America’s Cup, des dégâts pour Artemis racing et Oracle Team USA

  • L’AC45 Turbo du team suédois Artemis racing  a suvi une casse sur la plate forme la semaine dernière, ce qui a entrainé la chute de l’aile et des dégâts sur celle-ci. Il semble que cette aile était la seconde aile construite pour la prochaine Coupe de l’America, elle était en test sur l’AC45T au moment de la casse. Les suédois possèdent cependant leur plate forme (l’AC50) et leur première aile en parfait état. Ils ont d’ailleurs battu Oracle Team USA lors d’un entrainement jeudi dernier.
  • Autre équipe, autres dégâts, le defender américain, Oracle Team USA a chaviré lors d’un entrainement dans une quinzaine de noeuds de vent. James Spithill et ses équipiers avaient déjà failli chavirer la semaine dernière. Cette-ci leur AC50 a fini sur la tranche, les dégâts semblent minimes, les américains devraient être de retour sur l’eau cette semaine.

A noter, sur la vidéo publiée par Oracle Team USA le floutage des foils de dernière génération, bien visibles sur la vidéo précédente.

  • L’équipe kiwi Emirates Team New Zealand devrait bientôt être opérationnelle, une partie du team était déjà sur place aux Bermudes. Leur AC50 a pris la direction de l’archipel la nuit dernière, dans un avion cargo de leur sponsor. Les kiwis devraient donc naviguer en fin de semaine dans le Great Sound.
  • Côté français, l’équipe ne semble pas connaitre de gros soucis techniques et passe beaucoup de temps sur l’eau. Franck Cammas et ses hommes ont pu tester leur deuxième paire de foils, au profil optimisé.
    Le skipper semble satisfait et note une progression notable au niveau des manoeuvres :
    « Pas question pour nous de rater l’occasion de nous jauger par rapport aux autres. Il est important de nous confronter, de manœuvrer en régates afin de bien nous coordonner au sein de l’équipage. Il faut répéter nos gammes encore et encore. Lors de la session précédente qui s’est déroulée il y a une semaine, nous avions couru 7 matchs sur 2 jours. Nous avons pu voir nos faiblesses, notamment sur la phase de départ ou encore sur les transitions. Mais, nous avons aussi pu constater qu’on avait une très bonne base de vitesse. C’est vraiment intéressant aussi de regarder les allures et voir les vitesses et les angles des autres. Tout cela est riche et ces phases sont de véritables accélérateurs d’enseignements.

    Nous avons reçu nos foils dernière génération la semaine passée. Ils sont bien nés et nous ont permis dès la première sortie de réaliser un « Foiling Tack », c’est-à-dire un virement en volant, sans toucher l’eau. Ce sont des profils optimisés des foils que nous avons testés à Lanvéoc. Nous avons aussi travaillé pas mal sur la surface de carénage pour améliorer encore l’aérodynamisme… A date, nous sommes satisfaits de toutes nos avancées. Nous pensons que nous avons pris les bonnes directions dans les choix qu’on a effectués. Après, nous ne sommes pas à l’abri de soucis techniques et on voit bien que c’est pareil pour toutes les équipes. »


    ©Eloi Stichelbaut

Publicités

2 réflexions sur “America’s Cup, des dégâts pour Artemis racing et Oracle Team USA

  1. aumont marc dit :

    J’ai l’impression qu’il n’y a pas que les foils qui sont floutés. Apparemment il y a aussi un truc secret sur le pod central, mais quoi?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s