Realstone remporte le Grand Prix SAP et s’adjuge la 2ème place du Vulcain Trophy devant Ladycat

La dernière manche du Vulcain Trophy a eu lieu vendredi et samedi dernier à Genève. Alinghi mené par Ernesto Bertarelli avait déjà remporté le championnat lors du grand prix précédant, le skipper avait donc décidé de ne pas participer à cette ultime manche afin de ne pas interférer sur la bataille pour les deux places restantes sur le podium.

Vendredi, seules deux manches étaient courues tardivement dans l’après midi, le vent ayant eu du mal à s’établir, Realstone remportait facilement la 1ère manche grâce à une belle option, comme l’expliquait le régleur de GV, Arnaud Psarofaghis : «la première course s’est très bien passée, on est le seul bateau avec YlliamComptoir immobilier a avoir choisi de mettre le foc. Le vent était suffisamment fort pour le tenter, on est parti sous le vent pour ne pas se faire bloquer et on a contrôlé la flotte en restant dans la pression. Dans la deuxième manche, on s’est fait dépasser au premier bord de portant, on est revenu sur le bord de près mais Veltigroup était devant nous on finit 2ème.» L’équipage de Jérôme Clerc prenait donc une deuxième place sur la seconde manche et prenait quelques points d’avance sur son adversaire direct pour le podium Ladycat powered by Spindrift racing, qui prenait des places de 2nd et 3ème, Veltigroup s’interposait entre Realstone et Ladycat.

Samedi, trois manches étaient lancées dans l’après midi. Realstone ratait sa première manche avec une 7ème place mais se rattrapait ensuite avec une victoire et une 3ème place leur permettant de remporter ce grand prix et la deuxième place du Vulcain Trophy, Veltigroup maintenait la pression avec des places de 2,5, et 5 et conservait sa seconde place de cette épreuve. Zen Too, barré par Fred Le Peutrec effectuait une superbe remontée avec deux victoires de manches et terminait sur la 3ème place de ce Grand Prix SAP.

Ladycat terminait 4ème et prenait ainsi la 3ème place du Vulcain Trophy.

Racing Django réalise son meilleur résultat de la saison avec une 5ème place devant Okalys de Nicolas Grange.

Yliam Comptoir Immobilier était victime d’une collision avec un Surprise qui dématait, le D35 rentrait à la SNG et ne sera grûté le lendemain.

Au classement général, Alinghi remporte donc le Vulcain Trophy devant Realstone, et Ladycat powered by Spindrift racing. Mobimo termine 4ème à égalité de points avec Zen Too.

Alinghi conforte son avance sur le Vulcain Trophy

L’équipage d’Ernesto Bertarelli a largement dominé le reste de la flotte des D35 le week end dernier à Versoix et ce dès le samedi avec 5 manches terminées à la première ou à la seconde place, Mobimo et Ladycat powered by Spindrift racing prenaient les 2 et 3èmes places provisoires de cette première journée, qui se déroulait dans un joran instable.
Alinghi assurait la seconde journée, avec 4 manches courues et une cinquième place comme plus mauvais résultat, Ernesto Bertarelli et ses hommes finissaient donc cet Open Nationale Suisse avec 9 points d’avance sur Mobimo de Christian Wahl, à la troisième place de ce grand prix, Fred le Peutrec et l’équipage de Zen Too effectuaient une superbe deuxième journée, qui leur permettait d’effacer les mauvaises manches de la veille (10,7,7) et de ravir la place sur le podium à Ladycat. Les conditions ont été relativement musclées durant ce week end avec des vents jusqu’à 20 noeuds.

Au classement général, Alinghi renforce sa position de leader, Realstone, second se voit menacé par mobimo qui monte en puissance en cette fin de saison et qui n’est qu’à un point de l’équipage de Jérôme Clerc. Ladycat, Team Tilt et Zen Too occupent actuellement les 4,5 et 6ème place à respectivement 2, 5 et 8 points du 3ème, le podium leur est donc encore accessible. Le reste de la flotte est largement distancé et ne pourra figurer aux places d’honneur de ce Vulcain Trophy 2014.

