America’s Cup presented by Louis Vuitton : du grand spectacle pour la première journée

Les Qualifiers de l’America’s Cup presented by Louis Vuitton ont débuté hier avec une journée de retard sur le planning initial, du fait d’un vent fort vendredi.
Outre le cadre idyllique avec une eau turquoise, des célébrités, un public nombreux, le spectacle était également au rendez-vous sur l’eau avec six matchs disputés, avec un festival de foiling gybes et de foiling tacks.

Le match initial opposait le defendre Oracle Team USA à Groupama Team France, sans miracle pour Franck Cammas et ses hommes nettement dominés en vitesse. James Spithill et son équipage n’auront cessé de grapiller de l’avance sur l’AC50 français et terminent avec 2min 11 secondes d’avance. Les français souffrent clairement d’un déficit de stabilité, mais également de vitesse face aux américains.
Leur budget étriqué ne leur permettant pas d’avoir un système performant pour le contrôle des foils et de l’aile, avec des temps de réaction plus longs que pour ces concurrents y sont certainement pour beaucoup.

© ACEA 2017 / Photo Ricardo Pinto

Le second match opposait les suédois au japonais, Artemis racing disposait de Dean Barker et ses hommes, après un match disputé. Les japonais dominaient le départ et la course jusqu’au 4ème bord, Artemis profitait alors d’une faute des japonais et prenait la tête pour ne plus la lâcher.

Le troisième match voyait de nouveau Groupama Team France nettement dominé dans tous les domaines par Emirates Team New Zealand à l’aise en vitesse et dans les manoeuvres, les kiwis grâce à leurs vélos semblent disposé de l’énergie nécessaire à la bonne marche du circuit hydraulique de contrôle des foils et de l’aile. Les français finissaient à 2min33 des néo-zélandais.

La réaction de Franck Cammas :

Franck Cammas

« Notre niveau a été plutôt régulier par rapport à ce qu’on avait vu aux entrainements. Nous sommes tous contents du travail du jour, ce que l’on a réalisé à bord est assez positif mais c’est vrai qu’il nous a manqué du rythme et de la vitesse aujourd’hui.

Les départs et les manoeuvres ont été plutôt réguliers même si nous ne les avons pas tous réussis. Nous devons progresser et prendre des automatismes dans les systèmes pour être les plus réguliers possibles. 

Ce que l’on doit faire est d’exploiter le mieux possible notre Groupama Team France et de bien manoeuvrer. Aujourd’hui les dés sont jetés en ce qui concerne la technique, nous ne pouvons plus changer beaucoup de choses. Les configurations de chacun ont évolués ces derniers jours. Land Rover BAR a gagné pas mal de vitesse. De notre côté, nous avons moins progressé ces derniers jours. 

Les délais sont courts, nous connaissons nos configurations, il n’y a plus de gros changements à faire si ce n’est peut être d’autres safrans à essayer. Nous allons en discuter avec l’équipe technique. Néanmoins nous resterons demain sur la même configuration pour ne pas changer notre fusil d’épaule trop vite. Evidemment, nous allons régler le bateau différemment pour trouver des améliorations mais nous ne changerons pas tout ce que nous avons fait depuis des mois. Nous avons du retard sur les autres dans ces conditions de vent mais espérons pouvoir faire mieux dans différentes conditions. »

 

Le quatrième match opposait Land Rover BAR à Artemis Racing. Suite aux différentes régates d’entrainement on pouvait supposer que les anglais seraient à la peine du fait de leur déficit de vitesse, le scénario a été différent et le match très disputé et ce sont finalement les anglais qui disposent des suédois sur cette manche.

 

Le cinquième match opposait Emirates Team New Zealand à Oracle Racing, les kiwis tenaient le match mais lachaient le contrôle sur les américains et se faisaient passer sur une bascule, échouant à quelques secondes des américains.

Le dernier match a été le plus spectaculaire, il opposait Softbank Team Japan à Land Rover BAR, le pré départ était très agressif de la part de Dean Barker, qui lofait les anglais à 36 noeuds, Ainslie surpris ne répondait pas au lof et les deux bateaux entraient en collision. Les deux équipages disputaient tout de même la course, menée de bout en bout par les japonais, qui profitaient donc de la pénalité infligée aux anglais. Images impressionnantes durant cette course, de la coque des anglais qui se délaminait petit à petit sur les deux bord et sur le fond de coque, l’AC50 japonais semblait avoir moins souffert de la collision, cependant les deux équipes techniques ont du passer une grande partie de la nuit à réparer les bateaux.

