière par des gars plus forts que nous cette saison. On a rien à regretter, je crois qu’aujourd’hui on a tout donné, on a fait une belle journée complète à part une manche avec un petit départ prématuré qui nous coûte peut-être la victoire finale, mais c’est le jeu. Le fort de notre équipe, c’est de ne jamais baisser les bras et je voudrais donner un grand coup de chapeau à tout l’équipage (…) Il y avait un super niveau, et j’espère que l’année prochaine on sera là pour gravir une petite marche de plus sur le podium ! »

Classement du Grand Prix d’Almeria (après 16 manches)
1/ Oman Sail Masirah (Pete Cumming) – 132 points
2/ Gitana Extrême- Groupe LCF Rothschild (Yann Guichard) – 129 points
3/ Groupama 40 (Franck Cammas) – 112 points
4/ Oman Sail Renaissance – (Loïck Peyron)  96 points
5/ Luna (Erik Maris) – 96 points
6/ iShares (Shirley Robertson) – 83 points
7/ Holmatro (Mitch Booth) – 82 points
8/ BT (Nick Moloney) – 79 points
9/ Rumbo Almeria (Fernando Echavarri) – 73 points
10/ Ecover (Mike Golding) – 49 points

Classement du championnat 2009 après six épreuves
1/ Oman Sail Masirah – 53 points (4e, 1er, 1er, 1er, 5e, 1er)
2/ Gitana Extrême- Groupe LCF Rothschild – 52 points (1er, 4e, 2e, 4e, 1er, 2e)
3/Oman Sail Renaissance – 49 points (3e, 3e, 3e, 2e, 2e, 4e)
4/ Groupama 40 – 41 points (5e, 5e, 6e, 3e, 3e, 3e)
5/ iShares – 27 points (9e, 7e, 5e, 6e, 6e, 6e)
6/ BT – 26 points (6e, 6e, 4e, 8e, 8e, 8e)
7/ Luna – 26 points (7e, 9e, 7e, 5e, 7e, 5e)
8/ Holmatro – 24 points (8e, 8e, 8e, 7e, 4e, 7e)
9/ Ecover – 9 points (10e, 10e, 9e, 10e, 9e, 10e)

Nouvelle victoire française sur l’iShares Cup

C’est l’équipage de Gitana Extreme, emmené par Yann Guichard, qui remporte l’avant dernière étape de l’iShares Cup.

Les français trustent les premières places au terme de ces trois jours de régates sur le canal IJ Haven, un plan d’eau très particulier : 865m de long, 265m de large, entouré d’immeubles qui engendraient des effets de site assez marqués.

© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events
© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events

C’est tout d’abord Loick Peyron sur Renaissance qui s’est montré le meilleur lors des 8 manches de la première journée, suivi de près par Gitana Extreme et Groupama 40, les « locaux » d’Holmatro prenait une belle 4ème place provisoire. Cette première journée fut aussi marquée par la voie d’eau de Masirah suite à un refus de tribord de BT, le catamaran omani fut gruté immédiatement, l’équipe technique d’Oman Sail, après avoir aidé la veille l’équipe d’Ecover à remettre le bateau en état suite à un refus de tribord de Renaissance, était de nouveau mise à contribution pour une nuit de réparation.

Ian « Mucky » McCabe boatbuilder d’Oman Sail après sa seconde nuit blanche : « Il est 9h30, on n’a pas vraiment molli cette nuit. J’ai été aidé par Andy Dore de l’équipe BT, et nous avons bien travaillé. Nous sommes arrivés au point où on peut mettre la dernière « peau » sur le bateau, on pense devoir être de retour sur l’eau – là je me mets la pression ! – vers une heure pour revenir en course. C’était un très gros trou. Nous avons tenu notre planning la majeure partie de la nuit, nous avions des objectifs et on les a plus ou moins tous atteints, on doit avoir une heure de retard, pas grand-chose. C’est une grosse réparation, même si on la fait dans un atelier, alors s’en occuper de nuit sur un quai au milieu d’Amsterdam à 50 mètres des habitations… J’avais un couvre-feu hier soir, je ne pouvais pas utiliser la meuleuse ou les outils électriques entre 10 heures et 7 heures ce matin. C’est intéressant de faire ce genre d’opérations en pleine ville, à l’arrière du camion ! Les autres équipes m’ont offert leur aide, l’équipe de l’iShares Cup m’a apporté des cafés (…) Je suis sur le point de tomber, pour être franc, dès que le bateau sera remis à l’eau. Ça a été une cinquantaine d’heures intenses, je suis pressé d’aller dormir. »