Ernesto Bertarelli, skipper d’Alinghi : « Nous sommes contents du week-end, les conditions d’aujourd’hui étaient encore plus difficiles qu’hier, très changeantes, mais nous avons bien régaté. On met nos adversaires encore un peu plus loin au classement général. Que du positif. »

Christian Wahl, skipper de Mobimo : « Ce week end a été intense et très positive surtout les manches en Joran qui étaient sportives et risquées sur les départs et les passages de bouée.
Les conditions étaient extrêmes, plus de 20 nœuds, il pouvait y avoir des retournements de situation surtout au portant mais pour Mobimo ça s’est très bien passé, on gagne en consistance et performance. »

Fred Le Peutrec, barreur de Zen Too : « Ces deux jours ont été éprouvants et toniques. Les D35 sont très toilés, ces bateaux demandent donc beaucoup de coordination et d’énergie dans les conditions que nous avons connues. Jean-Christophe Mourniac a remplacé Philippe Gildas à la tactique, il connaît très bien le circuit et s’est très vite adapté à l’équipage de Zen Too. »

L’avant-dernière étape du championnat, le Grand Prix Grange, aura lieu le week end prochain, les 6 et 7 septembre au Yacht Club de Genève.

Zen Too et Realstone Sailing complètent le podium du Vulcain Trophy

Alinghi, mené par Ernesto Bertarelli, avait déjà été couronné vainqueur du Vulcain Trophy lors du Grand Prix Grange&Cie le week end dernier, restait à déterminer ses dauphins lors de cet ultime rendez vous de la saison 2013.

Trois équipages pouvaient espérer terminer sur les deux places restantes sur le podium, Zen Too, de Guy de Picciotto, et barré par Fred le Peutrec, Realstone Sailing, mené par Jérôme Clerc, et vainqueur l’année dernière et enfin Ladycat powered by Spindrift racing, le catamaran de l’écurie Spindrift, barré par Dona Bertarelli.

Faute de vent, le grand prix s’est réduit à la seule journée de vendredi, dimanche étant réservé aux courses proAm, la course longue distance entre Versoix et Lausanne prévue samedi n’a pas pu être lancée.

Quatre manches ont donc été courues, et c’est Zen Too qui en est sorti vainqueur, Fred le Peutrec et son équipage ont fait un carton plein avec deux victoires, une seconde place et une troisième, ils remportent le grand prix et prennent la seconde place du championnat, Alinghi se classe second de cette manche et conforte sa victoire au championnat, Tilt et Nickel suivent.  Ladycat prend la 5ème place Realstone la 7ème, malgré ce meilleur résultat, il manque quelques points à Spindrift pour accéder au podium.

Frédéric Le Peutrec, le skipper de Zen Too : «rien n’est jamais acquis, la concurrence est féroce mais nous avons su prendre l’ascendant dans les moments de contact et garder une bonne vitesse qui nous a permis des choix tactiques audacieux mais payants.»

Jérôme Clerc, skipper de Realstone Sailing : « nous avons eu une journée difficile hier mais je suis très content de l’équipe, nous sommes sur le podium pour la deuxième année consécutive avec un niveau général très élevé cette saison, on est encore dans le coup. Nous mettrons à profit l’hiver prochain pour travailler en vue de la saison 2014.»

Classement du Grand Prix Beau-Rivage Palace

Zen Too
Alinghi
Tilt
Ladycat powered by Spindrift racing
Nickel
Okalys-Corum
Realstone Sailing
Veltigroup
Team Sui9
Ylliam-Comptoir immobilier 

Classement général du Vulcain Trophy

Alinghi 11
Zen Too 22
Realstone Sailing 25
Ladycat powered by Spindrift racing 29
Okalys-Corum 32
Team SUI9 42
Tilt 43
Nickel 48
Veltigroup 52
Ylliam-Comptoir immobilier 55
Oryx 69

 

 

Alinghi remporte le Vulcain Trophy, Ladycat gagne l’Open de Grange et se rapproche du podium

Ernesto Bertarelli et son équipage ont remporté le Vulcain Trophy 2013 grâce à leur seconde place sur l’Open de Grange, ils sont sacrés champions alors que le dernier grand prix se couru le week end prochain au large du Beau-Rivage Palace.

