D35 Trophy : victoire d’Alinghi après une saison quasi parfaite

L’équipage du D35 Alinghi, mené par Ernesto Bertarelli  a remporté le Grand Prix de clôture de la SNG le week end dernier.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.org

 

Alinghi aura largement dominé cette 14ème saison en D35 avec un grand chelem sur les grands prix, la victoire sur le Bol d’Or Mirabaud, seule la Genève-Rolle-Genève échappe à Ernesto Bertarelli et son équipage, pour une petite seconde.
Certes les deux principaux adversaires d’Alinghi étaient absents cette saison, Team Tilt ayant vendu son bateau à Phaedo et s’étant concentré sur la Red Bull Youth America’s Cup, et Ladycat by Spindrift racing s’étant tourné vers la préparation du Trophée Jules Verne et le World Match Racing Tour. La saison a pourtant été très disputée avec notamment la montée en puissance d’ Ylliam – Comptoir Immobilier et de Zen Too.

La victoire finale était acquise pour Alinghi avant même cette ultime étape, restait à déterminer les deux autres places sur le podium, Zen Too avait l’avantage avant ce dernier grand prix.

Mais l’équipage mené par Fred le Peutrec ratait son entrée vendredi avec deux 8èmes places, une 7ème, une 5ème et une 3ème, alors qu’Yliam prenait une 6ème, une 4ème et trois 2ndes places.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.org


Zen Too était donc en ballotage défavorable avant la dernière journée courue samedi. Eole n’était pas au rendez-vous pour cette ultime journée avec une seule manche courue dans le tout petit temps, Zen Too remportait  celle-ci devant Swisscom et Racing Django, Ylliam – Comptoir Immobilier terminait 6ème mais conservait la 2nde place de l’événement alors que Zen Too ne terminait que 5ème perdant donc sa 2nde place au général au profit d’Yliam.

Malgré l’arrivée de foilers sur le lac Léman, avec quelques Easy To Fly et de nombreux Flying Phantom, et des rumeurs occasionnelles sur un changement éventuel de support, le D35 est reconduit l’année prochaine pour une quinzième saison sur le catamaran monotype, qui fait preuve d’une belle longévité.

Ils ont dit:

Ernesto Bertarelli (Alinghi)1er du D35 Trophy 2017: « À une seconde nous aurions pu remporter toutes les manches du championnat, puisqu’il nous manque la Genève-Rolle-Genève. Mais nous remportons tous les Grands Prix, c’est une très belle saison. Ça fait trois ans que nous naviguons ensemble, et chaque année c’est toujours un petit peu mieux, nous connaissons très bien notre bateau. Mais rien n’est jamais gagné. Le niveau est très élevé, et la moindre erreur se paie, nous l’avons vu cet après-midi. »

Bertrand Demole (Ylliam – Comptoir Immobilier) 2ème du D35 Trophy 2017: « Nous étions super-contents d’être sur le podium qui était notre objectif en début de saison. Il y avait la deuxième place à prendre lors de ce Grand Prix et nous l’avons saisie. L’équipe est stable, et ça fait trois ans qu’on navigue ensemble, et il faut cette stabilité et les bonnes personnes au bon endroit pour réussir. »

Fred Le Peutrec (Zen Too) 3ème du D35 Trophy 2017: « Nous sommes contents de finir sur le podium, mais c’est un peu frustrant de perdre la deuxième place sur cet évènement. Mais globalement, en regard du temps que nous passons à bord, nous pouvons être très satisfaits de notre classement. »

Jan Eckert (Racing Django) 4ème du D35 Trophy 2017: «Nous avons fait d’excellent progrès, qui sont le fruit d’un énorme travaille. L’équipage est constitué d’Alphas, et ce n’est pas facile de les faire travailler tous ensemble. Les coachs nous ont vraiment aidés en ce sens. Le niveau est très serré, nous étions derniers l’an dernier, 4ème cette année. C’est très satisfaisant. »

Julien Monnier (Swisscom) 5ème du D35 Trophy 2017: « Notre sentiment est que la communication est relativement compliquée, nous n’avons pas encore trouvé toutes les clés. Nous manquons encore de régularité aux avants postes pour être sur le podium. Mais nous savons que le potentiel est là. Nous allons travailler nos points faibles, et serons là l’an prochain pour tenter de faire mieux. »

Christian Wahl (Mobimo) 6ème du D35 Trophy 2017: « Nous avons eu des hauts et des bas, et avons procédé à plusieurs changements pour faire évoluer l’équipe. Nous avons trouvé maintenant un équilibre de communication que nous n’avions jamais atteint. La performance s’améliore, et ça c’est très positif, ce que je veux retenir de cette saison. Nous sommes prêts pour attaquer 2018 avec des bonnes bases. »

