Le record SNSM annulé

Suite à un mouvement de grève des officiers du port de Saint Nazaire, les organisateurs sont contraints d’annuler la course, ils avaient dans un premier temps espérer reporter le départ à demain matin, mais les négociations ont échoué comme l’explique Damien Grimont, l’inventeur et organisateur du record SNSM :

« Nous souhaitons revenir vers vous pour vous préciser l’enchaînement des décisions qui ont été prises cet après midi dans l’urgence, suite au blocage de l’écluse par les officiers de port, et à l’échec des négociations menées par la SNSM, Mich Desj, parrain du Record depuis l’origine et notre équipe.

Les partenaires du record SNSM et la SNSM ont en conséquence estimé que le blocage du port par des marins professionnels était une entrave inadmissible à la solidarité légendaire des gens de Mer.
Profondément affectés par cette décision, les bénévoles de la SNSM, qui sauvent plus de 600 vies par an au péril de la leur, ont estimé que l’esprit général de la manifestation n’était donc plus respecté.
D’un commun accord, les partenaires publics et la SNSM ont donc décidé l’annulation de la manifestation sportive liée à l’événement Record SNSM.

Par voie de conséquence, notre souhait initial d’organiser des parcours de remplacement est devenu juridiquement et administrativement impossible car il aurait fallu pour cela créer une nouvelle manifestation sportive.

Vous comprendrez que cette décision a été très dure à prendre et que notre déception est à la hauteur de la vôtre.
Les raisons de cette annulation ont pour but de tenter d’obtenir définitivement des garanties permettant d’assurer le bon déroulement des futures manifestations nautiques de Saint-Nazaire, et en particulier celles défendant des valeurs immuables de solidarité comme celles du Record SNSM. »

La réaction de Jacques Auxiette, Président du Conseil Général des Pays de la Loire, qui est partenaire du record :

« La course du Record SNS a été annulée suite à la décision d’Officiers du Port de St Nazaire de ne pas donner suite à un accord, pourtant intervenu avec les organisateurs, alors qu’un conflit social agite le Port depuis plusieurs jours.
Le droit de grève et le droit syndical ne sont pas en cause, mais prendre pour cible le record SNSM est incompréhensible et inacceptable. La SNSM est sans aucun doute l’organisation la plus populaire du monde de la mer. Cette course contribue à son financement et à sa notoriété. Quelles que soient les revendications, s’attaquer ainsi à un symbole de la solidarité des gens de mer est consternant. »

Trois skippers des trimarans MOD 70, Michel Desjoyeaux (Foncia), Sidney Gavignet (Musandam-Oman Sail) et Sébastien Josse (Groupe Edmond de Rothschild) ont décidé, malgré cette annulation d’effectuer une partie du parcours en prenant un départ commun, demain à 8h30, pour soutenir la SNSM. Les trois équipages mettront le cap vers Sainte-Marine avant de rallier leur port d’attache respectif. Sébastien Josse sur Spindrift Racing n’a pas confirmé sa participation à cette boucle, Thomas Coville qui espérait reprendre la barre de son maxi trimaran Sodeb’O entre deux étapes de la Volvo Ocean Race devra attendre pour prendre la mesure des modifications apportées à son bateau.

Michel Desjoyeaux, parrain du record SNSM, skipper du MOD 70 Foncia : « Nous sommes dans un pays démocratique où le droit de vote existe, il faut bien sûr le respecter. La décision d’annuler cette édition du Record qui porte le nom de la SNSM est cohérente, on ne brade pas l’image de la SNSM. Pour perpétuer la dynamique en faveur des sauveteurs bénévoles et du message de prévention, on vient de se mettre d’accord avec les skippers des trois MOD 70 présents ici pour symboliquement partir de Saint-Nazaire demain, et aller virer la bouée de Sainte-Marine. »

Sidney Gavignet, skipper du MOD Musandam – Oman Sail : « On n’a pas à rouspéter, c’est comme ça. On est bien sûr déçu pour les organisateurs, le public et la SNSM. Pour la beauté du geste, on fera donc notre petite course à trois au départ de Saint-Nazaire pour aller saluer Sainte-Marine. C’est notre façon de marquer, dans ce contexte, notre total soutien à la SNSM. »

Thomas Coville, skipper du maxi multicoque Sodebo : « Même si le droit de grève existe, la prise d’otages quelque soit, c’est quelque chose qui m’échappe. On est tous solidaires et d’accord de façon unanime pour s’associer à une cause comme celle du Record SNSM. C’est décevant de la pénaliser même si les grévistes ont sans doute de bonnes raisons. On est nombreux entre les organisateurs et les marins à s’investir pour faire de cette date un moment symbolique dans le monde de la voile en France et d’y répondre présent en fonction de notre planning. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s