Le Grand Prix Grange & Cie n’aura finalement été disputé que sur une journée, les régates de dimanche ayant été annulées faute de vent.

Six manches avaient été courues la veille.

Ladycat powered by Spindrift racing, mené par Tanguy Cariou en l’absence de Dona Bertarelli avait du abandonner la première manche suite à un problème d’hydraulique  mais l’équipage enchaine ensuite les places dans les trois premiers et remporte deux manches surclassant Alinghi et Realstone Sailing. Zen Too, barré par Fred le Peutrec, actuellement 3ème au classement général provisoire finissait 4ème à égalité de points avec Okalys Corum de Nicolas Grange.

régates s’enchainent et le D35 noir et or opère une remontée vertigineuse vers le haut du tableau pour finalement remporter son premier Grand Prix de la saison.

Ernesto Bertarelli, skipper d’Alinghi et vainqueur du championnat  : «Sportivement ce championnat est très exigeant, cette victoire est une vraie reconnaissance de notre travail. L’équipage est solide et le bateau bien préparé. Il faut être conscient du niveau de difficulté que représente le Vulcain Trophy, il rassemble des équipages internationaux, talentueux et entrainés. La constance est la clé, nous avons été efficaces dans toutes les conditions, aussi bien par gros que par petit temps.»Tanguy Cariou, tacticien de Ladycat : «Nous sommes très content du résultat ! Nous avons fait 2 jours d’entrainements avant le GP et nous avons très vite trouvé nos repères ensemble. Il y avait réellement une bonne cohésion au sein de l’équipage c’est ce qui a été déterminant sur ce GP. »

François Morvan, barreur de Ladycat sur ce grand prix :« Nous avons pris de bon départs et nous nous sommes placés au bon endroit sur le plan d’eau, c’est ce qui a payé sur les manches d’hier. Le vent soufflait entre 7 et 10 nœuds, parfait pour naviguer sur une coque. Toutes les conditions étaient réunis pour faire de bonnes places,»

Classement Grand Prix Grange & CieLadycat Powered by Spindrift racing
Alinghi
Realstone Sailing
Okalys-Corum
Zen Too
Tilt
Nickel
Veltigroup
Team SUI9
Ylliam-Comptoir Immobilier
Oryx

Classement Général Vulcain Trophy
Alinghi 9
Realstone Sailing 18
Zen Too 21
Ladycat powered by Spindrift racing 25
Okalys-Corum 26
Team SUI9 33
Tilt 40
Nickel 43
Veltigroup 44
Ylliam-Comptoir immobilier 45
Oryx 57

Zen Too prend la tête du Vulcain Trophy

Le week-end dernier était l’occasion pour les équipages du Vulcain Trophy de se mesurer lors du Grand Prix LES AMBASSADEURS au large de Genève.
Le vent a eu du mal à s’établir samedi, ce qui n’a permis au comité de ne lancer qu’une manche qui était remportée par Okalys Corum, Veltigroup prenait une belle seconde place  et Ylliam-Comptoir immobilier terminait troisième devant Ladycat powered by Spindrift racing et Zen Too.
Dimanche les équipages ont de nouveau dû patienter à terre avant que le vent ne rentre dans l’après midi.
Départcopyright : Loris Von Siebenthal
La première manche était remportée par Ladycat, Zen Too, barré par Fred Le Peutrec terminait derrière le catamaran de Dona Bertarelli, Nickel complétait le trio de tête, Okalys-Corum, le vainqueur de la veille ne terminait que 8ème, cependant Nicolas Grange se rattrapait sur la dernière manche en prenant une seconde place qui lui permettait de gagner ce grand prix, Zen Too prenait la seconde place (en terminant 6ème de cette troisième manche) et Ylliam-Comptoir immobilier la troisième place en gagnant cette ultime régate du week end, Ladycat termine 4ème, Realstone Sailing et Alinghi, les deux premiers du championnat l’année dernière finissaient en 5 et 6èmes positions. L’équipage d’Oryx pour son premier grand prix fermait la marche.

