America’s Cup Qualifiers : Groupama Team France s’incline face au defender, dure journée pour Artemis

Le premier match de la journée opposait suédois et néo-zélandais. Nathan Outteridge et son équipage tenaient leur revanche sur les kiwis, après la pénalité non justifiée et la défaite d’hier, et ce jusqu’à l’avant dernière porte, où ils écopaient à nouveau d’une pénalité pour refus de tribord, Emirates Team New Zealand filait donc vers la victoire, avec un delta de 1min31s.
A noter un planté impressionnant des kiwis suite au décrochage des appendices durant cette course, sans conséquence matérielle.

Groupama Team France rencontrait Oracle Team USA  pour le second match du jour.
Franck Cammas et ses hommes étaient dominés sur le pré départ et se retrouvaient chassés par James Spithill. L’australien bloquait les français contraint de lofer, Oracle Team USA prenait alors un départ lancé, tandis que l’AC50 tricolore devait être relancé en vitesse.

L’équipage de Groupama Team France mordait ensuite la boundary, entrainant une pénalité, ils étaient alors irrémédiablement distancés et faisaient la course derrière Oracle Team USA sans réelle occasion de retour. Et ce bien que les américains aient connus un soucis d’aile les contraignant à un réparage de fortune pendant la régate à l’aide d’adhésif. Les français terminaient à 1 min 56 des américains.

Franck Cammas, barreur

« On a fait pas mal d’erreurs aujourd’hui qu’il serait bien d’éviter à l’avenir. Les erreurs permettent toujours de progresser tant qu’on ne les refait pas après, j’espère donc que cette journée va nous servir pour la suite.

Les régates de demain seront très importantes, c’est vrai que nous ne pensions pas gagner celle d’aujourd’hui même si nous n’avions pas fait toutes ces erreurs. On est forcément frustré de ne pas bien naviguer. On a fait quelques beaux virements mais nos erreurs sont évitables, nous devons donc être plus rigoureux demain, mieux anticiper les choses et ne pas prendre trop de risques sur certains points. 

La pénalité « boundary » sur le premier gybe nous a fait perdre le contact et la régate a donc changé à partir de ce moment. C’est alors un cercle vicieux qui s’installe avec des erreurs comme celles-ci en début de manche et c’était donc difficile de rester dans la même course qu’Oracle. 

Le bateau s’est cependant mieux comporté en vitesse pure que lors de notre premier match contre les USA ce qui est positif. En effet, chaque erreur correspond à 20/25 secondes : en en faisant 4 aujourd’hui c’est beaucoup sur un match comme celui-là, à nous maintenant d’apprendre de cette manche contre le defender.

On verra ce qui se passera dans les prochains jours, demain va être une journée décisive. »

Thierry Fouchier, régleur d’aile

« Un seul match aujourd’hui. On a rencontré la plus forte équipe à mon sens. On a essayé d’élever, notre niveau de jeu. Nous avons mal réussi notre départ et nous nous sommes retrouvés coincés, donc nous sommes partis avec un déficit de vitesse que nous avons essayé de combler. Ça a été compliqué et eux ont saisi les opportunités. On a malgré tout essayé d’améliorer nos manœuvres. Même en étant derrière, on ne se décourage pas, on essaye de s’améliorer, même dans l’adversité, même si on sait qu’on va perdre. Ça va nous servir pour les prochains matches des qualifications.

On est à fond, on ne va rien lâcher ! On sait que l’on peut accrocher les grosses équipes

Les conditions vont changer dès demain avec du petit temps. Ça va ouvrir des opportunités, à nous de les saisir, à nous de prendre de bons départs. On a largement les talents qu’il faut à bord.

La victoire des Néozélandais sur les Suédois met une grosse pression sur ces derniers. On est face à Artemis Racing pour accrocher la 4e place des challengers.

Ça ne va pas changer notre vie ni notre état d’esprit. Mais eux, ça va leur apporter une pression supplémentaire, les connaissant un peu !

Le match contre nous sera tendu de leur côté ; pour nous aussi, mais ça veut dire qu’on est à la bataille, et ce n’est que du très positif ! ».

© ACEA 2017 / Photo Ricardo Pinto

Pour le dernier match de la journée, Artemis Racing était opposé à Land Rover BAR. L’équipage aux couleurs suédoises était dominé de bout en bout et ne parvenait jamais à inquiéter Ben Ainslie qui s’imposait avec 30 secondes d’avance.

Les vainqueurs du jour, Oracle Team USA, Emirates Team New Zealand et de Land Rover BAR consolidaient leurs positions au classement général avec 6 points pour le defender, 5 pour les kiwis et 4 pour les anglais.
Artemis Racing qui avait impressionné pendant les entrainements commet des fautes et semble parfois fébrile, peinant à prendre des décisions correctes au niveau stratégique, ils sont désormais dans une situation inconfortable avec seulement 2 victoires pour 5 défaites, alors que Softbank Team Japan et Groupama Team France, à égalité de points sont également à 2 victoires mais avec 2 matchs de moins courus pour les japonais et 1 pour les français.

Résultats du 30 mai

NZL vs SWE : 1-0
FRA vs USA : 0-1
SWE vs GBR : 0-1

Programme du mercredi 31 mai :

Course 4 : JPN vs FRA
Course 5 : GBR vs NZL
Course 6 : USA vs JPN
Course 7 : FRA vs GBR
Sous réserve d’un vent suffisant, les Bermudes se trouvant aujourd’hui en plein centre d’un anticyclone, les vents devraient donc être faibles, et un départ ne peut être lancé dans moins de 6 noeuds de vent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s