Nicolas Grange (Okalys) 7ème du D35 Trophy 2017: « Pour moi, c’est une page qui se tourne. Cette saison nous a permis de poser les bases d’un nouveau projet pour l’an prochain. Arnaud Grange, qui a barré une partie des courses en deuxième partie de saison, va petit à petit reprendre le bateau avec une équipe de jeune. Nous allons faire les choses dans l’ordre, sans prendre de risques. Ils seront accompagnés pour gérer cette transition. »

Esteban Garcia (Realteam) 8ème du D35 Trophy 2017: « C’était une saison en demi-teinte, avec une belle progression tout au long de l’année. Terminer sur le podium est une belle récompense, et c’est de bon augure pour l’année prochaine. Notre objectif était de progresser avec une nouvelle équipe, et il est atteint. »

Lloyd Thornburg (Phaedo squared) 9ème du D35 Trophy 2017 : « Nous commençons à comprendre les potentiels de progression, sur les réglages et les manœuvres. Nous avons vraiment aimé cette première saison. Le niveau est élevé, mais nous trouvons petit à petit le moyen de nous rapprocher du peloton sur certaines courses. Nous serons là l’an prochain, et espérons bien sûr progresser. »

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.org

Le classement du Grand Prix
Le classement du D35 Trophy 2017

D35 Trophy, nouvelle victoire d’Alinghi qui remporte le championnat

Alinghi s’est de nouveau imposé le week end dernier à Crans après une belle bataille  avec Ylliam – Comptoir Immobilier. L’équipage d’Ernesto Bertarelli ne s’imposant qu’avec un seul point d’avance sur son adversaire à l’issue des 11 manches courues. Zen Too complétait le podium devant Racing Django et Realteam. L’équipage de Phaedo, de nouveau secondé par Loick Peyron ne parvenait pas à décrocher de la dernière place.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.org

Les conditions ont été variables durant ces trois jours de régates, petit temps dimanche, flux soutenu et pluie samedi et vent médium le vendredi.

Au classement final, Alinghi s’impose avant la dernière épreuve prévue les 22 et 23 septembre, malgré tout l’équipage mené par Ernesto Bertarelli sera bien présent pour cette dernière manche du D35 Trophy. La seconde place sera disputée entre Zen Too et Ylliam – Comptoir Immobilier qui n’ont que 2 points d’écart avant cette ultime grand prix.

Alinghi a jusqu’ici effectué un quasi sans faute avec des victoires sur tous les grand prix, et sur le Bol d’Or, leur plus mauvais résultat étant une seconde place sur la Genève-Rolle-Genève.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.org

Yves Detrey, Numéro 1 d’Alinghi : « C’était tendu jusqu’à la fin avec Ylliam. Nous avons commencé la journée à égalité de points. Nous en perdons trois sur eux dans la 1èrecourse. Puis on en reprend un, et encore deux dans la 3e course pour se retrouver de nouveau à égalité.
Sur la dernière course, nous nous sommes un peu cherchés sur le départ et nous prenons l’avantage dans le 1er bord de près. Ensuite, ils repassent devant à l’entame du dernier bord. Sur le dernier tiers du dernier portant, nous repassons devant sur un empannage. Pour gagner l’épreuve, il fallait qu’on finisse dans les cinq et devant lui. On finit 4e et devant lui, ça c’est joué à trois fois rien. Ylliam a vraiment bien navigué, mais à la fin, nous restons devant, et ça fait vraiment plaisir. »

Pierre-Yves Jorand, régleur de grand-voile d’Alinghi : « Ça a commencé dans le dur ce matin avec une manche de 5e, mais heureusement pour nous, cela s’est superbement terminé. Ylliam Comptoir Immobilier a fait un joli week-end et nous a donné du fil à retordre. Ils ont très bien navigué. Chapeau à eux ! Ils avaient de la vitesse et ont été malins. Finalement, ça se joue à rien ces régates. En monotypie, on sait que chaque détail compte.
C’était un superbe Grand Prix sur trois jours. » 

La dernière épreuve, le Grand Prix de Clôture de la SNG se disputera à Genève les 22 et 23 septembre prochain.

