Energy Team renonce à la Coupe Louis Vuitton, 1ers bords pour l’AC72 néo zélandais

L’équipe française menée par les frères Peyron, Bruno et Loick Peyron renonce à une participation aux phases de sélection pour la Coupe de l’America, la Louis Vuitton Cup, et ce malgré des progrès dans la construction de ce défi avec un accord de coopération avec Oracle Racing et un budget bouclé au 2/3. Ils considèrent que le risque de lancer la construction d’un AC72 est trop important et que les objectifs initiaux ne seraient probablement pas atteints.

Bruno Peyron : « Nous avons toujours exprimé le fait que nous n’irions pas pour faire de la figuration. Cette décision est donc cohérente par rapport aux objectifs que nous nous sommes fixés avec le Yacht Club de France et qui demeurent les mêmes : créer une équipe capable de rivaliser au plus haut niveau et de ramener la Coupe de l’America. Nos bons résultats cette saison doivent servir l’avenir et nous permettre de continuer à construire ce grand Défi, Challenger pour la Coupe de l’America. Nous pouvons tous être fiers du travail accompli en si peu de temps, mais il ne faut pas tenter le tout pour le tout, au risque de tout perdre. Si la phase finale de notre projet ne s’est pas avérée possible cette année, projetons-nous d’ores et déjà dans la 35e America’s Cup… ».

La participation de l’équipe est d’ores et déjà assurée pour la saison des America’s Cup World Series, mais avec un seul AC45.

Il n’y aura donc que quatre challengers qui tenteront de ravir le pichet au defender américain, à savoir, Artemis Racing, Emirates Team New Zealand, Luna Rossa et Team Korea.

Les néo-zélandais ont été les premiers à lancer leur AC72, qui a navigué pour la première fois en baie d’Hauraki mardi. Cette première sortie dans une brise de moins de 10 noeuds aura duré 5 heures, pendant lesquelles l’équipage a pu se faire une première idée de ces catamarans à aile rigide. Peu d’informations ont filtré sur cette navigation, il semblerait que le bateau atteigne assez facilement deux fois la vitesse du vent.

© Chris Cameron

En ce qui concerne l’architecture du bateau, il semblerait que l’équipe kiwi ait développé des dérives en S, qui se rapprochent de ce qui avait été tenté sur Alinghi 5, François Chevalier décripte le dessin du multicoque sur son blog et dévoile les plans de forme du catamaran.

L’équipage a effectué une seconde journée aujourd’hui, la sortie a été écourtée suite à un incident mineur sur la partie avant de l’aile.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s