© Yvan Zedda
© Yvan Zedda

Samedi, après une première régate ratée (arrivée hors temps), l’équipage de Gitana Extreme s’est remis sur les rails avec une victoire et deux 3ème places, Loick Peyron sur Renaissance rétrograde à la seconde place provisoire. Franck Cammas et son équipage sur Groupama 40 rétrogradait à la cinquième place après un départ volé sur la première régate de la journée, une pénalité et deux arrivées hors temps.

© Yvan Zedda
© Yvan Zedda

Dimanche, les hommes de Yann Guichard ont réussi à conserver la tête du classement, comme l’explique le skipper de Gitana Extreme :  » Dès la première manche du jour nous avons été dans le coup et nous avons vraiment très bien navigué malgré l’enjeu de ces dernières régates. Une fois encore la cohésion de notre équipage est l’une des clés de notre réussite. Nous sommes soudés dans les bons comme dans les mauvais moments, l’ambiance est top à bord et cela nous a notamment permis de nous accrocher et de revenir dans le match lors de la dernière course où tout se jouait… Cette régate finale était vraiment sous haute tension : on savait que Loïck ne devait pas mettre plus de deux bateaux entre nous et nous finissons juste derrière lui ! C’est le scénario idéal, nous sommes vraiment heureux de cette nouvelle victoire « 

L’ultime régate permis à Franck Cammas de monter sur le podium pour la deuxième fois de la saison grâce à une victoire qui comptait double, comme toutes les dernières manches des étapes de l’iShares Cup. Groupama 40 finissait à égalité de points avec Holmatro,4ème, mais comptait deux victoires de manches contrre une pour Holmatro. Les explications de Franck Cammas sur ce week end de régates :  » Avec Groupama 40, on a tout gagné lors de la dernière manche. Nos adversaires ont été moins bons ce qui nous a permis d’en passer deux et d’accéder au podium ce qui n’était pas gagné à l’issue de la régate précédente !  Le constat certain après ces trois jours à Amsterdam, c’est qu’avec Groupama 40, nous n’avons pas encore bien compris comment fonctionner dans le petit temps. Dans le vent faible, on est moins à l’aise. On ne parvient pas à suivre les autres. C’était ma première participation dans du petit temps sur un plan d’eau aussi étroit. Il faut que l’on progresse, c’est indéniable ! Dès que le vent revenait, ça allait mieux. D’ailleurs, vendredi, à la faveur de la brise, ce fut pour nous une bonne journée ! « 

Loick Peyron et ses hommes sur Renaissance conservaient leur seconde place, l’autre bateau du team Oman Sail, Masirah enregistre son plus mauvais résultat de la saison avec une cinquième place. iShares avec deux victoires de manches paye son maque de régularité et termine 6ème devant Luna, BT et Ecover.

Le classement del’étape d’Amsterdam (après 17 manches)
1/ Gitana Extrême- Groupe LCF Rothschild (Yann GUICHARD) – 136 points
2/ Oman Sail Renaissance (Loïck Peyron) –  132 points
3/ Groupama 40 (Franck Cammas) – 115 points
4/ Holmatro (Mitch Booth) – 115 points
5/ Oman Sail Masirah (Pete Cumming) – 111 points
6/ iShares (Shirley Robertson) – 91 points
7/ Luna (Erik Maris) – 81 points
8/ BT (Nick Moloney) – 81 points
9/ Ecover (Mike Golding) – 59 points

© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events
© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events

Au classement général, la contre performance de Masirah et la victoire permettent à Yann Guichard et son équipage de revenir à égalité de points avec Masirah, Renaissance conforte sa troisième place.