Les réactions des skippers :

Nicolas Grange, Okalys-Corum : «les conditions légères de ces deux jours permettaient de parier sur une stratégie différente de celle de la flotte, ça a plutôt bien marché. Chacun était en phase et la vitesse très bonne. Le plus difficile et important consiste à rester régulier tout au long de la saison.»

Okalys-Corum-1copyright : Loris Von Siebenthal

Fred Le Peutrec, Zen Too : « Notre performance est aussi une conséquence de l’excellente évolution de nos voiles, mais sur le Léman, les variations de vent obligent à être vigilants, acharnés et disponibles. Il faut persévérer jusqu’au dernier mètre avant l’arrivée, ici rien n’est acquis.»

Christophe Lassègue , régleur de voile avant sur Zen Too : «Guy de Picciotto nous met dans les conditions favorables à la performance en plus de son rôle important à bord.»

Zen Too prend donc la tête du championnat devant Okalys-Corum, Alinghi, Realstone et Ladycat powered by Spindrift racing.

La prochaine manche aura lieu à Versoix les 7 et 9 juin, le 8, les Decision 35 s’aligneront sur la première classique lémanique : la Genève-Rolle-Genève.

Alinghi remporte la 1ère manche du Vulcain Trophy

Le premier grand prix de la saison 2013 des Decision 35 a débuté vendredi à Versoix. Hélas le vent a fait défaut lors de cette première journée, une manche avait été lancée dans la matinée mais stoppée par le comité faute de vent.

Samedi les D35 ont rapidement largué les amarres en début d’après midi et ont pu disputer cinq manches. Alinghi survolait les débats dans un vent soutenu avec quatre victoires et une 3ème place, l’équipage d’Ernesto Bertarelli faisait preuve d’une belle maitrise dans ces conditions. Realston Sailing, vainqueur du Vulcain Trophy l’année dernière faisait preuve d’une belle régularité aux avants-postes et prenait la seconde place provisoire avec deux secondes places, une troisième et deux quatrièmes. Zen Too, le catamaran de Guy de Picciotto prenait une belle troisième place provisoire, Fred le Peutrec à la barre enchainait deux cinquièmes places puis deux troisièmes places et une victoire de manches.

copyright: Loris Von Siebenthal-Myimage.ch

Dimanche les équipages ont enchaîneé six manches,  Ernesto Bertarelli et son équipage restant sur le podium de toutes les manches du jour. Le reste du podium ne changeait pas avec Realstone Sailing à la deuxième place et Zen Too à la troisième.

Ladycat powered by Spindrift racing. terminait au pied du podium devant Tilt et Okalys Corum, Dona Bertarelli cet Yann Guichard auront à coeur de retrouver le podium lors des prochaines étapes du Vulcain Trophy.

Realstone Sailing domine le dernier grand prix devant la famille Bertarelli

L’équipage du CER mené par Jérôme Clerc sur Realstone Sailing a remporté le Grand Prix Facchinetti, le dernier de la saison 2012 des D35 devant Ladycat et Alinghi. Le jeune équipage aura très largement dominé cette saison avec un quasi sans faute, deux victoires sur les classiques lémaniques, vainqueur de quatre des six grand prix, et une 3ème place comme plus mauvais résultat. Alinghi mené par Ernesto Bertarelli termine à bonne distance et n’aura jamais été en mesure d’inquiéter le CER.

Ladycat, barré par Dona Bertarelli effectue sa meilleure saison avec une troisième place au général après une belle lutte contre de Rham qui termine au pied du podium cette année. Philippe Cardis barreur, propriétaire de de Rham, et un des initiateurs de la série a décidé d’arrêter la compétition à l’issue de cette saison 2012

Philippe Cardis: « C’est une page importante de ma vie qui se tourne. Je souhaite remercier mon équipage. Je souhaite aussi remercier mes amis Ernesto Bertarelli, Nicolas Grange et Guy de Picciotto, sans qui tout cela n’existerait pas. Nous avons décidé un jour de nous assoir autour d’une table pour monter ce projet qui est devenu une classe de bateaux exceptionnelle. Enfin, je souhaite rendre hommage à Dona Bertarelli, avec qui nous nous sommes battus jusqu’au bout pour arracher la troisième place du classement. Nous avons dû nous incliner, je la félicite car je suis vraiment impressionné par la vitesse à laquelle elle a appris à barrer ce bateau ! »