D35Trophy : Alinghi remporte l’Open du Yacht Club de Genève et conforte son leadership sur le championnat

Les concurrents du D35 Trophy se retrouvaient pour la reprise du championnat après la pause estivale, avec la  sixième rencontre de la saison, l’Open du Yacht Club de Genève. . Les conditions étaient légères pour cette reprise avec 6 à 8 noeuds de vent pour les deux manches disputées vendredi et 4 à 6 aujourd’hui.
Le comité n’a pas pu lancer de course samedi faute de vent stable en force et en direction.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.org

L’équipage d’Ernesto Bertarelli s’est de nouveau montré impérial en remportant deux manches et en finissant deux fois second, Alinghi remportait donc ce grand prix.
Nicolas Grange, propriétaire d’Okalys avait confié la barre de son catamaran à son fils, Arnaud, âgé de 15 ans. Le jeune homme n’a pas raté son entrée avec une belle seconde place sur cet événement. Zen Too prenait la 3ème place avec une victoire sur la dernière manche après un superbe mano à mano face à Alinghi.

Ernesto Bertarelli, barreur et propriétaire d’Alinghi :
« Je suis vraiment content de renaviguer avec mon équipe. Je n’étais pas à bord pour le Bol d’Or Mirabaud, et ils ont fait plusieurs courses en GC 32 durant l’été. C’est un vrai plaisir de pouvoir revenir et d’être tout de suite dans la compétition, en signant un résultat comme celui-ci. Je salue aussi l’arrivée d’Arnaud Grange sur Okalys, qui fait une très belle course. Je suis content de voir que des jeunes talentueux rejoignent des équipes. »

Arnaud Grange, barreur d’Okalys :
« Ça n’a pas été facile.. Les airs étaient assez tordus et il fallait rester vraiment concentré. Mais ça s’est bien passé. L’équipe a été vraiment sympa avec moi, et on fait une belle course. »

  Tanguy Cariou tacticien sur Zen Too :
« C’était une nouvelle configuration pour Zen Too, a relevé le.Nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour nous entraîner et avons eu un peu de mal à nous adapter, mais nous avons su prendre des risques, et ça a payé sur le classement général.

Zen est toujours sur le podium, et creuse même un peu sur Ylliam – Comptoir Immobilier. C’est donc un week-end réussi pour nous tous. »

Au classement général, Alinghi creuse un peu plus son avance en tête du classement, Zen Too conforte sa seconde place devant Ylliam – Comptoir Immobilier.

A noter la présence de  Loïck Peyron sur Phaedo2 pour cette épreuve, en remplacement du propriétaire Lloyd Thornburg.

La saison se poursuivra dès vendredi prochain à Crans-Près-Céligny pour le Grand Prix Alinghi.

Bol d’Or Mirabaud : Alinghi vainqueur devant Ladycat et le GC32 Realteam

 Le 79ème Bol d’Or Mirabaud, la plus célèbre course lémanique, s’est déroulée samedi dans das conditions soutenues avec une quinzaine de noeuds de vent.
Soixante cinq multicoques étaient engagés parmi les 55O inscrits, dont la flotte du D35 Trophy ainsi qu’un GC32, 3 Easy To Fly, un M32 ainsi que la flotte des M2.

Swisscom prenait le meilleur départ, et prenait la tête de flotte accompagné d’Alinghi, Realteam, Zen Too et Ladycat. C’est finalement celui-ci mené par Dona Bertarelli qui menait la première partie de la sortie du petit lac à la bouée du Bouveret, Alinghi en embuscade profitait d’une transition au large de Lausanne pour revenir sur le leader. Spindrift passait la bouée en tête au Bouveret avec 7 secondes d’avance sur Alinghi, qui prenait le leadership ensuite.

Arnaud Psarofaghis, barreur d’Alinghi, en l’absence d’Ernesto Bertarelli parvenait à conserver l’avantage sur Ladycat, ce qui permettait à Alinghi d’enchainer avec une nouvelle victoire, en 5h11, à seulemnt dix petites minutes du record de l’épreuve.
Le troisième au scratch était le GC32 Realteam mené par Jérôme Clerc, Zen Too barré par Fred Le Peutrec prenait la 4ème place devant cinq autres Decision 35. Safram réalise une performance moindre que sur la Genève Rolle Genève avec une 10ème place.

