Dernier Act des Extreme Sailing Series 2012

La dernière épreuve des Extreme Sailing Series 2012 a débuté hier à Rio de Janeiro sur un plan d’eau piégeux du fait des reliefs qui encercle la baie.

Si l’équipage omanais de The Wave Muscat fait figure de grand favori pour le titre, les places restantes sur le podium s’annoncent disputées entre Oman Sail, Groupe Edmond de Rothschild et Red Bull Sailing Team.

Cette première journée a souri à l’équipage suisse d’Alinghi, qui mène les débats grâce à deux victoires de manches sur six courues, comme l’explique le skipper  Pierre-Yves Jorand : “Ce fut une excellente journée pour nous. Dans les deuxièmes et troisièmes manches nous avons réussi à creuser une belle avance sur le reste de la flotte à la première bouée, ce qui nous a aidé pour la suite. Nous avons essayé de naviguer de manière détendue et intelligente, sans compliquer les choses et je crois que cette approche a porté ses fruits”.

Alinghi est à égalité de point avec l’équipage de Leigh McMillan sur The Wave Muscat, Zoulou effectue également une superbe journée avec une troisième place au provisoire et 3 points de retard sur le leader.

Oman Air et Red Bull pointent en 4 et 5ème places, les deux équipages rivaux pour une place sur le podium sont entrés en collision dans l’avant dernière manche, les australiens ayant percutés l’arrière du flotteur de l’Extreme 40 omanais, les deux équipages n’écopent que d’une pénalité de temps dans la 1ère manche de la seconde journée.

© Lloyd Images

Groupe Edmond de Rothschild mené par Pierre Pennec débutait bien la journée avec une victoire sur la première manche mais peinait ensuite à trouver ses marques comme l’expliquent les membres d’équipage :

Arnaud Psarofaghi, régleur de Grand-Voile : « Le plan d’eau est instable et divisé en deux parties. Pour schématiser, il y avait du vent établi aux alentours des 15 nœuds sur la ligne puis au minimum de la journée nous avons dû avoir entre 3 et 4 nœuds à la première porte. Il y avait des zones de vent faible à éviter, ce que nous n’avons pas toujours su faire. Nous n’avons pas été très chanceux aujourd’hui et puis nous avons commis des erreurs dans nos choix de bords sur certaines manches. Le bilan de cette première journée est qu’il ne faut pas hésiter à faire les extérieurs pour rester rapides et aussi peut-être faire plus simplement les choses, notamment dans les approches de marques »

Pierre Pennec, barreur : « Les conditions étaient très bonnes aujourd’hui, avec un grand soleil, mais le vent était très oscillant sur le plan d’eau. Ces variations d’intensité du flux rendaient la lecture du plan d’eau compliquée. Cela est principalement dû au relief qui encercle le terrain de jeu et notamment au pain de sucre car le vent passe d’un côté ou de l’autre de façon assez aléatoire. Nous avons fait de bons départs, avec des approches de lignes efficaces, mais nous avons été moins pertinents dans notre choix au premier passage de bouée sur deux manches.»

Groupe Edmond de Rothschild pointe donc à la 7ème place du provisoire, à 9 points du leader et 2 points de ses adversaires pour le podium (Oman Air et Red Bull Sailing Team).

Les régates de la 2ème journée reprendront à 18h (heure française) et sont visibles en streaming sur le site officiel des Extreme Sailing Series.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s