En dehors du spectacle grandiose des AC50 déboulant à plus de 40 noeuds dans l’eau turquoise, le niveau parait très homogène et il parait très difficile aux français de passer les qualifiers après avoir vu de quoi était capable les anglais malgré leur léger déficit de vitesse.

Au classement, Land Rover BAR et Oracle pointent en tête avec 3 points (2 points de bonus des ACWS pour les anglais et leur victoire hier et 1 point de bonus des ACWS pour les américains et deux victoires hier), Artemis racing, Softbank Team Japan et Emirates Team New Zealand ont un point, et Groupama Team France garde un compteur vierge.

Suite du programme ce soir avec 

Race 7 : SWE vs FRA 

Race 8 : USA vs GBR

Race 9 : JAP vs NZL

Race 10 : USA vs SWE

Race 11 : NZL vs GBR

Race 12 : JAP vs USA

Nouveau chavirage pour Oracle Team USA

James Spithill et ses hommes ont de nouveau chaviré hier aux Bermudes, lors d’un entrainement.

Il s’agit du second épisode en un mois, comme la première fois, aucun dégât important pour le catamaran, ressalé en trois minutes, et aucun blessé à déplorer au sein de l’équipage.

L’accident s’est déroulé lors d’un entrainement à la phase de pré départ, alors que l’équipage se préparait à gyber. L’équipage devrait être de retour sur l’eau dès demain.

Cependant ce nouvel incident au crédit d’Oracle n’est pas forcément idéal à quinze jours du début des Louis Vuitton America’s Cup Qualifiers, qui plus est les américains sont les seuls à avoir chavirer en AC50 jusqu’ici.

Les dernières rumeurs faisaient état de l’installation d’un cadre de vélo pour Tom Slingsby le tacticien de l’équipage américain, il n’en était rien sur l’AC50 qui a chaviré hier. Malgré tout, Oracle Team USA, en tant de defender, a le privilège de pouvoir mettre à l’eau un second AC50 avant le match final. Celui-ci pourrait donc reprendre le concept utilisé sur Emirates Team New Zealand.

Les résultats des derniers entrainements officiels de la prochaine America’s Cup

La prochaine America’s Cup approche à grands pas.
Les six teams engagés, à savoir le defender (Oracle Team USA), et les cinq challengers (Artemis racing, Land Rover BAR, Emirates Team New Zealand, Groupama Team France et Softbank Team Japan) naviguent de façon très soutenue dans les eaux du Great Sound, lieu de la compétition aux Bermudes.
Une nouvelle série de courses d’entrainements avait lieu ces derniers jours, les différents concurrents sont libres d’y participer, ainsi Land Rover BAR n’aura disputé que deux courses en 4 jours, alors que SoftBank Team Japan s’est mesuré à ses adversaires onze fois.

© ACEA 2017 / Photo Austin Wong

C’est de nouveau Artemis racing qui s’est imposé sur cette série de courses avec deux défaites et huit victoires (soit 80% de victoires). A noter que sur la défaite face à Emirates Team New Zealand, Nathan Outteridge et ses équipiers  ne se sont pas engagés sur le pré-départ et ont coupé la ligne de départ avec 22 secondes de retard sur leur concurrent néo-zélandais.

Oracle Team USA et Emirates Team New Zealand gagnent 50% de leurs matchs, tout comme Land Rover BAR, mais les anglais n’auront disputé que deux matchs (une victoire face à Groupama Team France et une défaite face à Oracle).

Softbank Team Japan a été moins constant avec quatre victoires et sept défaites.
Groupama Team France ferme la marche avec 29% de succès (2 victoires et 5 défaites), notons que les deux victoires interviennent sur deux retraits de leurs adversaires, à savoir celui des japonais sur le premier portant de leur duel et des kiwis avant même le départ de la manche.

Le defender Oracle Team USA s’est également retiré à deux reprises lors du premier près face à Artemis, les américains n’ayant donc aucune victoire face aux suédois sur cette nouvelle cession d’entrainement.

Difficile de déterminer une véritable hiérarchie dans ces régates, Artemis racing confirme son excellente forme en dominant pour la deuxième fois ces entrainements officiels, américains et kiwis semblent également en lice pour bien figurer lors des qualifiers.