©Nicolas Jutzi

Arnaud Psarofaghis, barreur d’Alinghi : « Je suis vraiment fier d’avoir gagné avec cette équipe, ils sont tous fantastiques. Pour moi, la régate s’est jouée à l’entrée du petit lac. Nous avons fait un choix stratégique différent de celui de Spindrift, un choix qui s’est avéré payant. » 

 

Ernesto Bertarelli absent pour suivre l’America’s Cup aux Bermudes :  « J’adresse toutes mes félicitations au Team Alinghi pour cette victoire obtenue sur le lac Léman aujourd’hui, à l’occasion du 79ème Bol d’Or Mirabaud. C’était une journée de régate avec des conditions idéales : une belle Bise assortie d’un savant mélange de tactique et stratégie pour passer les transitions au mieux. Des conditions qui ne laissaient guère de place à la chance…
Je tiens également à féliciter Ladycat pour avoir été un concurrent d’exception pendant toute la durée de cette course. Chaque année, l’émulation est plus forte entre ces deux équipes, ce qui nous permet à tous de monter en niveau.
 Je voudrais rendre hommage à Arnaud avec qui j’ai le plaisir de partager la barre de notre GC32 et de notre D35, ainsi qu’à l’ensemble de l’équipe, Pierre-Yves, Nicolas, Nils, Coraline, Yves & João qui a cette fois-ci régaté à bord en tant que 7ème équipier pour faire face aux conditions ventées, alors qu’il est avant tout un préparateur d’exception pour nos bateaux. Une nouvelle preuve de compétence et de polyvalence de notre équipe. Merci aussi bien sur à Claudy et David qui ont rendu cette victoire possible sur le plan technique.
 J’adresse également une pensée aux quelques 550 bateaux inscrits, qui pour la plupart sont encore en course maintenant.
 C’est pour moi une fierté toute particulière d’être le Vice-Président de la Société Nautique de Genève qui organise le Bol d’Or chaque année et je remercie tous les volontaires qui permettent cette organisation sans faille. »
Dona Bertarelli skipper du catamaran Ladycat : « On a vraiment bien navigué de bout en bout. On a pris la tête de la course à la sortie du petit lac en mode match race avec Alinghi. C’était une course au contact tout en creusant l’écart avec le reste de la flotte et c’est tout ce qu’on se souhaitait ! On avait fait le choix de ne participer qu’à deux courses cette année avec Ladycat, donc on est très contents et on a pas démérité en passant à 500 mètres de la victoire ! On reviendra l’année prochaine et on essaiera de s’imposer car pour remporter définitivement le challenge du Bol d’Or, il faut gagner 3 fois l’épreuve en 5 ans. Je félicite toute l’équipe Alinghi qui a remporté cette édition et domine la saison en D35. »

D35 Trophy : Alinghi remporte le Grand Prix Realstone

Après la Genève-Rolle-Genève courue dans les petits airs samedi, les équipages du D35 Trophy se retrouvaient hier pour la dernière journée du Grand Prix Realstone de Versoix.

©Loris Von Siebenthal

Comme la veille, les vents ont tardé à s’établir, et les équipages n’ont rejoint le plan d’eau que vers 15h, et n’ont pu courir que deux manches.
Ernesto Bertarelli et ses hommes dominaient cette journée avec deux victoires, permettant à Alinghi de remporter de nouveau ce Grand Prix, enchainant un sans faute depuis le début de saison sur ce format.
Ylliam Comptoir Immobilier et Swisscom qui étaient sur le podium de l’événement vendredi restent sur le podium mais aux 2ème et 3ème place.

Ernesto Bertarelli, barreur et propriétaire d’Alinghi : «Nous sommes vraiment contents de notre résultat de ce dimanche, qui nous permet de gagner ce Grand Prix après la journée de vendredi où nous étions placés en embuscade en 3e position. Même si nous avons désormais une belle avance au classement de la saison, nous devons toujours rester attentifs, car les autres bateaux continuent de progresser et même si nous avons une belle avance, nous devons toujours rester attentifs, car ils restent dangereux. Ylliam – Comptoir Immobilier, Swisscom et Zen Too sont des concurrents très sérieux. »

Esteban Garcia, barreur de Realteam  : « C’était un magnifique week-end, a-t-il confié. Ce n’était pas évident, et nous n’imaginions pas disputer autant de courses sur ces deux jours. Le comité a fait un travail remarquable, c’est un bel effort. Être partenaire de ce Grand Prix est devenu une tradition pour Realstone, et nous sommes vraiment heureux d’accueillir la flotte des D35 dans notre port d’attache. Nous allons organiser une épreuve de ski cet hiver, avec tous les équipages, pour faire un classement ski-voile Realstone. »

Classement général du Grand Prix Realstone après 8 courses (le plus mauvais score étant retiré) : 
1er – Alinghi : 16 points
2ème – Ylliam-Comptoir Immobilier : 20 points
3ème – Swisscom : 22 points
4ème – Racing Django : 28 points
5ème –  Zen too : 31 points
Au classement général, Alinghi conforte une avance sérieuse avec 5 points contre 13 pour le second Ylliam Comptoir Immobilie, Zen Too est 3ème avec 16 points.

