America’s Cup Qualifiers : Groupama Team France remporte sa manche face à Land Rover BAR, une erreur d’arbitrage donne la victoire aux kiwis face à Artemis

Les hostilités de la 3ème journée des Qualifiers de l’America’s Cup débutaient hier par le match entre Land Rover BAR et Groupama Team France.
Le départ était à l’avantage de Ben Ainslie qui lofait Franck Cammas, Groupama Team France se retrouvait quasi arrêté avant la ligne, alors que BAR prenait son envol. Les anglais passaient la première marque avec 15 secondes d’avance, sur le portant l’écart se stabilisait.
Les français revenaient sur le près croisant dans le tableau arrière de Land Rover BAR sur le milieu du bord. A la marque 4, Ainslie et ses hommes étaient contraint d’enchainer deux manoeuvres, après avoir quelque peu lâcher le contrôle des français. Groupama Team France arrivait lancer à près de 40 noeuds et faisait l’extérieur aux anglais et passait en tête. L’écart se stabilisait à 10 s sur le portant à l’avantage des français, sur le dernier près, l’équipage de BAR enchainait les virements hasardeux, alors que Groupama Team France déroulait. Les français coupaient la ligne avec 53 secondes d’avance sur les anglais et signaient une seconde victoire.

© ACEA 2017 / Photo Ricardo Pinto

La seconde manche du jour opposait Emirates Team New Zealand à Artemis Racing. Nathan Outteridge parvenait à bloquer Peter Burling sur la ligne, mais le bateau suédois passait la ligne quelques dixièmes de secondes trop tôt et écopait d’une pénalité, le match est ensuite très disputé avec des changements successifs de leader. Dernier retournement de situation à la dernière porte, Emirates vire avant d’entrer dans la zone d’engagement de la bouée alors qu’Artemis arrive lancer, les arbitres infligent une pénalité aux suédois qui voient les néo-zéds les passer sur la ligne. A postériori le chef umpire déclarera que la pénalité infligée à Artemis n’était pas justifiée… Mais le règlement ne permet pas de revenir sur une décision, les kiwis empochent donc une victoire qui aurait dû revenir aux suédois…

© ACEA 2017 / Photo Ricardo Pinto

La dernière manche du jour voyait Groupama Team France revenir dans l’arène face à Softbank Team Japan. Dean Barker et ses hommes partent lancés alors que Groupama Team France peine à trouver de la vitesse sur la ligne. L’équipage sous drapeau japonais enchainera ensuite de belles manoeuvres et ne cessera de creuser un avantage conséquent sur l’AC50 français qui s’incline avec 2 min 34s de retard.

Franck Cammas, barreur de Groupama Team France :

« Aujourd’hui, nous avons effectué deux manches. La première contre les Anglais que nous avons battus ce qui est très satisfaisant car c’est un team très performant. On sait qu’il y a toujours une confrontation sympa entre les Français et les Anglais alors pouvoir les battre, c’est toujours très particulier pour nous J On a vu que le bateau était rapide en remontant face au vent, ce qui est très positif dans ces conditions.

Sur la deuxième manche, le vent est monté et c’était physiquement difficile pour nous de tenir le bateau. Nous avons fait quelques erreurs et il était donc compliqué de remonter la pente car nous perdions de plus en plus d’énergie et nous savons que nous sommes toujours limités en termes d’énergie humaine pour contrôler le bateau. Tout s’est mal goupillé sur cette course.

Mais ce qui est certain, c’est que nous n’aurions pas pu naviguer comme ça il y a encore quelques semaines.

Nous sommes satisfaits à l’issue de cette première partie de qualification. C’est très positif de finir avec deux points après ce premier Round Robin, à égalité avec deux autres équipes ! »

Bertrand Pacé, coach de Groupama Team France :

« Hier et aujourd’hui, on a plutôt bien navigué. On va assez vite et on a bien utilisé le bateau. On a gagné contre les Suédois et les Anglais proprement, en revenant sur eux et en les dépassant sur nos qualités, pas sur des erreurs de leur part. C’est très positif. Nous avions opté pour les foils « all purpose » (tous temps) et ça a été je crois un bon choix. Contre les Japonais, nous avons manqué de puissance sur l’hydraulique dès la mi-course, et avec les systèmes de vol, ça ne pardonne pas. Dès qu’on franchit un stade, on manque clairement de puissance, ce qui explique l’écart avec les Japonais à l’arrivée. Il nous reste du travail, mais c’est satisfaisant de constater que nous sommes dans le match. »

Cette journée marquait la fin deu premier round robin, chaque équipage ayant rencontré une fois chacun de ses concurrents, le deuxième round robin se déroulera à l’identique, à l’issue de celui-ci un équipage sera éliminé.
Au classement général, Oracle Team USA domine avec 5 points (4 victoires, 1 point de bonus des ACWS) devant Emirates Team New Zealand à 4 points avec 4 victoires, Land Rover BAR pointe en 3ème place grâce à ses 2 points de bonus glanés sur les ACWS, et alors qu’ils n’ont gagné qu’une seule manche ; Artemis racing, Softbank Team Japan et Groupama Team France sont à égalité avec 2 points pour deux victoires.

Le programme de ce soir, avec un vent d’une quinzaine de noeuds :
Race 1 : SUE vs NZL
Race 2 : FRA vs USA
Race 3 : SUE vs GBR

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s