Classement provisoire du championnat (après cinq épreuves)
1/ Oman Sail Masirah – 43 points (4e, 1er, 1er, 1er, 5e)
2/ Gitana Extrême- Groupe LCF Rothschild – 43 points (1er, 4e, 2e, 4e, 1er)
3/Oman Sail Renaissance – 42 points (3e, 3e, 3e, 2e, 2e)
4/ Groupama 40 – 33 points (5e, 5e, 6e, 3e, 3e)
5/ BT – 23 points (6e, 6e, 4e, 8e, 8e)
6/ iShares – 22 points (9e, 7e, 5e, 6e, 6e)
7/ Holmatro – 20 points (8e, 8e, 8e, 7e, 4e)
8/ Luna – 20 points (7e, 9e, 7e, 5e, 7e)
9/ BMW Oracle – 18 points (2e, 2e, DNC, DNC, DNC, DNC, DNC)
10/ Ecover – 8 points (10e, 10e, 9e, 10e, 3e)

© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events
© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events

La dernière étape de l’iShares Cup 2009 aura lieu à Almeria du 10 au 12 octobre, le titre devrait se jouer entre les deux bateaux du team Oman Sail : Masirah et Renaissance et Gitana Extreme. La quatrième place semble acquise pour Groupama 40, la bataille pour les 5,6,7 et 8ème places sera aussi intéressante à suivre étant donné les faibles écarts entre BT, iShares, Holmatro et Luna.

Final exceptionnel à Kiel

La dernière journée de l’étape allemande de l’iShares Cup a été époustoufflante, on imaginait Masirah à l’abri avec 18 points d’avance sur Gitana Extreme samedi, c’était sans compter sur le retour de l’autre bateau du team Oman Sail : Renaissance et une dernière manche à couper le souffle.

© Lloyd Images/ Oman Sail

© Lloyd Images/ Oman Sail

Cette dernière manche compte double et Masirah mené par Pete Cumming se présentait au départ de celle-ci avec 14 points d’avance sur Renaissance barré par Loick Peyron, il fallait donc que Masirah termine dans les 8 premiers pour s’assurer la victoire sur cette étape, mais l’équipage de Pete Cumming rate son départ et se retrouve arrêté sur la ligne alors que Renaissance prend les commandes de cette ultime régate et arrache la victoire, les deux bateaux du team Oman finissent donc à égalité, mais la victoire revient à Masirah qui a remporté 6 victoires de manches contre 5 pour Renaissance.

Pete Cumming et ses hommes décrochent donc une troisième victoire consécutive sur les quatre événements courus jusqu’ici.

La lutte pour la troisième place sur le podium était aussi acharnée entre les deux équipages français des teams Groupama et Gitana, Yann Guichard et son équipage sur Gitana Extreme avaient mal commencé cette dernière journée de régates avec des places de 8, 9 et 9ème (départ volé puis refus de tribord sur les deux manches suivantes entrainant une pénalité), ils parvenaient à inverser la tendance sur les 3 dernières manches avec des places de 2nd, 3ème, et 2nd sur l’ultime régate mais ces résultats n’étaient pas suffisants pour revenir sur l’équipage de Groupama 40 mené par Franck Cammas, qui s’est montré plus régulier tout au long de cette étape.

© Lloyd Images/ Oman Sail

© Lloyd Images/ Oman Sail

Ces deux équipages ont pointé un problème qui semble récurrent sur l’événement, à savoir des erreurs d’arbitrage du fait du nombre trop faible d’arbitres sur l’eau, comme l’explique Yann Guichard : «  Les juges ne sont pas à la hauteur des évènements et je suis très déçu. Ici, nous avons trois grosses fautes commises qui ne sont pas sanctionnées et qui nous coûtent de précieux points au classement final. Mais nous ne sommes pas le seul équipage dans ce cas. Depuis le grand prix de Hyères, nous pointions du doigt le peu de juges sur l’eau … »

A noter également la belle performance de l’autre équipage français sur Luna avec une 5ème place, leur meilleur résultat depuis le début de la saison.

© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events

© Th.Martinez/Sea&Co/OC Events

Toujours plus en retrait par rapport à la concurrence iShares et Holmatro terminent 6ème et 7ème, BT réalise une contre performance sur cette étape avec une 8ème place, les locaux du team Wirsol se classent 9ème, devant Mike Golding qui n’a pas pu régater samedi suite à un chavirage.

Classement de l’étape de Kiel (après 19 manches)
1/ Oman Sail Masirah (Pete Cumming) – 149 points
2/ Oman Sail Renaissance (Loïck Peyron) – 149 points
3/Groupama 40 (Franck Cammas) – 134 points
4/ Gitana Extrême – Groupe LCF Rotschild (Yann Guichard) -129points
5/ Luna (Erik Maris) – 114 points
6/ iShares (Shirley Robertson) – 104 points
7/ Holmatro (Mitch Booth) – 95 points
8/ BT (Nick Moloney) – 95 points
9/ Wirsol Team German (Roland Gäbler) – 88 points
10/ Ecover (Mike Golding) – 16 points
Au classement général, peu de changements, Masirah conserve la tête avec 4 points d’avance sur Gitana Extrême qui est désormais à égalité avec Renaissance (33 points), on retrouve Groupama 40 en 4ème position avec 25 points puis BT à la 6ème place, suivent BMW Oracle qui ne sera pas présent sur les deux événements restants, iShares, Luna, Holmatro et Ecover qui ferme la marche.

Prochain rendez-vous à Amsterdam du 25 au 27 septembre.

Orage et chavirage pour Ecover

La journée d’hier a été animée sur le plan d’eau de Kiel pour la première journée de la quatrième étape de l’iShares Cup.

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

Le vent d’une dizaine de noeuds est progressivement monté au cours de l’après midi après le passage de fronts orageux, c’est au moment du passage de l’un de ces fronts que Mike Golding et son équipage se sont fait surprendre et ont chaviré comme l’explique le skipper Mike Golding : « Ça s’est passé juste entre deux manches, nous venions de mettre un de nos invités à bord et nous nous dirigions vers la ligne de départ, lorsqu’une soudaine rafale a traversé la flotte. Les deux étraves de l’Extrême 40 ont plongé dans l’eau et nous avons chaviré très très rapidement.
Nous étions tous à l’eau… et les membres de l’équipage pourtant expérimentés ont été stupéfait par la vitesse à laquelle le bateau s’est retourné.
Une fois revenu à la surface, nous nous sommes aperçus que Bruno avait une sérieuse blessure à la tête et était un peu sonné. »

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

Le mât d’Ecover n’a pas résisté au choc de ce chavirage, et les réparations à effectuer sur la catamaran obligeront l’équipage à rester à terre aujourd’hui.

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

Côté courses, Mitch Booth qui assure désormais le rôle de barreur sur Holmatro s’est adjugé une victoire sur la première manche, avant de rapidement céder la place de leader provisoire au fil des régates, les équipages français se sont montrés particulièrement incisifs avec une victoire de manche et deux secondes places pour Franck Cammas et son équipage sur Groupama40, l’équipage de Gitana Extreme alterne le bon (3 places sur le podium) et le moins bon (une place de 9ème), quant à Luna, l’équipage est capable de réaliser de belles manches (2nd et 3ème) mais manque de régularité pour bien figurer au général.

Les autres équipages du haut de classement ont été comme d’habitude ceux de l’Oman Sail : Masirah mené par pete Cumming finit 6 des 7 manches du jour sur le podium, alors que Renaissance paye sa collision avec les locaux du Team Wirsol par une disqualification sur la dernière manche du jour.