Reste à découvrir le potentiel de chaque équipes dans des conditions plus légères, ce qui devrait en toute logique être le cas lors de différentes phases de cette 35ème America’s Cup.

 

Résultats des entrainements :

Artemis Racing: W8 – L2  80%
ORACLE TEAM USA: W4 – L4  50%
Emirates Team New Zealand: W2 – L2  50%
Land Rover BAR: W1 – L1  50%
SoftBank Team Japan: W4 – L7  36%
Groupama Team France: W2 – L5  29%

 

Date Race Port Stbd Winner Notes
24-Apr Race 1 FRA JPN FRA JPN retired after first reach
24-Apr Race 2 USA SWE SWE
24-Apr Race 3 JPN USA USA
24-Apr Race 4 SWE FRA SWE
24-Apr Race 5 JPN SWE JPN
25-Apr Race 6 USA JPN USA
25-Apr Race 7 SWE USA SWE USA retired on first downwind
25-Apr Race 8 SWE JPN SWE
27-Apr Race 9 FRA JPN  JPN
27-Apr Race 10 USA SWE SWE USA retired on first downwind
27-Apr Race 11 SWE FRA SWE
27-Apr Race 12 JPN SWE SWE   
27-Apr Race 13 SWE JPN SWE
28-Apr Race 14 JPN USA USA
28-Apr Race 15 NZL SWE NZL SWE didn’t engage in pre-start and started 24 sec behind
28-Apr Race 16 USA GBR USA
28-Apr Race 17 FRA NZL FRA NZL retired after entry (before start)
28-Apr Race 18 GBR FRA GBR
28-Apr Race 19 NZL JPN JPN
28-Apr Race 20 NZL FRA NZL
28-Apr Race 21 USA JPN JPN

Emirates Team New Zealand impressionne pour ses premiers entrainements aux Bermudes

Une nouvelle cession d’entrainement a débuté aujourd’hui aux Bermudes, à 32 jours du début de la compétition. Cinq des six équipages engagés parcourent le Great Sound depuis de longues semaines, mais le dernier arrivé impressionne déjà.

Emirates Team New Zealand n’a en effet rejoint les Bermudes que très récemment et vient juste de débuter ses navigations sur le site de la prochaine Coupe de l’America. Les premières vidéos des kiwis sont impressionnantes, le catamaran kiwi semblant très stable en vol avec très peu de posés lors des manoeuvres, l’équipage parvient également à enchainer les foiling tacks et jibes alors que les autres équipages semblent limiter au maximum ses manoeuvres. L’utilisation de cadres de vélos et l’utilisation des membres inférieurs plutôt que celle des membres supérieurs et les traditionnels moulins à café semble très intéressant.

Leurs premières sorties étaient d’ailleurs scrutées par leurs adversaires.

De nombreuses vidéos des navigations aux Bermudes sont disponibles sur la chaine Youtube MyislandhomeBDA.

Côté français, les entrainements continuent, l’équipage cherchant à pallier son retard de navigation, comme l’explique Bertrand Pacé, coach du Groupama Team France, dans une interview sans langue de bois pour le Télégramme.

America’s Cup, des dégâts pour Artemis racing et Oracle Team USA

  • L’AC45 Turbo du team suédois Artemis racing  a suvi une casse sur la plate forme la semaine dernière, ce qui a entrainé la chute de l’aile et des dégâts sur celle-ci. Il semble que cette aile était la seconde aile construite pour la prochaine Coupe de l’America, elle était en test sur l’AC45T au moment de la casse. Les suédois possèdent cependant leur plate forme (l’AC50) et leur première aile en parfait état. Ils ont d’ailleurs battu Oracle Team USA lors d’un entrainement jeudi dernier.
  • Autre équipe, autres dégâts, le defender américain, Oracle Team USA a chaviré lors d’un entrainement dans une quinzaine de noeuds de vent. James Spithill et ses équipiers avaient déjà failli chavirer la semaine dernière. Cette-ci leur AC50 a fini sur la tranche, les dégâts semblent minimes, les américains devraient être de retour sur l’eau cette semaine.

A noter, sur la vidéo publiée par Oracle Team USA le floutage des foils de dernière génération, bien visibles sur la vidéo précédente.

