Team Tilt solide leader du D35 Trophy

 Le jeune équipe de Team Tilt, menée par Sébastien Schneiter et Arnaud Psarofaghis ont de nouveau dominé le grand prix de Versoix.
Six manches ont pu être courues vendredi dans un joli thermique de 7 à 11 noeuds, la situation anticyclonique sur le lac n’a pas permis au comité de lancer des régates dimanche.

Team Tilt gagnait deux manches et remportait le Grand Prix de Versoix 2 avec un point d’avance sur Alinghi, Okalys signe sa meilleure place depuis le début de la saison avec la dernière marche du podium.

Veltigroup-Swisscom se classait quatrième place devant Ladycat powered by Spindrift racing.

Classement Open de Versoix 2 :
1. Team Tilt, 15 : 4 4 1 1 5 (6)
2. Alinghi, 16 : 1 5 4 2 4 (7)
3. Okalys, 19 : 5 1 5 (9) 6 2
4. Veltigroup Swisscom, 21 : 3 3 3 (7) 7 5
5. Ladycat, 24 :7 (9) 6 5 2 4
6. Mobimo, 27 : 6 (10) 8 3 9 1
7. Realteam, 27 : (8) 8 7 8 1 3
8. Ylliam-Comptoir Immobilier, 27 : 2 7 2 (10) 8 8
9. Zen Too, 28 : 9 2 10 4 3 (11)
10. Racing Django, 45 : 10 6 9(11) 10 10
11. Oryx, 48 : (11) 11 11 6 11 9

Samedi, les équipages des D35 se retrouvaient sur la première classique lémanique de la saison, la Genève-Rolle-Genève. Les Decision 35 couraient dans la classe M1, tout comme le Ventilo M1 Safram. Ce catamaran a été optimisé cet hiver et espère faire de l’ombre aux D35, le Ventilo avait déjà remporté le Bol d’Or en 2013.

La course a été serré, le vent est progressivement rentré, Mobimo a dominé sur les deux premières heures, avant de céder la place de leader à Team Tilt au niveau de Rolle, Zen Too pointait second à la bouée.

Sur la fin de course, la flotte se scindait en trois : Oryx et Laydycat powered by Spindrift racing tentaient le côte suisse, Tilt, Okalys et Mobimo naviguait au milieu du lac. Mais l’option payante était du côté français. Veltigroup-Swisscom avait fait le bon choix tout comme Okalys et Alinghi. Ce trio formait le podium en D35 de la Genève-Rolle-Genève. Mais la victoire au scratch revenait au Ventilo M1 Safram Sailing qui gagnait de quelques longueurs.

Classement Genève-Rolle-Genève Décision 35 :

1. Veltigroup-Swisscom
2. Okyalys
3. Alinghi
4. Team Tilt
5. Ladycat powered by Spindrift Racing
6. Mobimo
7. Oryx
8. Realteam
9. Racing Django
10. Zen Too
11. Ylliam-Comptoir Immobilier

Tanguy Cariou, tacticien de Team Tilt : « C’était un week-end avec beaucoup d’enjeux, deux étapes du D35 Trophy et donc deux fois plus de points qu’un week-end classique. Nous avons plutôt bien géré vendredi. Nous avons fait des petites erreurs, mais terminons devant car la journée était difficile pour toutes les équipes. Samedi lors de la Genève-Rolle-Genève, nous n’avons pas pris un bon départ, mais avons par la suite bien navigué jusqu’à Yvoire au retour. Le facteur réussite de ces longues courses a ensuite souris à quelques équipes qui nous ont dépassé avant la ligne d’arrivée. Nous sommes un peu frustrés de cette quatrième place puisque nous étions en tête tout le long, mais nous sommes quand même satisfait de notre navigation ; tout s’est très bien passé à bord dans l’ensemble. La météo ne suivait pas les schémas classiques, c’était compliqué. Nous terminons juste derrière Alinghi, notre concurrent direct puisque c’est l’équipe la plus proche de nous au classement général. Entre l’Open de Versoix et la Genève-Rolle, nous marquons donc le même nombre de points qu’eux, une opération neutre ce week-end pour Team Tilt ! »

Loïc Forestier, skipper de Veltigroup-Swisscom :  » Nous prenons un bon départ sur cette Genève-Rolle, selon notre projet, côté suisse du lac. Puis les bateaux qui traversent le plan d’eau en premier touchent plus d’air et on se retrouve en queue de peloton et on subit jusqu’à Rolle. Nous passons derniers à la bouée de Rolle, quarante minutes derrière les premiers ! Dans cette situation il faut choisir un côté et s’y tenir. Il ne faut jamais rien lâcher, faire avancer le bateau pour se donner la possibilité d’être dans le coup si une opportunité se présente. L’option côté français nous a souri. Nous prenons la tête devant Okalys à la hauteur de Coppet puis c’est tout droit sur Genève. Ça a été chaud jusqu’à la fin, le vent diminuait à l’approche de la ligne d’arrivée et Okalys finit quelques mètres derrière nous !  »

Nicolas Charbonnier, tacticien d’Alinghi :  » Sur la Genève-Rolle nous avons eu des difficultés sur la première partie du parcours et on passe neuvième à Rolle. Quand les airs rentrent, nous protégeons le côté français et rattrapons le gros de la flotte. On est deuxième en entrant dans le Petit Lac. On a encore attaqué, on voulait gagner, mais ça n’a pas payé, ça nous vaut finalement une place… ça fait partie du jeu.
C’est un beau week-end pour Alinghi. Au classement général nous sommes bien positionnés mais pour savoir comment aborder la suite il faudra faire le point après le Bol d’Or Mirabaud la semaine prochaine car c’est une course où il peut se passer beaucoup de choses… Il reste pas mal de régates et tout peut arriver !  »

La prochaine course aura lieu samedi prochain avec le célèbre Bol d’Or Mirabaud. Les D35 retrouveront dans leur catégorie M1 le Ventilo M1 Safram, et également le GC32 Edmond de Rothschild qui a été optimisé pour les vents faibles du lac.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s