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

Le classement provisoire après cette première journée de régates est :

1.Masirah 2. Groupama 3.Renaissance 4.Gitana 5.BT 6. iShares 7.Luna 8.Homatr 9.Wirsol 10. Ecover

Nouvelle victoire pour Masirah à Cowes

Pete Cumming et son équipage, sur Masirah, s’imposent de nouveau à Cowes. Comme lors de l’étape française de Hyères, l’équipage de l’Oman Sail a mené au classement dès le premier jour de régates et n’a cessé de creuser l’écart sur ses poursuivants au fil des jours.

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

On retrouve  l’équipage du Gitana Team à la seconde position devant Renaissance barré par Loick Peyron, ces positions ont été acquises lors de la dernière régate qui compte double, Yann Guichard et ses hommes parvenaient à remporter cette ultime régate et par conséquent à ravir la seconde place au général de l’étape à Renaissance qui terminait 4ème.

Les deux autres équipages français malgré quelques belles régates : 2 victoires pour Groupama 40 skippé par Gildas Philippe et 1 victoire de manche pour Luna, n’auront pas brillé sur cette étape, en se classant respectivement 6 et 7ème.

Les deux équipages anglais, BT et iShares réalisent leurs meilleurs performances depuis le début de la saison avec des places de 4 et 5ème, Holmatro et Ecover ferment la marche en 8 et 9ème position.

Au classement général provisoire, le grand perdant est BMW Oracle, absent sur cette étape qui perd 3 places, Masirah prend la tête du classement devant Gitana Extreme et Renaissance

1/ Oman Sail Masirah 27 points
2/ Gitana Extreme 26 points
3/ Oman Sail renaissance 24 points
4/ BMW ORACLE Racing 18 points
5/ BT 17 points
6/ Groupama 17 points
7/ iShares 12 points
8/ LUNA 10 points
9/ Holmatro 9 points
10/ Ecover 4 points

Masirah domine les débats

Pete Cumming sur Masirah a réaffirmé sa domination lors de la première journée de l’iShares Cup de Cowes en gagnant 5 des 6 régates courues dans un vent d’une douzaine de noeuds et sous la pluie, Shirley Robertson qui avait remporté une victoire sur la première étape l’an dernier, profitait de sa connaissance du plan d’eau pour placer iShares à la deuxième place provisoire devant Gitana Extreme et Renaissance.

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

La seconde journée a été très animée sur le plan d’eau, avec un vent plus fort que la veille : 18 à 22 noeuds, tout d’abord du fait de l’abordage d’iShares par un semi rigide spectateur, qui contraint l’équipage a abandonné pour le journée. Holmatro qui avait dématé lors des entrainements a aussi connu son lot de mauvaises surprises avec la casse de la drisse de grand voile les obligeant à renoncer à deux manches puis un problème de solent qui les contraint de nouveau à l’abandon pour la dernière manche de la journée.

L’équipage de Masirah dominait de nouveau cette deuxième après midi de régates avec 4 manches gagnées sur 6 courues, celui de Gitana Extreme profitait de l’abandon d’iShares pour conforter sa deuxième place avec 2 points d’avance sur Renaissance, le second bateau du Team Oman, barré par Loick Peyron.

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

Les impressions de Yann Guichard, barreur de Gitana Extreme : « Malgré des départs encore un peu hésitants, nous réalisons une belle journée de régates grâce au très bon travail d’équipe du bord. Avec le courant et le clapot que nous rencontrons, les virements et par conséquent les relances consécutives peuvent s’avérer très pénalisants. Mais je crois que nous sommes l’un des équipages qui nous sortons le mieux de ces situations et cela nous aide beaucoup. Demain, il nous faudra être plus incisif sur les départs. Car c’est évident cela nous manque depuis le début … »

L’équipage de Luna barré par Jean Christophe Mourniac pour cette étape anglaise semble plus à l’aise dans ces conditions musclées avec quelques places sur le podium des manches, l’équipage d’Ecover continue son apprentissage sur ce support et ne semble pas en mesure d’inquiéter les autres concurrents.

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents

© Th.Martinez/Sea&Co/OCEvents