Dona Bertarelli : « Je suis heureuse ! C’est le résultat de 6 ans d’apprentissage. Je souhaite remercier, non seulement mon équipage actuel, mais toutes les navigatrices qui ont navigué avec moi jusqu’à aujourd’hui. Il nous a fallu 4 ans pour gagner le Bol d’Or Mirabaud et 6 ans pour monter sur le podium du Vulcain Trophy. Je suis vraiment fière du travail accompli ! »Ernesto Bertarelli  : « Je suis très fier de ce que ma sœur a accompli. Je suis très heureux qu’une femme, non professionnelle, ait pu accéder au podium. C’est vraiment une consécration et c’est aussi la beauté de notre sport ! »

La bataille aura également été acharnée pour les 5 et 6ème place, c’est finalement l’équipage d’Artemis Racing qui s’impose face à Zen Too, barré par Fred le Peutrec.

Classement général Grand Prix Facchinetti :             

  1. Realstone Sailing (22 points)
  2. Ladycat (25 points)
  3. Alinghi (25 points)
  4. Artemis Racing (35 points)
  5. Zen Too (38 points)
  6. De Rham-Sotheby’s (45 points)
  7. Okalys-Corum (56 points)
  8. Veltigroup (66 points)
  9. Nickel (66 points)

Classement général VULCAIN TROPHY 2012 :

  1. Realstone Sailing – Jérôme Clerc (8 points)
  2. Alinghi – Ernesto Bertarelli (19 points)
  3. Ladycat – Dona Bertarelli (25 points)
  4. De Rham Sotheby’s – Philippe Cardis (27 points)
  5. Artemis Racing – Torbjorn Tornqvist  (34 points)
  6. Zen Too – Guy De Picciotto – Fred Le Peutrec (35 points)
  7. Okalys-Corum – Nicolas Grange (44 points)
  8. Veltigroup  – Marco Simeoni – Boris Lerch (48 points)
  9. Nickel – Fred Moura (50 points)

Realstone Sailing remporte le grand prix Grange&Cie et le Vulcain Trophy 2012

L’avant dernier grand prix du Vulcain Trophy s’est déroulé dans des conditions idéales pour les équipages des D35, avec six régates courues le premier jour dans des vents d’une dizaine de noeuds et pas moins de cinq vainqueurs différents sur un flotte de neuf bateaux lors de cette journée de samedi.

A l’issue de ces six régates, l’équipage du CER sur Realstone Sailing menait déjà le grand prix, avec une victoire, trois secondes places, une 4ème et une 6ème place. De Rham Sotheby’s qui avait très bien débuté en enchainant deux victoires et une seconde place fléchissait en fin de journée avec deux places de 7ème et une de 9. Il prenait malgré tout la seconde position du provisoire à égalité de points avec Okalys Corum et Zen Too, mené par Fred le Peutrec. La famille Bertarelli était en embuscade avec Alinghi, barré par Ernesto Bertarelli en 5ème position à un point de de Rham, Okalys et Zen Too, alors que Dona Bertarelli prenait la 6ème position du provisoire à deux points de son frère, Artemis Racing, Veltigroup  et Nickel fermaient la marche.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

La seconde journée courue aujourd’hui aura été aussi disputée Realstone Sailing, qui avait mal débuté avec une dernière place se rattrape sur les trois manches suivantes en se classant 4ème puis deux fois second, parvenant même à creuser son avance, la bonne opération du jour était réalisée par l’équipage de Zen Too qui enchainait deux victoires de manches, ce qui leur permettait de prendre la seconde place de ce grand prix Grange&Cie, devant Alinghi, qui effectuait un beau retour en prenant cette troisième place devant de Rham Sotheby’s et Okalys Corum, Ladycat se classait 6ème devant Artemis Racing, Veltigroup et Nickel.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

