Record à l’équateur pour l’équipage de Spindrift 2

L’équipage de Spindrift 2, mené par Yann Guichard a franchi l’équateur aujourd’hui. Les hommes du bord décrochent un nouveau temps de référence entre Ouessant et l’équateur en 4 jours 19 heures 57 minutes (en attente de validation par le WSSRC).
Plus que le chrono c’est l’avance de 23 heures sur le chrono du tenant du titre du Trophée Jules Verne, qui importe. En effet, le routeur et les marins espèrent poursuivre sur la lancée de l’Atlantique Nord et arriver au Cap de Bonne Espérance avec un différentiel positif sur Idec Sport qui avait ensuite bénéficié de superbes conditions sur l’Indien.

© Chris Schmid/Spindrift racing

La passage du Pot au Noir n’aura été qu’une formalité, la zone de convergence n’étant pas très active actuellement, l’équipage a pu rejoindre les alizés mais il faudra probablement faire le grand tour de l’anticyclone de Sainte Hélène avant d’espérer accrocher une dépression qui les mènera dans le grand sud.

Yann Guichard, skipper de Spindrift 2 :
« On a commencé à rentrer dans le Pot au Noir vers 2°Nord : il n’était pas très actif, ce qui ne nous a pas facilité sa traversée avec très peu de brise… Même les grains n’étaient pas très ventés. C’était surtout sympa d’avoir la pleine lune au passage de l’équateur : nous avons même vu l’éclipse ! C’était magnifique pendant une bonne heure… Tout le monde a pris le rythme et la modification de la casquette est vraiment un bonus : on est nettement plus à l’abri. La descente jusqu’à l’équateur n’a pas été une route simple : il a fallu enchaîner les empannages et passer au travers des archipels des Canaries et du Cap-Vert. On a eu une mer assez difficile avant ces deux groupes d’îles.
On doit sortir complétement du Pot au Noir vers 2°Sud, et ensuite, nous allons devoir faire le grand tour de l’anticyclone de Sainte-Hélène qui se reforme dans l’Est : nous allons devoir faire du Sud pendant un bout de temps jusqu’au 37°Sud avant de tourner à gauche vers l’océan Indien. Cela nous rallonge la route, surtout que nous devrons traverser une zone de petit temps dans trois jours. Mais ensuite, nous toucherons du vent de Nord-Ouest favorable. Ce sera finalement une descente assez lente… mais nous devrions toujours être un peu en avance par rapport à Francis Joyon et son équipage au passage du cap des Aiguilles. »

 

Jean-Yves Bernot, routeur du trimaran :
« 
Le pot au noir s’est montré raisonnable : le « trou de souris » entrevu dès les Iles du Cap Vert ne s’est pas refermé.Encore quelques grains vers 1 S avant de toucher les alizés de sud-est, bien installés pour 15-20 kt. Ils sont accompagnés d’une mer jeune, nerveuse, 2 à 2,5 m qui se fait sentir à ces allures de bon plein.

Ce sera  le tarif jusque 20 S atteint Mercredi prochain. Ensuite, on parle de Sainte-Hélène, l’anticyclone bien sûr. C’est l’été dans l’Océan australe, et l’anticyclone prend ses aises jusque 35 S. Il n’y a guère d’autre choix que de descendre jusque 40 S en se faisant discret pour éviter d’éventuelles extensions sans vent vers la côte d’Amérique du sud.
C’est ainsi que se fâchent  les anticyclones : en engluant les bateaux à voile dans des calmes exaspérant… »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.