  • L’équipe kiwi Emirates Team New Zealand devrait bientôt être opérationnelle, une partie du team était déjà sur place aux Bermudes. Leur AC50 a pris la direction de l’archipel la nuit dernière, dans un avion cargo de leur sponsor. Les kiwis devraient donc naviguer en fin de semaine dans le Great Sound.
  • Côté français, l’équipe ne semble pas connaitre de gros soucis techniques et passe beaucoup de temps sur l’eau. Franck Cammas et ses hommes ont pu tester leur deuxième paire de foils, au profil optimisé.
    Le skipper semble satisfait et note une progression notable au niveau des manoeuvres :
    « Pas question pour nous de rater l’occasion de nous jauger par rapport aux autres. Il est important de nous confronter, de manœuvrer en régates afin de bien nous coordonner au sein de l’équipage. Il faut répéter nos gammes encore et encore. Lors de la session précédente qui s’est déroulée il y a une semaine, nous avions couru 7 matchs sur 2 jours. Nous avons pu voir nos faiblesses, notamment sur la phase de départ ou encore sur les transitions. Mais, nous avons aussi pu constater qu’on avait une très bonne base de vitesse. C’est vraiment intéressant aussi de regarder les allures et voir les vitesses et les angles des autres. Tout cela est riche et ces phases sont de véritables accélérateurs d’enseignements.

    Nous avons reçu nos foils dernière génération la semaine passée. Ils sont bien nés et nous ont permis dès la première sortie de réaliser un « Foiling Tack », c’est-à-dire un virement en volant, sans toucher l’eau. Ce sont des profils optimisés des foils que nous avons testés à Lanvéoc. Nous avons aussi travaillé pas mal sur la surface de carénage pour améliorer encore l’aérodynamisme… A date, nous sommes satisfaits de toutes nos avancées. Nous pensons que nous avons pris les bonnes directions dans les choix qu’on a effectués. Après, nous ne sommes pas à l’abri de soucis techniques et on voit bien que c’est pareil pour toutes les équipes. »


    ©Eloi Stichelbaut

La flotte de l’America’s Cup quasi au complet aux Bermudes

Groupama Team France a mis à l’eau son AC50 il y a un peu plus d’une semaine,  et navigue depuis le 16. L’équipage de Franck Cammas a rejoint le challenger Oracle Team USA et trois des challengers, Land Rover BAR, Artemis Racing et Softbank Team Japan dans les eaux du Great Sound aux Bermudes.

© ACEA 2017 / Photo Austin Wong

Il reste désormais un peu plus de deux mois avant le premier match des Qualifiers, les équipes présentent sur place enchainent donc les journées de navigation, afin de parfaire les automatismes sur leurs catamarans.
Il ne manque plus qu’Emirates Team New Zealand, qui devrait rejoindre ses concurrents dans les semaines à venir.
Les kiwis qui ont développé pour le grinders un système de vélos afin de fournir l’énergie hydraulique nécessaire au réglage des appendices et de l’aile du catamaran.


©Eloi Stichelbaut

Franck Cammas, skipper de Groupama Team France :

« Pour une première, c’est plutôt une réussite, d’autant qu’il y avait pas mal de vent, 18 nœuds avec des rafales à 20 au début !  Tout l’équipage est content. Nous avons eu de bonnes sensations. Nous y sommes allés crescendo et avons petit à petit tiré sur notre Groupama Team France jusqu’à faire des bords rapides tant au portant qu’au près. Cependant, nous n’avons pas utilisé, sur cette première, toute la puissance du bateau, même si nous avons atteint les 37 nœuds à un moment.
Nous avons réellement navigué 1h15 à toutes les allures. Nous n’avons pas travaillé les manœuvres mais avons préféré ré-apprivoiser notre catamaran en ligne droite. Le fait qu’il soit plus grand, aide à gagner en stabilité.
Les coques mesurent 1 mètre 50 de plus que celles de notre bateau test. Nous allons assez vite et, tout de suite, dès les premiers bords, un bon équilibre a été atteint. Le bateau est vraiment très agréable.
Il y a pas mal d’évolutions à mettre en place avant d’arriver au potentiel maximum du Class AC Groupama Team France. Il nous faut encore une quinzaine de jours. Mi-avril, nos foils dernière génération vont arriver. Encore une étape en perspective ! En attendant, l’objectif est d’exploiter toutes les minutes possibles sur l’eau ! »

http://www.youtube.com/watch?v=DEYoehR8q8M