L’équipage de Realstone, en remportant cet événement, ne pourra plus être rejoint au classement final du Vulcain Trophy et est donc proclamé vainqueur de cette édition 2012, avant la dernière épreuve.  Le jeune équipage du CER mené par Jérôme Clerc aura donc survolé ce championnat, en effet ils ont gagné quatre des cinq grands prix courus jusqu’ici et se sont également adjugé les deux classiques lémaniques, la Genève-Rolle-Genève et le Bol d’Or, leur plus mauvaise place étant jusqu’ici la troisième marche du podium lors de l’Open de Versoix II.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.com

Alinghi reste second du classement et devrait conservé sa place lors du dernier événement de la saison, sauf grosse contre performance, la troisième place sera plus disputée avec de Rham Sotheby’s et Ladycat qui sont séparés par deux points. Zen Too et Artemis Racing sont cinq et six du provisoire, à égalité de points.

La saison 2012 se terminera par  le Grand Prix Facchinetti Automobiles qui se disputera les 12, 13 et 14 octobre 2012 à Genève.
CLASSEMENT DU GRAND PRIX GRANGE & CIE:

1. Realstone Sailing 25 pts

2. Zen Too 31 pts

3. Alinghi 34 pts

4. De Rham Sotheby’s 37 pts

5. Okalys Corum 39 pts

6. Ladycat 40 pts

7. Artemis Racing 49 pts

8. Veltigroup 55 pts

9. Nickel 62 pts

Alinghi remporte l’Open de Versoix II

Le Club Nautique de Versoix a accueilli la sixième manche  du Vulcain Trophy le week-end dernier. Les équipages auront beaucoup patienté lors de ce rendez-vous avec seulement deux manches courues au cours des deux journées de régates.

La manche de samedi a été remporté par Nickel,  devant Veltigroup et Realstone Sailing, si l’équipage du CER est habitué aux podiums, les équipages des deux autres catamarans ont profité de cette unique régate pour démontrer leurs qualités

Fred Moura, skipper de Nickel :  « Ce sont des conditions qui nous conviennent bien. Nous avons un équipage léger et nous réussissons à penser, et à penser plutôt bien jusqu’à 8 nœuds de vent. Ensuite c’est plus difficile, car nous devons beaucoup travaillé physiquement et nous n’avons pas le gabarit nécessaire. Nous avons trois nouveaux équipiers pour cette deuxième partie de saison, et cela risque d’évoluer encore jusqu’au dernier Grand Prix, car nous sommes déjà en train de nous préparer pour l’année prochaine. » 

On notait quelques changements dans les équipages avec Marie Riou qui remplaçait Yann Guichard sur Ladycat, de Dona Bertarelli, celui-ci étant retenu sur son MOD70. Du côté de l’équipe Artemis Racing, on notait le retour de  Terry Hutchinson et Morgan Larson.
Le lendemain, les équipages patientaient jusqu’à 16 heures avant de pouvoir naviguer, dans un vent d’environ 10 noeuds. Le départ est disputé avec trois D35 en avance sur la ligne, De Rham Sotheby’s, Okalys et Veltigroup doivent repasser la ligne et partent donc avec un handicap certain. Zen Too domine cette régate avant d’écoper d’une pénalité au passage de l’avant dernière bouée, ce qui laisse le champ libre à la famille Bertarelli qui s’offre les deux premières places avec Alinghi qui gagne cette manche devant Ladycat. Reastone Sailing prend la 3ème place devant Zen Too.
La réaction du vainqueur du jour et du grand prix :
Ernesto Bertarelli : « Il est toujours difficile d’être triomphaliste quand la victoire se joue sur deux régates seulement. Nous n’avons pas eu de chance avec la météo. En plus, nous sommes 3 bateaux à égalité. Mais au moins, nous avions promis de donner du fil à retordre à l’équipage de Realstone… alors on fait ce qu’on peut pour y arriver ! »
Alinghi remporte donc ce grand prix grâce à sa victoire de manche, à égalité de points avec Nickel et Realstone Sailing, deux et troisième. Au classement général provisoire, Realstone Sailing conserve sa place de leader avec une confortable avance sur Alinghi  et de Rham à égalité de points, Ladycat pointe en quatrième position devant Artemis Racing et Zen Too.
Le prochain rendez-vous aura lieu dans le cadre due Grand Prix Grange & Cie, à Genève pour l’avant-dernière étape du Vulcain Trophy.
Les catamarans monotypes évolueront quelques peu la saison prochaine avec une nouvelle grand voile dont la corne sera allongée d’un mètre environ, ce qui permettra d’augmenter la vitesse au vent arrière, au vent de travers, et au près dans le petit temps, et qui rendra les D35 plus évolutifs.