Genève Rolle Genève, Swisscom s’impose avec 1 seconde sur Alinghi

La première classique lémanique disputée hier, une semaine avant le célèbre Bol d’Or, aura connu une fin haletante.
Les conditions étaient légères sur le départ, avec une brise thermique d’une dizaine de noeuds L’équipage d’Alinghi prenait rapidement les commandes de la flotte des M1, avc une option côté français, le vent devenait ensuite très faible à la sortie du petit lac.
Alinghi conservait le leadership au passage de la bouée à Rolle, suivi de Mobimo, Realteam et Swisscom. Le retour vers Genève se poursuivait dans des airs très faibles, les leaders ne retrouvant du vent qu’au passage d’Yvoire. Mobimo était relégué en 3ème position tandis que Swisscom venait disputé la tête de course à Alinghi, la bataille se poursuivait jusqu’à la ligne.

Et le vainqueur était finalement désigné seulement quelques minutes après l’arrivée de ses deux bateaux, le comité étant contraint de recourir au visionnage de la vidéo pour déterminer le vainqueur de cette Genève-Rolle-Genève. C’est Swisscom qui était désigné vainqueur avec 1s et environ 80cm d’avance sur Alinghi sur la ligne. Mobimo se classait 3ème à 5 min du vainqueur.
Safram, remis à l’eau très tard suite à un démâtage, terminait à une belle 4ème place, suivait ensuite le reste de la flotte de D35 avec Ladycat, Ylliam, Racing Django, Realteam, Zen Too, Okalys, et le dernier entrant sur le circuit Phaedo2

Julien Monnier , skipper de Swisscom :
« C’était une bagarre magnifique. Je retiendrai le retour dans le petit lac, et bien-sûr l’arrivée. Nous avons mis une belle pression à Alinghi. Le passage le plus délicat était entre Rolle et Yvoire. C’était certainement le moment charnière de la course. Ensuite, nous n’avons rien lâché pour tenter de reprendre Alinghi. Quand on est derrière, on fait le jeu, et celui-de devant tente de le maîtriser. On a eu la faveur d’une petite risée qui nous a permis de revenir,

et d’engager un jeu tactique entre les deux dernières bouées, pour finalement l’emporter à moins d’un mètre. Nous sommes vraiment contents. »
Pierre Yves Jorand, Alinghi :
« Nous terminons à une seconde, mais derrière. C’est un peu décevant vu qu’on a mené toute la régate. Mais c’est le jeu, et Swisscom a fait une très belle course. Ils nous ont mis une pression constante sur tout le portant et ils ont réussi à glisser leurs étraves juste avant la ligne. Le comité a très bien fait les choses, ils ont vu et revu les vidéos pour finalement les déclarer vainqueur pour 80cm. »

D35 Trophy : Ylliam-Comptoir Immobilier mène devant Swisscom et Alinghi au Grand prix Realstone de Versoix

Le Team Phaedo a rejoint les concurrents du D35 Trophy pour ce Grand Prix Realstone de Versoix. L’équipe anglaise a bénéficié des conseils d’une partie de l’équipage d’Alinghi lors des quelques jours d’entrainement qui ont précédé ce week end de compétition, Phaedo2 disputera la fin de saison avec les huit autres concurrents du D35 Trophy.

Baptiste Morel/Voile-Multicoques.org

Après quelques heures d’attente ce matin, les équipages ont rejoint le plan d’eau dans l’après midi et ont pu enchainer six manches dans un flux d’une dizaine de noeuds.
Lac lisse comme un miroir et ciel voilé ne laissaient pas présager une belle journée de course ce matin. Pourtant, en début d’après midi, les nuages se sont dissipés pour laisser la place à un ciel bleu, et un petit flux d’ouest d’une dizaine de noeuds.

Okalys connaissait des soucis techniques sur le début de la journée, contraignant l’équipage a regagne le port pour réparer, l’équipage pouvait cependant disputer les deux dernières manches du jour.
Le niveau reste très homogène au sein de cette flotte en place depuis de nombreuses années, six des neuf engagés se partageaient les victoires lors de cette première journée.
C’est Ylliam-Comptoir Immobilier qui se montrait le plus régulier avec une victoire, quatre 2ndes places et une 6ème place, ils pointent en tête du classement provisoire ce soir, Swisscom est 2nd à 3 points et Alinghi 3ème à 5 points.

Demain, la flotte participera à la première classique de la saison : la Genève-Rolle-Genève, avant de disputer la deuxième journée de ce Grand prix Realstone dimanche.