Realstone Racing remporte le Bol d’Or Mirabaud

Le jeune équipage du Centre d’Entraînement à la Régate de Genève s’est de nouveau imposé sur cette 5ème manche du Vulcain Trophy et sur la classique lémanique qu’est le Bol d’Or Mirabaud, L’équipage genevois s’impose avec 7 minutes d’avance sur de Rham Sotheby’s de Philippe Cardis et Zen Too de Guy de Picciotto barré par Fred Le Peutrec, qui franchit la ligne 37 minutes plus tard..

Ce Bol d’Or a débuté dans une légère brise venant de l’ouest jusqu’au Bouveret, Realstone et de Rham étaient déjà en tête, le reste de la flotte était dispersée plus en arrière, sans réel avantage selon la rive choisie, sur le retour, le vent s’est progressivement levé à partir d’Evian pour atteindre 30 noeuds sur quelques milles.

Jérôme Clerc, skipper de Realstone Sailing : « Je souhaite remercier mon équipage qui a fait un travail formidable. Cédric Schmidt, équipier d’avant exceptionnel, le roi du code 0 et du solent, Nils Palmieri, notre embraqueur musclé, Denis Girardet, notre tacticien, notre gourou, qui a su repérer les meilleures routes autant aujourd’hui que pendant la GRG. Arnaud Psarofaghis que je n’ai plus besoin de présenter. Il navigue avec nous depuis deux ans et c’est un vrai plaisir de naviguer avec lui. Et enfin le plus jeune de l’équipe, Bryan Mettraux. Ces deux sœurs avaient déjà gagné le Bol d’Or Mirabaud il y a deux ! ans à bord de Ladycat, il a maintenant lavé l’affront familial… » .

Philippe Cardis, skipper de de Rham Sotheby’s : « Nous avons vraiment bien navigué. Nous avons toujours été devant avec Realstone et nous avons même mené à certains moments. Je dois dire que ce résultat est même inespéré par rapport au peu d’entraînement que nous avons eu, et je dois une fois de plus rendre hommage à notre tacticien Christian Wahl.  Je reconnais que j’aurais bien aimé gagner mon dernier Bol d’Or Mirabaud . J’en ai gagné 4 dans ma vie, j’aurais bien aimé arriver à 5 ! Mais place aux jeunes ! », le propriétaire de de Rham a en effet annoncé qu’il se retirait en fin de saison.

Fred Le Peutrec, barreur de Zen Too: « la descente vers Genève s’est faite dans de très bonnes conditions. Nous avions une très bonne vitesse ».

Ce Bol d’Or Mirabaud était la cinquième étape du Vulcain Trophée, Realstone Sailing a conforté son avance au classement général provisoire loin devant Alinghi et de Rham Sotheby’s, à égalité de points, devant Ladycat, Artemis et Zen Too. Le Vulcain Trophy reprendra  les 8 et 9 septembre au Club Nautique de Morges pour l’Open Guex-Opel.

Classement D35 Bol d’Or Mirabaud:1. Realstone Sailing (J. Clerc) 10:52:282. De Rham Sotheby’s (Ph. Cardis) 10:59:26

3. Zen Too (G. de Picciotto – F. Le Peutrec) 11:37:05

4. Alinghi (E. Bertarelli) 11:41:31

5. Ladycat (D. Bertarelli) 11:49:24

6. Romandie.com – Nickel (F. Moura) 11:49:48

7. Artemis Racing (T. Tornqvist – P. Cayard) 12:03:08

8. Okalys-Corum (N. Grange) 12:08:59

9. Veltigroup (M. Simeoni – B.Lerch) 12:38:00